La conférence de presse de Nicolas Sarkozy : annonces et recyclages

Enquete · 8 jan. 2008 à 19:16

Conférence de presse de Nicolas Sarkozy

Partisans ou détracteurs du chef de l'Etat, tous reconnaissent que Nicolas Sarkozy excelle généralement dans l'exercice périlleux de la conférence de presse. Le président de la République a abordé tous les sujets de l'actualité du moment et dessiné les contours de sa politique en 2008. Contrairement à la traditionnelle présentation des voeux à la presse, il a préféré organiser une grande conférence de presse à l'Elysée en présence de plus de 500 journalistes venus du monde entier. Mais face à ce déploiement de moyens, l'essentiel reste le contenu. Et de ce point de vue, Nicolas Sarkozy a recyclé un certain nombre de mesures qu'il avait déjà annoncées à maintes reprises même s'il a fait quelques annonces nouvelles, notamment concernant les médias.

Revue de presse du mardi 08 janvier 2007

- Le Monde : Nicolas Sarkozy détaille sa "politique de civilisation"
- Le Figaro : Pour l'opposition, Sarkozy a évité l'essentiel
- Libération : Sarkozy est flou sur le pouvoir d'achat et ferme sur la fin des 35 heures

De la difficulté de faire du neuf quand on communique trop souvent

A force d'être au omniprésent dans les médias, de communiquer en permanence contrairement, par exemple, à François Mitterrand qui avait théorisé le principe de la rareté de la parole présidentielle pour en donner plus de poids, Nicolas Sarkozy finit par être à court d'imagination. En multipliant les occasions de prise de parole, le chef de l'Etat risque de n'avoir plus rien à dire. Sur tout un tas de sujets, il n'a donc fait que rappeler ce qu'il avait déjà martelé ces derniers mois.

Le recyclage sur les institutions, la politique internationale et l'immigration

Sur la réforme des institutions, il a rappelé qu'il souhaitait pouvoir s'exprimer devant le parlement, ce qu'il ne peut pas faire pour l'instant au nom de la séparation du pouvoir entre l'exécutif et le législatif. Une réforme de la constitution devrait voir le jour après les municipales. Sur la politique internationale, il a réexpliqué son désir de parler avec tout le monde, notamment avec les pays qui ont pris le chemin de la démocratie et du respect des droits de l'homme même si cela suscite des polémiques comme avec la venue du colonel Kadhafi en France. Enfin, s'agissant de la maîtrise des flux migratoires, il a rappelé sa volonté d'appliquer une politique de quotas.

Le recyclage en politique intérieure : Education, environnement, pouvoir d'achat, politique de la ville

En politique intérieure, peu d'annonces nouvelles. Après la loi sur l'autonomie des universités, le gouvernement veut poursuivre la modernisation des établissements du cycle supérieur. Nicolas Sarkozy a annoncé le lancement en 2008 de dix projets de rénovation universitaire pour lutter contre le délabrement des universités françaises. S'agissant de la politique de la ville, il a confirmé la mise en application d'un plan banlieue préparé par Fadela Amara et annoncé pour le mois de février. Enfin, sur la question du pouvoir d'achat, le chef de l'Etat s'est prononcé pour un élargissement et une augmentation de la participation et de l'intéressement des salariés aux résultats de l'entreprise. Si une entreprise fait des bénéfices, les salariés doivent recevoir une partie de ces profits. Mais aucune mesure précise sur ce sujet n'a été annoncée.

Les nouvelles annonces : la fin des 35h et de la publicité sur France Télévisions

Sur seulement deux sujets, le président de la République a donc fait des annonces assez spectaculaires. Sur les 35 heures, on le pressentait depuis des semaines mais le président de la République l'a annoncé clairement pour la première fois : il souhaite la suppression des 35 heures en 2008. Cette suppression pourrait prendre la forme d'accords de branche ou d'entreprise : les salariés voteraient la suppression de la durée légale du temps de travail en échange d'une augmentation de salaire.
Dans les médias, outre une révolution dans la distribution de la presse papier, jugée trop chère, Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour la suppression de la publicité sur les chaînes de télévision publique. De cette manière, France Télévisions pourrait revoir sa politique éditoriale et mieux se démarquer des chaînes commerciales.

Des éclaircissements sur la politique de civilisation, les rumeurs de remaniement, et sa vie privée

La conférence de presse a également été l'occasion pour Nicolas Sarkozy de répondre à un certain nombre d'interrogations. Le 31 décembre 2007, le président de la République avait surpris tout le monde en déclarant qu'il voulait mener une "politique de civilisation". Reprenant une expression d'Edgar Morin, Nicolas Sarkozy était resté très flou sur le contenu même de ce concept. Aujourd'hui, il est donc revenu sur ce terme en expliquant qu'il s'agissait de remettre l'homme au coeur de la politique, de réhumaniser la société, mettre le changement indispensable au service de l'homme.
Enfin, il s'est prêté au jeu des questions réponses avec les journalistes en répondant sur les différentes rumeurs qui circulent. Un remaniement ministériel n'est pas à l'ordre du jour, et concernant sa vie privée et les rumeurs de mariage, Nicolas Sarkozy a répondu par une pirouette : "Avec Carla, c'est du sérieux mais ce n'est pas le JDD qui fixera la date".


Au final, cette conférence de presse contentera ses partisans et sera critiquée par une opposition ne voyant aucune annonce concrète sur les préoccupations des Français, notamment sur la question du pouvoir d'achat. Si le chef de l'Etat a globalement réussi un exercice de style difficile, une interrogation demeure. En multipliant les opérations de communication de ce type, en étant omniprésent dans les médias, Nicolas Sarkozy ne risque-t-il pas de s'essouffler plus vite que ses prédécesseurs et d'épuiser plus rapidement que prévu toutes les possibilités d'action de son quinquennat, car une fois que toutes les annonces auront été dites et redites, que restera-t-il ?

*** Liens

L'hyperprésident
- Nicolas Sarkozy modifie la nature de la fonction présidentielle
- L'omniprésence médiatique de Sarkozy
- Le casse-tête du temps de parole du président
- Ce que Nicolas Sarkozy prépare pour 2008
- Septembre 2007 : Sarkozy sur TF1 et France 2 pour évoquer les retraites et les dettes
- Juin 2007 : la première interview télévisée du président Sarkozy

_____________________________________________________
Quiz : Quel président de la République a pris la décision d'éclater l'ORTF ?

Commentaires