Le salaire des collaborateurs des ministères : entre 3000 et 6000 euros

Brèves · 15 août 2008 à 22:44

Salaire des conseillers ministériels

Nicolas Sarkozy avait promis de ne composer qu'un gouvernement de 15 ministres pour éviter l'inertie des équipes pléthoriques. François Fillon avait donné des consignes aux membres du gouvernement pour limiter à 20 le nombre de conseillers par ministre. 364 conseillers pouvaient donc être nommés. On sait aujourd'hui que la promesse n'a pas été respectée. Selon Le point, dans un article publié en décembre 2007, le nombre de conseillers travaillant dans les différents cabinets ministériels s'élèverait à 538. A l'Elysée, l'équipe de Nicolas Sarkozy est plus importante que celle de son prédécesseur : 49 conseillers sont officiellement membres du cabinet du président de la République, mais 50 autres travailleraient dans des bureaux annexes. Or, cette inflation du nombre de collaborateurs dans les ministères et à l'Elysée a un coût.


Politique.net propose une série sur l'argent du pouvoir en 30 épisodes : Quels sont les avantages des collaborateurs des ministères ? Quels sont les revenus des députés ? Comment les partis politiques étaient-ils financés dans les années 1980 ? Comment un élu de 6000 habitants peut-il cumuler 7000 euros de revenus ? Les fonds secrets ont-ils disparu ? Comment les anciens ministres sont-ils reclassés et à quels prix ?
Dans cette série, nous tenterons de lever quelques tabous sur l'argent dépensé par le pouvoir. A chaque fois, les sources sont publiées en bas de page et les estimations recoupées à partir de plusieurs enquêtes pour essayer de s'approcher au plus près de la réalité.

Episode 11 : De 3000 à 9000 euros, le salaire des travailleurs de l'ombre

Argent du pouvoir

Des célibataires, corvéables à souhait, payés entre 3000 et 6000 euros

Dans les ministères, selon les chiffres publiés par le magazine Le Point, un conseiller est rémunéré entre 3000 et 6000 euros net par mois. Ces salaires plutôt élevés s'expliquent par la charge de travail assumée par ces hauts fonctionnaires : arrivés tôt le matin, partis tard le soir de leurs bureaux, ces conseillers n'ont souvent pas de week-end. Leurs fonctions sont, par nature, éphémères : un haut fonctionnaire reste rarement plus de deux ans dans le même cabinet ministériel, les remaniements étant fréquents. Ces conseillers de l'ombre sont donc usés jusqu'à la corde pour travailler les dossiers, rédiger un argumentaire pour le ministre, réécrire un amendement ou vérifier les montages juridiques complexes des lois qui seront présentées devant le parlement.

Les horaires "allégés" des conseillers avec enfants

Les collaborateurs des ministères ont tous le même profil : selon l'IFRAP (Institut Français pour la Recherche sur les Administrations Publiques), 87,3% des collaborateurs sont issus de la fonction publique. Parmi eux, les énarques sont nombreux et les femmes sont peu représentées. Dans les cabinets ministériels, la proportion de femmes varie entre 6 et 10% selon les ministères. Elles s'occupent la plupart du temps de la communication. Si les célibataires doivent se rendre disponibles en permanence, les collaborateurs qui ont des enfants bénéficient d'horaires "allégés" : ils travaillent de 9h à 20h.

Des directeurs de cabinet payés entre 6000 et 9000 euros

Les directeurs de cabinet, véritables bras droits des ministres, sont payés davantage que les simples conseillers. Leurs salaires varient entre 6000 et 9000 euros net par mois. Les primes peuvent compléter des rémunérations légèrement supérieures à celles des hauts fonctionnaires qui travaillent dans l'administration.
Pour autant, malgré des salaires élevés, la fonction de collaborateur dans un cabinet ministériel n'est pas la plus rémunérée de la fonction publique au vu du travail fourni. Ainsi, au ministère des Finances, un "trésorier-payeur général" touche un salaire de 12500 euros net par mois. Un inspecteur des finances reçoit un salaire moyen de 9000 euros, en incluant les primes.

Les rémunérations des collaborateurs des ministères correspondent donc à celles des hauts fonctionnaires. Mais la fourchette assez large de ces estimations cache mal le tabou qui entoure ces traitements. Peu de collaborateurs savent ce que gagnent leurs voisins de bureau.




*** Source
- Sylvie Pierre-Brossolette, "Enquête sur l'Etat Sarkozy", Le Point, décembre 2007

*** Liens

Série "L'argent du pouvoir"
1. Le tabou de l'argent du pouvoir
2. Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?
5. Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
6. Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l'heure de vol
7. Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d'Ancien Régime
8. Ministère de l'Education : les dépenses inconsidérées de Jack Lang
9. Mobilier national : 16 000 oeuvres prêtées aux ministères sont portées disparues
10. Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?
11. Le salaire des collaborateurs des ministères : entre 3000 et 6000 euros

_____________________________________________________
Politique.net : les séries de l'été 2008

Commentaires