Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?

Brèves · 24 jan. 2008 à 23:46

Le coût de la communication

Depuis 2002 et son arrivée au ministère de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy a bouleversé la communication politique. Maîtrisant parfaitement l'outil médiatique, il a réussi d'abord à imposer son style, direct, qui tranchait avec celui de ses prédécesseurs ; son rythme ensuite, en imposant son agenda aux médias ; ses thèmes enfin, en ouvrant des débats sur des sujets qui étaient autrefois tabous, l'immigration, l'insécurité. Une fois entré à l'Elysée, le nouveau président de la République a appliqué les mêmes recettes qu'au ministère de l'Intérieur : il passe d'un sujet à l'autre, impose un rythme effréné aux journalistes qui ne prennent plus le temps d'approfondir les dossiers. Mais quels sont les principaux outils de communication, et combien coûtent-ils ?



Politique.net propose une série sur l'argent du pouvoir en 30 épisodes : Quel est le coût des déplacements présidentiels ? Comment un élu de 6000 habitants peut-il cumuler 7000 euros de revenus ? Comment 160 000 pièces du mobilier national ont-elles pu disparaître des ministères ? A chaque fois, les sources sont publiées en bas de page et les estimations recoupées à partir de plusieurs enquêtes pour essayer de s'approcher au plus près de la réalité.

Episode 4 : Le coût de la communication de l'hyperprésident

Argent du pouvoir

Service de com' de l'Elysée : 5 permanents

Nicolas Sarkozy a le même responsable de la communication depuis des années. Franck Louvrier s'occupe de ses relations avec la presse. Officiellement, le service de presse compte cinq salariés à temps plein à l'Elysée, pour un salaire moyen d'environ 3500 euros. Selon les services de l'Elysée, ils utilisent le même matériel que sous l'ère de Claude Chirac, hormis un Smartphone de fonction qui leur a été attribué.

Une liste de conseillers de communication fluctuante

L'organigramme des conseillers de l'Elysée n'est pas toujours très clair. Si Henri Guaino s'occupe des discours, le rôle de Catherine Pégard est plus flou. Officiellement "conseillère en images", elle est restée très évasive sur son rôle dans une interview accordée au journal Le Monde. Ainsi, elle affirmait qu'elle est très attentive à son image et prenait du recul par rapport à son action pour le conseiller. Le salaire moyen de ces conseillers oscille aux alentours de 7000 euros par mois. D'autres conseillent le chef de l'Etat de temps en temps, comme Alain Minc, qui a lui-même suggéré le montage financier pour rendre possible la suppression de la publicité sur les chaînes publiques. Ces conseils sont forcément monnayables mais il est difficile de connaître la nature des contre-parties.

Site internet rénové dont le coût annuel est de 150 000 euros par an

Pendant la campagne électorale, Nicolas Sarkozy avait un site internet entièrement tourné vers la vidéo. C'est François de la Brosse qui avait conçu le principe de la NSTV. Pour soi-disant faire des économies, le site de campagne de Nicolas Sarkozy a été dupliqué à l'identique sur Elysee.fr. La NSTV est devenue la PRTV et tous les discours du chef de l'Etat sont désormais mis en ligne.
Selon Le Point, le coût annuel pour l'entretien du site Internet de la présidence s'élève à 150 000 euros.

Et la partie immergée de l'iceberg ?

Il faudrait inclure dans les coûts de communication du président le nombre impressionnant de déplacements qu'il effectue pour faire la Une des journaux de 20 heures. A chaque fois, il se déplace en Falcon présidentiel (coût : 4500 euros de l'heure pour le modèle utilisé par l'Elysée) et mobilise d'importants services de sécurité. Mais c'est surtout les étroites relations que Nicolas Sarkozy entretient avec les grands patrons de groupe de médias qui posent la question des conflits d'intérêts. A TF1, Nicolas Sarkozy y a placé, Laurent Solly, son ancien chef de cabinet. Le propriétaire du Figaro, Serge Dassault, a sa carte de l'UMP. Mais c'est surtout ses liens avec le milliardaire Vincent Bolloré (propriétaire de Direct 8 et Direct Soir) qui suscite le plus d'interrogations, surtout lorsque ce dernier lui prête son avion pour se rendre en Egypte. Montant du cadeau ? A 6 000 euros l'heure de vol d'un Falcon 900 (chiffres du NouvelObs), le voyage gratuit de Nicolas Sarkozy a coûté environ 50 000 euros. Quelles sont les contre-parties ?


*** Sources
- Sylvie Pierre-Brossolette, "Enquête sur l'Etat Sarkozy", Le Point n°1838, décembre 2007
- Eric Mandonnet, "Sarkozy et l'argent de l'Elysée", L'Express, novembre 2007

*** Liens

La communication politique
- Les six conseillers de Sarkozy, nouvelles vedettes des médias
- Stratégie web : Elysee.fr, le clone de Sarkozy.fr
- Audiovisuel public : pourquoi Nicolas Sarkozy veut-il supprimer la publicité ?
- Vincent Bolloré, le nouvel ami milliardaire de Nicolas Sarkozy

Série "L'argent du pouvoir"
1. Le tabou de l'argent du pouvoir
2. Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?

_____________________________________________________
Quiz : Traditionnellement, à quelle date le président des Etats-Unis entre-t-il officiellement en fonction ?

Commentaires