Quelle est la durée de vie d'un Premier ministre en politique ?

Brèves · 14 août 2007 à 22:00

Quelle est la durée de vie d'un Premier ministre en politique ?

La question du jour : Quelle est la durée de vie d'un Premier ministre en politique ?

Pendant tout l'été, Politique.net vous fait découvrir le monde politique en 25 questions, de la fabrication du bulletin de vote aux pouvoirs du président de la République, en passant par le palmarès des ministres les plus éphémères. Retrouvez tous les jours une question plus ou moins insolite destinée à mieux vous faire comprendre la politique française.

6 Présidents de la République et 19 Premiers ministres

Chaque président de la République a nommé et "usé" plusieurs ministres au cours de leur mandat. Le général de Gaulle a eu trois Premiers ministres au cours de ses deux mandats : Michel Debré, Georges Pompidou, Maurice Couve de Murville. Georges Pompidou a eu deux Premiers ministres : Jacques Chaban-Delmas et Pierre Messmer. Valéry Giscard d'Estaing a également nommé deux Premiers ministres au cours de son mandat : Jacques Chirac et Raymond Barre.
Quant à François Mitterrand, il est resté 14 ans au pouvoir et a connu deux cohabitations. C'est le président qui a nommé le plus grand nombre de Premiers ministres : trois au cours de son premier mandat (Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Jacques Chirac) et quatre au cours de son deuxième mandat (Michel Rocard, Edith Cresson, Pierre Bérégovoy, Edouard Balladur).
Jacques Chirac a utilisé deux Premiers ministres au cours de son septennat (Alain Juppé et Lionel Jospin) et deux Premiers ministres au cours de son quinquennat (Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin). Enfin, Nicolas Sarkozy a nommé François Fillon au début de son quinquennat.

Un choix dicté par les circonstances politiques

Même si l'article 8 de la Constitution indique que seul le président de la République nomme le Premier ministre, la plupart du temps, la durée d'un bail à Matignon dépend surtout du contexte politique. Ainsi, en 1967, le général de Gaulle souhaitait remplacer Georges Pompidou par Maurice Couve de Murville. Mais ce dernier a été battu cette année-là lors d'élections législatives. Ce n'est qu'en 1969, après une victoire dans une circonscription des Yvelines que Maurice Couve de Murville peut enfin être nommé Premier ministre par le général de Gaulle.
De fait, le changement d'un Premier ministre s'impose souvent au chef de l'Etat. Par exemple, en 1973, Pompidou est contraint de se séparer de Chaban-Delmas car le Premier ministre et le président défendent deux politiques différentes. En 1976, Valéry Giscard doit changer de Premier ministre après la démission surprise de Jacques Chirac.

Un changement souvent imposé par l'opinion

Dans une démocratie d'opinion, le Premier ministre sert de fusible au président de la République. Le changement de Premier ministre permet au président de la République de rebondir. Les sondages ou les défaites imposent souvent au président le changement de son Premier ministre. Ainsi, en 1992, François Mitterrand est contraint de remplacer Edith Cresson en raison de sa forte impopularité alors qu'elle a été nommée depuis moins d'un an.
Jacques Chirac est le président de la République qui a tenté le plus de résister à l'opinion, souvent en en payant le prix fort. Ainsi, en 1997, alors qu'Alain Juppé est très impopulaire, Jacques Chirac persiste à le maintenir. La droite perd alors les élections législatives avec pour conséquence la plus longue période de cohabitation (5 années).
Alors que dès l'année 2004, Jean-Pierre Raffarin apparaît à bout de souffle, Jacques Chirac le maintient coute que coute à son poste. Il s'ensuit 3 défaites électorales consécutives : élections régionales et européennes de 2004, référendum européen de 2005. C'est seulement après cette dernière défaite que Jacques Chirac consent à nommer un nouveau Premier ministre : Dominique de Villepin.

Une durée de vie moyenne de 2 ans et demi à Matignon

Depuis 1958, la durée de vie moyenne d'un Premier ministre à Matignon est d'un peu plus de deux ans. Seuls trois Premiers ministres sont restés plus de 5 ans au pouvoir :
- Georges Pompidou (1962-1968) est resté 6 ans.
- Raymond Barre (1976-1981) est resté 5 ans.
- Lionel Jospin (1997-2002) est resté 5 ans.
Quant à Edith Cresson, elle détient le record en étant restée seulement 11 mois à Matignon entre mai 1991 et avril 1992.

Avec une durée de vie de politique d'un peu plus de deux ans, les Premiers ministres de la Ve République ont une plus grande longévité que leur prédécesseur de la IVe République. Sous ce régime marqué par une forte instabilité gouvernementale, la durée de vie moyenne d'un président du conseil (équivalent du Premier ministre aujourd'hui) était de seulement 6 mois.

*** Liens

La politique en questions
1. Quelle est la différence entre Démocratie et République ?
2. Quels sont les fondements de la République française ?
3. Pourquoi la Grande Bretagne n'a-t-elle pas de constitution ?
4. Qui a le droit de vote en France ?
5. Pourquoi le droit de vote des femmes a-t-il été aussi tardif en France ?
6. Pourquoi a-t-on tardé en France à instaurer le vote secret ?
7. Qui fabrique le bulletin de vote ?
8. Quel est le parcours du bulletin de vote ?
9. Quels sont les résultats des élections présidentielles en millions de voix depuis 1981 ?
10. Qui sont les 23 présidents de la République française depuis 1848 ?
11. Comment étaient désignés les présidents de la République avant 1965 ?
12. Quelles sont les surprises des élections présidentielles depuis 1981 ?
13. Quelles sont les innovations des portraits présidentiels sous la Ve République ?
14. Quel est le rôle de la "première dame de France" ?
15. Pourquoi la santé des présidents est-elle tabou ?
16. Qui assure la sécurité du chef de l'Etat ?
17. Législatives, quelle est la spécificité du scrutin majoritaire français ?
18. Qu'est-ce que le découpage électoral ?
19. Comment les présidents de la Ve République ont-ils choisi leur Premier ministre ?


Rétrospectives 2007
- Nicolas Sarkozy, six mois pour succéder à Chirac
- Ségolène Royal échoue, mais veut préparer 2012
- L'échappée solitaire de François Bayrou
- L'effondrement de l'extrême droite après l'échec de Jean-Marie Le Pen
- L'échec de Dominique Voynet et des écologistes
- Les divisions de l'extrême gauche et la percée d'Olivier Besancenot
- Jacques Chirac, un retraité rattrapé par la Justice

Commentaires