Quels sont les résultats des élections présidentielles en millions de voix depuis 1981 ?

Brèves · 3 août 2007 à 18:08

Quels sont les résultats des élections présidentielles en millions de voix depuis 1981 ?

La question du jour : Quels sont les résultats des élections présidentielles en millions de voix depuis 1981 ?

Pendant tout l'été, Politique.net vous fait découvrir le monde politique en 25 questions, de la fabrication du bulletin de vote aux pouvoirs du président de la République, en passant par le palmarès des ministres les plus éphémères. Retrouvez tous les jours une question plus ou moins insolite destinée à mieux vous faire comprendre la politique française.

Des pourcentages aux chiffres bruts

A chaque élection, les résultats sont donnés en pourcentage de suffrages exprimés. Rarement, on rend compte du nombre de voix en chiffre brut. Or, l'évolution en chiffre brut des différents candidats aux élections présidentielles depuis 1981 révèlent encore plus fortement les progressions et les contre-performances des uns et des autres. Même si la hausse du nombre d'électeurs depuis 1981 fausse les comparaisons, publier les chiffres bruts permet d'indiquer des tendances parfois surprenantes.

Un vainqueur à plus de 15 millions

Depuis 1981, le candidat qui gagne l'élection présidentielle doit obtenir plus de 15 millions de voix. En 1981, François Mitterrand obtient 15 708 262 voix. En 1988, il améliore son score de près d'un million de voix en réunissant 16 704 279 voix. En 1995, Jacques Chirac est élu dans la moyenne des présidents avec 15 763 027 voix. En 2002, il est réélu dans un contexte particulier puisqu'il affronte au second tour un candidat d'extrême droite. Jacques Chirac obtient alors un score très élevé en réunissant 25 537 956 voix, record absolu. Enfin, en 2007, Nicolas Sarkozy recueille 18 983 408 voix.

Classement

1. Jacques Chirac en 2002 (25 537 956)
2. Nicolas Sarkozy en 2007 (18 983 408)
3. François Mitterrand en 1988 (16 704 279)
4. Jacques Chirac en 1995 (15 763 027)
5. François Mitterrand en 1981 (15 708 262)

Droite : la progression constante de Chirac et les 11 millions de Sarkozy

Depuis sa première candidature en 1981, Jacques Chirac a constamment progressé lors des différentes élections présidentielles. En 1981, il obtient 5 225 848 voix au premier tour. Lors de l'élection suivante, il gagne plus de 700 000 voix au premier tour, avec 6 075 160 voix. En 1995, il en gagne encore 300 000 au premier tour avec 6 348 696 voix. Enfin, en 2002, Jacques Chirac réalise un faible score au premier tour (seulement 5 665 855 voix) mais obtient 25 537 956 voix au second tour, record absolu dans l'histoire de la Ve République.
Quant à Nicolas Sarkozy, pour sa première candidature à l'élection présidentielle, il a obtenu plus de 11 millions de voix dès le premier tour, battant très largement Jacques Chirac. Au premier tour d'une élection présidentielle, Jacques Chirac avait réalisé son meilleur score en 1995 avec 6 348 696 voix, soit presque 5 millions de moins que Nicolas Sarkozy.

Gauche : la difficile succession de Mitterrand

En 1981, François Mitterrand recueille 7 505 960 voix. Lors de l'élection suivante, son score s'envole puisqu'il recueille alors 10 381 322 voix au premier tour. En 1995, Lionel Jospin obtient un score inférieur à celui de Mitterrand en 1981 avec 7 098 191 voix. Mais en 2002, le score est encore plus faible, puisque Lionel Jospin n'a recueilli que 4 804 713 voix. Il faut attendre 2007 pour que Ségolène Royal obtienne un score équivalent ou supérieur à Mitterrand au premier tour d'une élection présidentielle puisqu'elle obtient plus de 9 millions de voix.

Extrême gauche : le passage de témoin entre Arlette Laguiller et Olivier Besancenot

Depuis 1974, Arlette Laguiller n'a manqué aucune élection présidentielle. Pendant longtemps, la candidate de Lutte Ouvrière a incarné à elle toute seule l'extrême gauche. En 1981, elle a obtenu 668 057 voix. En 1988, le score est quasiment identique avec 606 201 voix. Sa percée date de 1995 où Arlette Laguiller gagne près d'un million de voix avec 1 615 653 suffrages. En 2002, elle réalise à peu près le même score (1 630 045 voix) mais un nouveau candidat réussit son entrée en politique, Olivier Besancenot. Pour sa première candidature, il obtient 1 210 562 voix. C'est en 2007 que les courbes vont se croiser : Olivier Besancenot obtient 1 494 446 alors qu'Arlette Laguiller s'effondre en n'obtenant que 486 495 voix.

Extrême droite : Le Pen toujours autour de 4 millions

En 1981, Jean-Marie Le Pen était absent de l'élection présidentielle faute d'avoir réuni à temps les parrainages nécessaires pour pouvoir se présenter. Depuis 1988, l'Extrême droite obtient autour de 4 millions de voix. C'est l'affaiblissement des autres partis et la multiplication des candidatures qui expliquent la montée en pourcentage de l'Extrême droite.
En 1988, Jean-Marie Le Pen obtient 4 376 742 voix. En 1995, il réalise un score quasi-identique avec 4 571 138 voix. En 2002, il obtient un peu plus de 200 000 voix supplémentaires par rapport aux élections précédentes, puisqu'il recueille 4 804 713 voix. Mais cela lui suffit pour se qualifier au second tour en raison de l'éparpillement des voix et du faible score du candidat de la gauche.
En 2007, le score de Jean-Marie Le Pen reste dans la même fourchette des 4 millions d'électeurs avec 3 824 258 voix. Mais par rapport à 2002, c'est 980 514 voix de moins. Cette contre-performance en voix absolue couplée avec la réussite des candidatures de Sarkozy, Royal et Bayrou, explique l'effondrement de Le Pen en pourcentage (10,51% contre 16,86% en 2002).

Commentaires