Le salaire de Jean-François Copé : 9 730 euros brut par mois, 200 000 euros d'honoraires d'avocat par an, soit un revenu supérieur à celui de Sarkozy

Thematiques · 20 juil. 2009 à 11:55

Salaire de Jean-François Copé

Jean-François Copé est le champion du cumul d'activités : trois mandats (député de Seine-et-Marne, maire de Meaux, président de la communauté d'agglomération), une fonction politique de premier plan (président du groupe UMP à l'Assemblée nationale) et un poste d'avocat à temps partiel.

Grâce au magazine Capital du mois de mai 2009, on en sait maintenant un peu plus sur les revenus du cumulard. Et l'on découvre que son travail d'avocat à temps partiel lui rapporterait deux fois plus que toutes ses activités politiques.


L'argent des élus est un tabou. Les informations existent, des enquêtes sont régulièrement publiées dans la presse, des chiffres sont avancés, mais les informations restent cloisonnées, les passerelles entre les différents supports (journaux, magazines, sites d'information, blogs) sont très limitées. L'enquête du magazine Capital de mai 2009 reflète les limites d'un système médiatique cloisonné. Ce mensuel a publié les salaires des principaux responsables politiques et ceux de 500 élus locaux. La presse s'en est fait l'écho de manière très partielle et ces informations sont aussitôt retombées dans l'oubli. Parce que nous considérons que ces informations sont intéressantes en soi, sans chercher à dénigrer tel ou tel responsable politique, ni à tomber dans la dénonciation facile des privilégiés de la République, nous allons publier dans le détail les revenus de 60 responsables politiques de premier plan.

Série 5/60 : Le revenu de Jean-François Copé

L'argent des politiques

Trois mandats mais des indemnités plafonnées à 9 730 euros brut par mois

En mai 2008, Laurence Ferrari et Jean-François Copé avaient eu un échange musclé à propos du cumul des mandats dans le magazine Dimanche +. La journaliste avait été particulièrement mordante (notre article est ici) et Jean-François Copé avait tenté de se justifier comme il le pouvait : "Je suis partisan de la limitation à deux mandats, un mandat local et un mandat national et croyez-moi, c'est aussi une bonne manière de servir la démocratie, vous n'imaginez pas comme c'est utile quand on est élu à l'échelon national d'avoir les pieds sur terre quand on est maire et pour ce qui concerne mon activité professionnelle, effectivement je suis avocat, je ne suis pas le premier à l'être. Beaucoup de parlementaires de droite et de gauche le sont. Moi j'ai eu le droit à un petit traitement un peu personnalisé il y a quelques mois".

En cumulant trois fonctions électives, Jean-François Copé dépasse le plafond des indemnités. Pour ses mandats de député, maire et président de communauté d'agglomération, Copé touche 9 730 euros brut par mois. Moins qu'un secrétaire d'Etat au gouvernement.

Avocat à temps partiel : 200 000 euros d'honoraires par an

Parallèlement à ses activités politiques, Jean-François Copé est devenu avocat d'affaire en 2007. A l'époque, les députés UMP avaient grincé des dents face au dilettantisme du président du groupe UMP. Depuis, Copé a resserré les rangs et réussi à concilier ses activités politiques et sa toute nouvelle carrière d'avocat à temps partiel. D'autres responsables politiques l'ont imité par la suite en accédant à la carrière d'avocat, comme Dominique de Villepin ou Noël Mamère.
Mais pourquoi Copé a-t-il voulu devenir avocat ? A la différence de ses activités politiques, Jean-François Copé n'a pas de limites de ressources pour ses honoraires. Et si l'on en croit le magazine Capital qui cite l'un des fondateurs du cabinet Gide Loyrette Nouel, ce job à temps partiel est une véritable manne financière : "le contrat assurerait à Copé 200 000 euros d'honoraires fixes par an. Sa tâche principale ? User de son influence pour faire la médiation entre des sociétés françaises et des Etats étrangers".

Autrement dit, Jean-François Copé gagnerait 9 730 euros brut par mois pour ses activités politiques et 16 600 euros brut par mois pour son activité d'avocat. Avec un revenu mensuel d'environ 26 330 euros brut par mois, Copé gagnerait plus... que le président de la République.


Source : le magazine Capital - mai 2009 - page 77

Le revenu de Jean-François Copé

*** Liens

Le cumul des mandats
- DOSSIER : Le cumul des mandats, une pratique extrêmement coûteuse pour la République
- Copé et Laurence Ferrari : face à face musclé sur le cumul des mandats
- Après Copé, Royal et Villepin, Noël Mamère devient avocat à son tour
- Un élu local d'une commune de 6 000 habitants peut toucher 7 000 euros par mois
- Renaud Muselier : directeur d'hôpital, député, maire, vice-président d'agglomération

_____________________________________________________
L'argent du pouvoir Saison 2 : Présentation de la Série 2009
L'argent du pouvoir Saison 1 : Les 20 articles de la Série 2008

Commentaires