Le salaire de Christian Estrosi : 18 000 euros brut par mois (rectificatif)

Thematiques · 8 sep. 2009 à 20:18

Salaire de Christian Estrosi

Quand le magazine Capital a publié son dossier sur l'argent des élus locaux en mai 2009, Estrosi cumulait 9 730 euros brut par mois, c'est-à-dire le plafond maximal pour un député. En devenant ministre, Estrosi n'est plus soumis à ce plafond de député.


________________
Le magazine Capital a publié les salaires des principaux responsables politiques et ceux de 500 élus locaux en mai 2009. La presse s'en est fait l'écho de manière très partielle et ces informations sont aussitôt retombées dans l'oubli. Parce que nous considérons que ces informations sont intéressantes en soi, sans chercher à dénigrer tel ou tel responsable politique, ni à tomber dans la dénonciation facile des privilégiés de la République, nous allons publier dans le détail les revenus de 60 responsables politiques de premier plan.

Série 8/60 : Le revenu de Christian Estrosi

L'argent des politiques

Ministre en charge de l'Industrie : 11 500 euros brut par mois

Lorsque le magazine Capital a publié son dossier sur les rémunérations des élus locaux, Christian Estrosi était encore député et touchait à ce titre un salaire de 7008 euros brut par mois. Depuis, l'actuel maire de Nice, qui avait promis pendant les municipales de ne se consacrer exclusivement qu'à sa ville, est finalement entré dans le gouvernement au poste de ministre en charge de l'Industrie. En tant que membre du gouvernement, Estrosi a vu son salaire augmenter. Il est passé de 7008 euros (député) à 11 500 euros brut par mois (ministre).

Maire de Nice : 8 161 euros brut par mois

Elu maire de Nice en mars 2008, Christian Estrosi cumule ses fonctions ministérielles avec son mandat local. Selon le magazine Capital, son salaire de maire s'élève à 8 161 euros brut par mois.

Président de la Communauté Urbaine de Nice : 5 441 euros brut par mois

Enfin, Christian Estrosi occupe la fonction de président de la Communauté Urbaine de Nice pour un revenu s'élevant à 5 441 euros brut par mois. Au total, rien que pour ses deux mandats locaux, Christian Estrosi perçoit un salaire de 13 602 euros brut par mois. Une coquette somme, comparée par exemple au salaire de Martine Aubry (8 165 euros) pour les mêmes fonctions (maire et présidente de Communauté urbaine de Lille).

Lorsque Christian Estrosi était député, ses revenus ne pouvaient pas dépasser les 9 730 euros. En devenant ministre, et en ayant obtenu l'autorisation de cumuler ses fonctions ministérielles avec ses mandats locaux, Estrosi échappe au plafond des députés. En revanche, son salaire ne peut dépasser le montant versé à un fonctionnaire au grade le plus élevé, c'est-à-dire environ 18 000 euros.


Source : le magazine Capital - mai 2009 - page 92

Rectificatif : mercredi 9 septembre 2009, 15h30

L'avocat de Christian Estrosi nous a contacté pour rectifier deux éléments dans notre article, ce que vous nous avons fait :

1°) La première affirmation inexacte est relative à ses fonctions au gouvernement et elle entraîne l'inexactitude de la rémunération prétendument excessive que vous faîtes ressortir de son statut : en effet, si le salaire d'un secrétaire d'Etat est de l'ordre de 9,000,00 €, celui d'un Ministre plein est, lui, de l'ordre de 11,500,00 €. Monsieur Christian ESTROSI étant Ministre, sa situation est de ce point de vue des plus normales.

2°) Bien qu'il n'existe pas, au Gouvernement, de plafonnement intrinsèque, les traitements sont limités par le montant maximum pouvant être versé à un fonctionnaire au grade le plus élevé. En conséquence, tout Ministre cumulant ses fonctions au Gouvernement avec un ou plusieurs mandats électifs est tenu d'écrêter, règle que respecte, bien évidemment, Christian ESTROSI. Son revenu est entièrement constitué par son traitement de Ministre, majoré de son traitement d'élu après écrêtement, soit 18,000,00 € environ. Dès lors, si les chiffres affectés par votre article à chacune des fonctions exercées par Monsieur ESTROSI son arithmétiquement exacts, ils ne sauraient s'additionner au delà de leur portion non soumise à écrêtement.

*** Liens

- Christian Estrosi loue un jet privé pour 138 000 euros aux frais de l'Etat
- Quand Christian Estrosi expliquait qu'il ne cumulerait pas la mairie de Nice et un poste au gouvernement
- Christian Estrosi et les JO d'hiver à Nice : une note de 1,8 million d'euros et une retouche Photoshop
- Christian Estrosi s'arrange avec les urnes pour désigner son successeur au conseil général des Alpes-Maritimes
- Quand les amis de Christian Estrosi achètent tous les numéros du Canard Enchaîné

_____________________________________________________
Après une longue pause, Politique.net reprend son rythme de publication quotidien, sans oublier la veille des infos politiques sur notre fil Twitter

Commentaires