Quand Jean-Louis Borloo oublie une enveloppe de 4 500 euros en liquide à Matignon

Brèves · 24 sep. 2009 à 23:53

L'enveloppe de Borloo

Chaque année, la presse magazine consacre au moins un numéro à l'argent du pouvoir, souvent à l'occasion de la sortie d'un nouveau livre sur le sujet. C'est le cas cette semaine avec la Une du magazine Le Point : "L'argent des politiques, 12 révélations".
L'hebdomadaire publie des extraits d'un livre qui vient de sortir aux Editions Albin Michel, "L'argent des politiques", écrit par Marie-Christine Tabet et Christophe Dubois. Parmi les révélations, on apprend que Jean-Louis Borloo se balade avec des liasses de billets...


La scène se passe en 2002. Le Premier ministre de l'époque, Jean-Pierre Raffarin, a convié les membres du gouvernement à un dîner de travail à Matignon. Est notamment présent Jean-Louis Borloo, ministre délégué à la ville et à la rénovation urbaine. La suite, c'est Le Point qui le raconte en reprenant des extraits du livre "L'argent des politiques" :



"A l'issue du repas, les ministres prennent congé. Ballet d'huissiers, chauffeurs empressés et portes des berlines qui claquent. Une soirée normale. Sauf qu'une fois le portail de l'hôtel Matignon refermée le personnel s'interroge. A qui appartient la veste oubliée dans le vestiaire ? Une secrétaire de permanence est chargée de garder le précieux vêtement. A l'intérieur, aucun papier d'identité, mais un téléphone portable et une enveloppe. Cette dernière ne contient ni lettre confidentielle ni document de travail. Mais quelque chose de plus inattendu : une énorme liasse de billets, 4 500 euros en liquide ! Matignon se met à la recherche de l'invité qui a oublié cette coquette somme. Les heures passent. Le lendemain, un chauffeur vient récupérer le vêtement. Jean-Louis Borloo, ministre délégué à la Ville et à la Rénovation urbaine, la caution sociale du gouvernement, avec ses cheveux en bataille et ses costumes élimés, a mis une nuit à s'apercevoir de sa négligence. Avoir autant d'argent sur soi n'a évidemment rien d'illégal. Mais quel Français oublierait une veste aussi précieuse ?"

Evidemment, Jean-Louis Borloo a toujours démenti s'être promené avec autant d'argent liquide et affirme que l'anecdote est fausse. Il pouvait difficilement faire autrement. Mais les auteurs du livre sont formels : "cet épisode avait marqué plusieurs fonctionnaires de Matignon à l'époque".


Page Lue dans Le Point
- Extraits du livre de Tabet et Dubois, L'argent des politiques, Albin Michel, 346 pages

Borloo et l'argent liquide

*** Liens

Borloo, ministre ? C'est quelques belles anecdotes...
- Borloo ivre à l'Elysée : le Canard enchaîné confirme que France 2 a bien censuré la vidéo
- Plan Borloo 2003 pour la banlieue : seulement 8% des crédits prévus ont été débloqués
- Sur France Info, Borloo oublie les caméras et renifle le micro

Quant à l'argent du pouvoir, retrouvez nos deux séries...
- L'argent du pouvoir Saison 2 : Présentation de la Série 2009
- L'argent du pouvoir Saison 1 : Les 20 articles de la Série 2008

Les salaires des politiques : notre série en cours...
- Le salaire de Christian Estrosi : 18 000 euros brut par mois
- Le salaire de Nicolas Dupont-Aignan : 9 730 euros brut par mois
- Le salaire de Laurent Fabius : 12 930 euros brut par mois
- Le salaire de Jean-François Copé : 9 730 euros brut par mois
- Le salaire de Michel Rocard : 16 100 euros brut par mois
- Le salaire d'Alain Juppé : 15 337 euros brut par mois
- Le salaire de Martine Aubry : 8 165 euros brut par mois
- Le salaire de Nathalie Kosciusko-Morizet : 19 807 euros brut par mois

_____________________________________________________
DOSSIER : Enquête sur la fortune de Jean-Marie Le Pen : le leader du FN contourne l'ISF

Commentaires