Le salaire de Martine Aubry : 8 165 euros brut par mois, mais le PS ne la paye pas

Thematiques · 3 juil. 2009 à 23:17

Salaire de Martine Aubry

Martine Aubry aime à le répéter : la fonction de Première secrétaire du PS n'est pas une sinécure. Entre un parti moribond, des électeurs en déshérence et des présidentiables autoproclamés toujours plus nombreux, il est difficile de tenir la barre. Heureusement, l'ancienne ministre de Lionel Jospin peut compter sur sa mairie de Lille pour se ressourcer, et accessoirement en vivre. Car le Parti Socialiste n'est pas très généreux...



L'argent des élus est un tabou. Les informations existent, des enquêtes sont régulièrement publiées dans la presse, des chiffres sont avancés, mais les informations restent cloisonnées, les passerelles entre les différents supports (journaux, magazines, sites d'information, blogs) sont très limitées. L'enquête du magazine Capital de mai 2009 reflète les limites d'un système médiatique cloisonné. Ce mensuel a publié les salaires des principaux responsables politiques et ceux de 500 élus locaux. La presse s'en est fait l'écho de manière très partielle et ces informations sont aussitôt retombées dans l'oubli. Parce que nous considérons que ces informations sont intéressantes en soi, sans chercher à dénigrer tel ou tel responsable politique, ni à tomber dans la dénonciation facile des privilégiés de la République, nous allons publier dans le détail les revenus de 60 responsables politiques de premier plan.

Série 2/60 : Le revenu de Martine Aubry

L'argent des politiques

Martine Aubry est à la fois maire et présidente de la Communauté urbaine : 8 634 euros

Depuis 2001, Martine Aubry est maire de Lille. Selon le magazine Capital de mai 2009, elle perçoit 6 801 euros brut par mois. A cela, il faut ajouter ses revenus de présidente de la Communauté urbaine de Lille, fonction qu'elle occupe depuis avril 2008, soit 1 833 euros brut par mois.

Au total, Martine Aubry cumule donc 8 634 euros de revenu brut par mois. Paradoxalement, alors qu'elle ne cumule que deux mandats locaux, Martine Aubry dépasse le plafond maximal des indemnités cumulées.

Aubry dépasse le plafond et renonce à reverser le surplus de 469 euros à un autre élu

La loi d'avril 2000, votée sous Lionel Jospin, prévoit de limiter le cumul des mandats, notamment en plafonnant le montant des indemnités cumulées à 8 165 euros. Si le montant des indemnités dépasse ce plafond, l'élu a le choix : renoncer au reste de ses indemnités, ou les donner à d'autres élus. C'est le principe dit de "l'écrêtement", les élus peuvent se transmettre les indemnités. Souvent, cette transmission se fait entre proches, conjoints ou membres de la même famille. Selon le magazine Capital, Martine Aubry a renoncé au surplus et ne l'a pas transmis à un autre élu.

Au Parti Socialiste, son travail serait... bénévole

Parallèlement à ses activités lilloises, Martine Aubry occupe le poste de Premier secrétaire du Parti Socialiste depuis novembre 2008. Présente à Paris deux jours par semaine, la première secrétaire gère le parti de sa mairie. Voilà pourquoi son directeur de cabinet est payé à 60% par la mairie de Lille et le reste par le Parti Socialiste. En revanche, selon les informations du magazine Capital, Martine Aubry ne perçoit aucune rémunération de la part du Parti Socialiste. Elle ne peut également pas compter sur des revenus annexes, comme des droits d'auteur, Aubry n'étant pas une vedette de librairie comme nous vous en avions déjà parlé en décembre 2008.


Source : le magazine Capital - mai 2009 - page 80

Le revenu de Martine Aubry

*** Liens

Série : L'argent du pouvoir - SAISON 1
1. Le tabou de l'argent du pouvoir
2. Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?
5. Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
6. Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l'heure de vol
7. Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d'Ancien Régime
8. Ministère de l'Education : les dépenses inconsidérées de Jack Lang
9. Mobilier national : 16 000 oeuvres prêtées aux ministères sont portées disparues
10. Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?
11. Le salaire des collaborateurs des ministères : entre 3000 et 6000 euros
12. Restauration : le self-service gratuit des ministères
13. Logements de fonction : quand les contribuables payent les loyers des responsables politiques
14. Voiture avec chauffeur : une tradition répandue à tous les niveaux de l'Etat
15. L'argent des députés : salaires, avantages en nature et cagnotte personnelle
16. L'argent des ministres : salaires et indemnités cachées
17. Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République
18. Un élu local d'une commune de 6 000 habitants peut toucher 7 000 euros par mois
19. Anciens élus, anciens collaborateurs : la pratique coûteuse du replacement
20. Hauts conseils, hauts comités : des structures qui se sont démultipliées

_____________________________________________________
Présentation : L'argent des politiques : la série de l'été de Politique.net

Commentaires