Laurent Wauquiez ou l'ascension fulgurante d'un surdiplômé

Thematiques · 24 mar. 2008 à 23:41

Laurent Wauquiez

Avec Luc Chatel, Laurent Wauquiez est l'un des rares membres du gouvernement Fillon à avoir réussi à conquérir une mairie de gauche. Elu maire du Puy-en-Velay, il vient d'être récompensé pour sa performance en passant de simple porte-parole du gouvernement au poste de secrétaire d'Etat en charge de l'Economie auprès de Christine Lagarde. Député à 29 ans, secrétaire d'Etat à 32 ans, maire à 33 ans, Laurent Wauquiez poursuit donc son ascension fulgurante.

Origines et formation

Laurent Wauquiez est né le 12 avril 1975 en Haute-Loire, sur le plateau Vivarais-Lignon. Il fait ses études à Paris, au lycée Louis-le-Grand. Il intègre d'abord l'Ecole normale supérieure, et se spécialise en Histoire. Il obtient son agrégation. Il entre ensuite à Sciences Po puis sort major de sa promotion à l'Ecole nationale d'Administration en 2001. Au cours de ses études, il donne des cours de soutien scolaire à des enfants en difficulté. C'est à cette occasion, qu'il affirme avoir découvert son intérêt pour l'Education nationale.

De l'Egypte au Conseil d'Etat

Au début des années 2000, il se décide à apprendre l'arabe. Il séjourne par deux fois en Egypte pour plusieurs mois afin de travailler à l'ambassade de France au Caire. Il entre alors en contact avec l'association de Soeur Emmanuelle et y donne quelques cours de français. Depuis, des partenariats se sont développés entre la Haute-Loire et l'Egypte.
Après une mission en Corse, il s'installe dans sa région natale de Haute-Loire et entre au Conseil d'Etat, institution chargée de régler les contentieux juridiques opposant les citoyens à l'Etat. Il occupe ainsi différents postes : de simple auditeur en 2001, il est rapporteur de la commission spéciale de cassation des pensions la même année, puis Maître des requêtes en 2004.

Un début de carrière politique en Haute-Loire

Alors qu'il vient de passer son agrégation, Laurent Wauquiez souhaite faire un stage en Haute-Loire. Il choisit de travailler auprès de Jacques Barrot, maire d'Yssingeaux. Le ministre des Affaires sociales de 1995 à 1997, fait du jeune énarque son protégé. Certains lui proposent d'entrer dans des bureaux ministériels mais il refuse préférant dans un premier temps établir son fief en Auvergne. Dès 2002, Jacques Barrot lui donne sa chance en le prenant comme suppléant lors des élections législatives. Le député de Haute-Loire est élu président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Il propose alors à son protégé de le seconder dans certaines tâches en Haute-Loire, ce qui a ainsi permis à Laurent Wauquiez de connaître plus précisément sa région ainsi que les projets en cours. Entre temps, il participe à la mission sur la laïcité sous la direction de Bernard Stasi. Cette expérience lui donne l'occasion de mettre à contribution ses connaissances sur le monde arabe et de découvrir non seulement les problèmes d'intégration en France mais aussi les questions de la laïcité à l'école.

Député à 29 ans

En 2004, Jacques Barrot est désigné commissaire européen, Laurent Wauquiez se présente à sa succession. Il est élu avec 62,38% des suffrages, député UMP de la Haute-Loire. Il est alors le plus jeune député français.
François Fillon, le ministre de l'Éducation Nationale lui commande un rapport sur le système d'attribution des bourses d'études scolaires. D'autre part, Laurent Wauquiez est chargé de réfléchir aux problèmes de l'emploi et de la pauvreté. Il travaille alors en étroite collaboration avec le président d'Emmaüs, Martin Hirsch. Enfin, il s'occupe des dossiers concernant la réforme de l'attribution des tutelles et des curatelles.
En juin 2007, il se présente de nouveau aux élections législatives en Haute-Loire : il est réélu dès le premier tour avec 58,13% des suffrages.

Porte-parole du gouvernement, maire, secrétaire d'Etat à l'Economie (2007-2008)

Le 19 juin 2007, François Fillon le nomme secrétaire d'État, porte-parole de son gouvernement. Son objectif est de moderniser la communication gouvernementale. Pendant des mois, il multiplie les déplacements en province et les interventions dans les médias pour faire oeuvre de pédagogie afin d'expliquer les réformes du gouvernement.
Lors des municipales de mars 2008, il part à la conquête d'une mairie de gauche. Contre toute attente, il parvient à se faire maire du Puy-en-Velay dès le premier tour avec 56,45% des voix, devançant largement la maire PS sortante, Arlette Arnaud-Landau. Celle-ci avait réussi le tour de force de se faire élire en 2001 maire d'une ville dirigée par la droite depuis 1935.
Pour le récompenser de son élection, Nicolas Sarkozy l'a nommé secrétaire d'Etat en charge de l'Economie auprès de Christine Lagarde.

*** Liens

Encyclopédie
- Quelle est la durée de vie d'un Premier ministre en politique ?
- Comment choisit-on le nom des ministères ?
- Quelle est la durée de vie d'un ministre en politique ?

Le gouvernement Fillon
- François Fillon, le Premier ministre discret
- Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement
- Alain Juppé, le ministre éphémère
- Jean-Louis Borloo, un ministre recyclé
- Nathalie Kosciusko-Morizet, l'écologiste de droite
- Rachida Dati, une ministre de la justice trop autoritaire ?
- Brice Hortefeux, ministre de l'immigration génétique
- Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale
- Xavier Bertrand, le négociateur du gouvernement
- Rama Yade et Fadela Amara, les nouveaux visages du gouvernement
- Alain Marleix, des Anciens combattants au secrétariat d'Etat à la Coopération
- Martin Hirsch, le haut commissaire du Grenelle de l'insertion
- Le difficile redécoupage ministériel entre Kouchner, Hortefeux et Alliot-Marie

_____________________________________________________
Quiz : Combien y-a-t-il de ministres dans le gouvernement Fillon de mars 2008 ?

Commentaires