Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?

Brèves · 2 mai 2008 à 23:11

Collaborateurs, cabinet ministériel

Dans un contexte de déficit budgétaire chronique, l'Etat est-il exemplaire ? Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait promis de ne composer un gouvernement que de 15 ministres. Il voulait réduire le train de vie de l'Etat. François Fillon, fervent défenseur du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite, avait donné des consignes pour limiter la taille des cabinets ministériels. Ces promesses ont-elles été tenues ? Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?


Politique.net propose une série sur l'argent du pouvoir en 30 épisodes : Quel est le coût des déplacements présidentiels ? Comment un élu de 6000 habitants peut-il cumuler 7000 euros de revenus ? Comment 16 000 pièces du mobilier national ont-elles pu disparaître des ministères ? A chaque fois, les sources sont publiées en bas de page et les estimations recoupées à partir de plusieurs enquêtes pour essayer de s'approcher au plus près de la réalité.

Episode 10 : L'inflation des cabinets ministériels

Argent du pouvoir

Cabinets ministériels : Fillon et Sarkozy n'ont pas réduit les effectifs

Dès le lendemain de la nomination de ses ministres, François Fillon a indiqué par courrier à chacun d'entre eux les consignes pour la composition des cabinets ministériels : il avait plafonné à 20 le nombre de conseillers par ministre, et à 4 par secrétaire d'Etat. Au total, 364 conseillers pouvaient donc être nommés. Selon Le point, dans un article publié en décembre 2007, le nombre de conseillers travaillant dans les différents cabinets ministériels s'élèverait à 538, bien loin des 364 prévus en mai 2007.
De nombreux ministères n'ont pas respecté les consignes et tenté de contourner la règle tacite édictée par François Fillon. C'est le cas par exemple de Rachida Dati au ministère de la justice. Officiellement, son cabinet est composé de 20 membres, dont une conseillère au service de presse. Dans les faits, 4 personnes supplémentaires y travaillent mais elles ne sont pas répertoriées dans l'organigramme, selon Le Point.

Des conseillers aux attributions floues : l'exemple d'Arno Klarsfeld

Le cabinet du Premier ministre fonctionne également à plein : il est composé de près de 65 conseillers ou chargés de mission. Certaines attributions font parfois doublon, quand d'autres s'avèrent être très floues. C'est le cas par exemple de l'avocat Arno Klarsfeld. Rallié à Nicolas Sarkozy avant la présidentielle, l'avocat médiatique avait été battu à Paris lors des législatives de juin 2007. En guise de consolation, François Fillon l'a nommé "conseiller auprès du Premier ministre". Interrogé sur ce travail à Matignon, Arno Klarsfeld s'est montré très vague : "Je m'occupe des dossiers généraux (...) Aucun domaine ne m'est affecté en particulier" a-t-il déclaré au journaliste du Point.

Le nombre de conseillers travaillant pour l'Elysée reste secret

René Dosière, député apparenté PS, s'est spécialisé sur la question du budget de l'Elysée. Dans son ouvrage intitulé "L'argent caché de l'Elysée", il raconte comment le pouvoir tente de noyer le poisson en complexifiant ses sources de financement. Si la fin des fonds secrets a apporté une plus grande transparence, le budget de l'Elysée reste encore très opaque. A propos du nombre de conseillers travaillant à l'Elysée, il est presque impossible de le connaître car bon nombre d'administrations, de ministères, détachent des fonctionnaires au service du palais de l'Elysée, si bien qu'il est très difficile d'en établir la liste officielle.
En 2008, l'enveloppe globale du budget de l'Elysée avoisine les 100 millions d'euros : 34 millions d'euros sont affectés directement à l'Elysée, et près de 68 millions d'euros sont apportés par les différents ministères. L'organigramme officiel de l'Elysée comptabilise 49 conseillers autour de Nicolas Sarkozy, mais 50 autres travailleraient dans différents cabinets, selon Le Point. D'après le journal en ligne Mediapart, 957 personnes travaillaient à l'Elysée quand Jacques Chirac était président de la République. Sous Nicolas Sarkozy, le nombre de collaborateurs aurait augmenté. Le 30 octobre 2007, Roger Karoutchi, ministre en charge des relations avec le Parlement a affirmé que le personnel travaillant pour l'Elysée était au nombre de 1045 : 860 sont mis à la disposition par les ministères et 185 sont payés sous contrat par l'Elysée.

Des conseillers qui ne figurent pas dans l'organigramme

En réalité, l'opacité la plus totale règne sur le nombre exact de conseillers travaillant à l'Elysée. Deux exemples illustrent cette anomalie : plusieurs des conseillers importants ne sont pas recensés dans les organigrammes officiels. Parmi eux, il y a Nicolas Princen, le jeune normalien nommé "chargé de mission au service internet" de l'Elysée. Il a un bureau au 14, rue de l'Elysée mais ne figure dans aucun organigramme. Même chose pour François de la Brosse, responsable du site Internet de l'Elysée, pourtant présent depuis le début.
Pourquoi ces conseillers ne figurent-ils pas dans les organigrammes officiels ? En fin de compte, tout est fait pour empêcher d'établir exactement le nombre de conseillers travaillant pour l'Elysée afin d'éviter un grand déballage sur les dépenses du pouvoir. Quel que soit la provenance de ces conseillers, leurs salaires sont tous pris en charge par l'Etat. Ils bénéficient d'ailleurs d'un grand nombre d'avantages en nature...


Prochain épisode : "Salaires et avantages en nature des collaborateurs des ministères"




*** Sources
- Denis Demonpion, "Le luxe discret du pouvoir", Le Point, décembre 2007
- Gérard Desportes, "L'Elysée de Nicolas Sarkozy dépense plus et avec plus de collaborateurs", Médiapart.fr, avril 2008
- René Dosière, L'argent caché de l'Elysée, Seuil, Paris, 2007

*** Liens

Série "L'argent du pouvoir"
1. Le tabou de l'argent du pouvoir
2. Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?
5. Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
6. Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l'heure de vol
7. Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d'Ancien Régime
8. Ministère de l'Education : les dépenses inconsidérées de Jack Lang
9. Mobilier national : 16 000 oeuvres prêtées aux ministères sont portées disparues
10. Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?

Commentaires