Le voyage en Chine de Sarkozy : les droits ou les contrats

Enquete · 26 nov. 2007 à 19:42

Sarkozy voyage en Chine

Nicolas Sarkozy effectue son premier voyage en Chine en tant que président de la République. Accompagné par des industriels, il négocie directement avec les autorités et les entreprises chinoises. Au total, le montant de ces contrats dépasserait les 20 milliards d'euros. Mais qu'en est-il de l'aspect plus politique du voyage de Sarkozy ?

Revue de presse du lundi 26 novembre 2007

- Libération : "En Chine, Sarko et les industriels français récoltent 20 milliards d'euros"
- Le Monde : "A Pékin, Nicolas Sarkozy prône des relations plus franches"
- Le Figaro : "Premier atout du président pour les Chinois : sa mère"

Nicolas Sarkozy voyage bien entouré

Le chef de l'Etat n'est pas parti seul en Chine : Rachida Dati, Jean-Louis Borloo, Christine Lagarde, Jean-Pierre Raffarin sont du voyage. De nombreux industriels français, les dirigeants d'Areva, d'EADS, d'Alcatel et quelques autres l'accompagnent également. Même la mère de Sarkozy, 80 ans, et son fils aîné sont de la partie.

Plus 20 milliards de contrats

- Areva vendra à la Chine deux réacteurs de troisième génération EPR (8 milliards d'euros de contrat).
- Airbus a signé avec les autorités chinoises un accord pour une commande de 160 appareils (17 milliards de contrats).
- Alcatel a signé un contrat de 750 millions d'euros pour la fourniture d'équipements de télécommunication.
- Eurocopter a vendu 10 hélicoptères EC155 (80 millions d'euros).
- Alstom a signé un contrat de 43 millions d'euros pour la signalisation du métro de Shanghaï.

Sarkozy, un style direct... sur certains sujets

Selon plusieurs journalistes français qui couvrent le voyage en Chine, les autorités chinoises seraient étonnées du style Sarkozy. Ainsi, Le Figaro raconte comment en plein milieu d'un concert de la fanfare de l'armée chinoise, Nicolas Sarkozy a fait venir le président de Danone pour qu'il puisse expliquer directement au président chinois, Hu Jintao, le contentieux de l'entreprise vis-à-vis d'un fournisseur.
Parallèlement aux contrats économiques, Nicolas Sarkozy aurait abordé la question de la défense des droits de l'homme, en exprimant "l'attachement de la France à des progrès supplémentaires". Sur la question du Tibet, Nicolas Sarkozy s'est contenté d'encourager le "dialogue entre les émissaires du dalaï-lama et les autorités chinoises". Mais ce style direct a ses limites comme en témoigne une absence très remarquée...

Où est passée Rama Yade ?

Ce matin, Bernard Kouchner était interrogé par Jean-Michel Aphatie sur RTL à propos du voyage en Chine de Nicolas Sarkozy et de l'absence de Rama Yade, secrétaire d'Etat aux droits de l'homme. Le ministre des Affaires étrangères s'est montré embarrassé par la question. Dans un pays où les droits de l'homme sont bafoués quotidiennement, l'absence de la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme en dit long sur la détermination de la délégation française d'aborder la question avec les autorités chinoises. Même si le président de la République explique devant les journalistes qu'il n'y a pas de sujets tabous, le voyage en Chine avait surtout un but : les contrats avant les droits de l'homme.

*** Liens

Actualités
- Les grandes lignes de la politique étrangère de Sarkozy
- Le premier voyage officiel de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis
- Les objectifs politiques du voyage de Sarkozy au Tchad
- Les objectifs du voyage de Nicolas Sarkozy au Maroc
- Sarkozy/Poutine : une rupture dans la diplomatie ?
- Turquie : qui doit décider de son adhésion à l'Union Européenne ?
- La visite surprise de Bernard Kouchner en Irak
- Le voyage de Sarkozy en Bulgarie
- Libye : les coulisses de la libération des infirmières bulgares
- Pourquoi Cécilia Sarkozy refuse-t-elle de témoigner dans l'affaire Libyenne ?
- L'Europe a 50 ans : retour sur la signature du traité de Rome en 1957
- Europe : le projet de Sarkozy pour sortir de la crise institutionnelle
- Traité européen simplifié : les avancées concrètes et les reculs symboliques

Vidéos en ligne
- Nicolas Sarkozy était-il ivre ou essoufflé au G8 ?
- Nucléaire iranien : le gouvernement français durcit le ton
- Les excuses de Bernard Kouchner auprès du Premier ministre irakien
- Conférence de presse : quand Kouchner s'emporte...
- Chirac et l'Europe : petits mensonges et grande légion

_____________________________________________________
Quiz : Qui était le Premier ministre du président Pompidou en 1969 ?

Commentaires