Les inconnus du gouvernement Fillon

Thematiques · 14 fév. 2008 à 23:39

Les inconnus du gouvernement Fillon

Depuis neuf mois, le gouvernement Fillon est au travail. Si Nicolas Sarkozy a occupé l'essentiel de la scène médiatique, certains ministres ont tout de même réussi à se faire entendre dans les médias. Bernard Kouchner est le ministre le plus populaire, Xavier Bertrand est en charge de toutes les questions sociales et, de ce fait, s'est trouvé en première ligne lors des grèves du mois de novembre 2007, Rachida Dati a une réputation de ministre autoritaire, Christine Lagarde a commis plusieurs erreurs de communication, Michèle Alliot-Marie est sous surveillance au ministère de l'Intérieur et Jean-Louis Borloo doit mettre en oeuvre les décisions prises lors du Grenelle de l'environnement. On en oublierait presque la ministre du logement, Christine Boutin, qui ne rate pas une occasion de monter des opérations très médiatiques pour rivaliser dans les médias avec sa secrétaire d'Etat, Fadela Amara. Voilà pour les ministres médiatisés. Pourtant, le gouvernement Fillon compte 31 membres, ministres et secrétaires d'Etat confondus. Neuf mois après leur arrivée au pouvoir, certains restent de parfaits inconnus pour l'opinion. Qui sont ces inconnus du gouvernement ?

Roger Karoutchi, un travail dans l'ombre auprès des parlementaires

Le poste de secrétaire d'Etat en charge des relations avec les Parlements est par nature peu médiatisé. Roger Karoutchi, 56 ans, est 17ème au rang protocolaire. Son principal rôle est de coordonner l'action du gouvernement avec les députés et les sénateurs. C'est lui qui fait le lien entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif. Rouage essentiel dans la mécanique du pouvoir, le secrétaire d'Etat en charge des relations avec les parlements travaille dans l'ombre. Cet agrégé d'histoire, inspecteur général de l'Education nationale depuis 1997, fait partie des fidèles sarkozystes. Quand Jean-François Copé peine à se faire entendre auprès des députés UMP du bienfondé de certaines réformes, Roger Karoutchi prend le relais.

Roger Karoutchi

Alain Marleix, chargé des anciens combattants au gouvernement et des élections à l'UMP

Pourquoi y a-t-il un secrétariat d'Etat aux anciens combattants alors qu'il ne reste plus qu'un seul poilu de la guerre 1914-1918 ? Certes, les anciens combattants de la Seconde guerre mondiale sont plus nombreux, mais pourquoi faut-il un secrétariat d'Etat spécifiquement pour eux ? D'autres groupes sociaux, comme les retraités, sont bien plus nombreux et n'ont pas de secrétariat d'Etat propre. Pour l'instant, cette tradition de la Ve République n'a pas été remise en cause.
Alain Marleix, 61 ans, représente l'Etat dans les nombreuses assemblées annuelles des associations d'Anciens combattants. Il organise aussi les différentes commémorations. En outre, ses attributions ont été élargies par rapport à ses prédécesseurs. Sous le titre officiel de "secrétaire d'Etat à la Défense, en charge des anciens combattants", Alain Marleix s'occupe en plus de la gestion de l'armée des réservistes composée de 60 000 hommes.
Mais ce diplômé de l'école de journalisme de Lille n'occupe pas tout son temps avec cette fonction de secrétaire d'Etat. On le sait moins, mais il est en charge à l'UMP du secrétariat national aux élections. En clair, c'est lui gère la carte électorale et les investitures des candidats UMP. Cette fonction stratégique en fait un homme redouté par les élus locaux et un acteur central de la majorité pour les élections.

Alain Marleix

Hervé Novelli, le libéral en charge du commerce extérieur

Hervé Novelli, 58 ans, est au 27ème rang protocolaire du gouvernement. Secrétaire d'Etat en charge des Entreprises et du commerce extérieur, Hervé Novelli est un pur libéral, ancien chef de cabinet d'Alain Madelin. Il a pour rôle de faire le lien entre le pouvoir exécutif et les entreprises. Il fait remonter les principales doléances des entrepreneurs auprès de la ministre de l'Economie et tente de simplifier la vie des entreprises dans un pays où les lourdeurs administratives sont sans cesse dénoncées. En charge également du commerce extérieur, Hervé Novelli ne peut que constater le déficit abyssal du commerce extérieur : près de 39 milliards d'euros en 2007. Si l'action du secrétaire d'Etat est limitée dans ce domaine, il a tout de même prévu d'augmenter le nombre de ses voyages à l'étranger pour jouer les VRP pour le compte des entreprises françaises. Pour l'instant, son action a peu d'impact sur la politique économique du pays. Ultralibéral, il n'a pas encore réussi à imposer ses idées auprès du Président de la République.

Hervé Novelli

Valérie Létard, une secrétaire d'Etat très discrète auprès de Xavier Bertrand

Valérie Létard, 46 ans, est en charge des solidarités. Ancienne assistance sociale, sénatrice centriste du Nord-Pas-de-Calais, Valérie Létard s'est spécialisée sur les questions de solidarités, de prise en charge des personnes âgées et des handicapés. Son ministre de tutelle, Xavier Bertrand, l'écrase médiatiquement. Mais cette femme discrète est pourtant en charge d'un dossier important, celui de la prise en charge de la dépendance des personnes âgées. Elle a aussi travaillé à un plan de luttes contre les violences conjugales. Enfin, en tant que secrétaire d'Etat aux solidarités, elle a réussi avec Xavier Bertrand à débloquer des crédits pour créer 2700 postes d'auxiliaires de vie scolaire pour améliorer la scolarisation des enfants handicapés. Les dossiers dont elle a la charge sont donc assez consensuels, donc peu médiatiques. Voilà pourquoi Valérie Létard est très peu connue du grand public.

Valérie Létard



Si l'efficacité politique d'un membre du gouvernement se mesure à sa médiatisation, Roger Karoutchi, Alain Marleix, Hervé Novelli et Valérie Létard risquent d'être remerciés lors du prochain remaniement gouvernemental. En réalité, les dossiers dont ils ont la charge font rarement la Une des médias. Et dans une démocratie d'opinion, un ministre non visible est un ministre qui n'existe pas. Ce type de postes, en retrait, est souvent l'occasion pour ses responsables politiques d'acquérir plus d'expérience avant d'obtenir un poste plus exposé. Est-ce que ce sera le cas pour ces 4 inconnus ? Réponse lors du prochain remaniement ministériel qui aura lieu fin mars.

*** Liens

- Qu'est-ce qu'un conseil des ministres ?
- Quelle est la durée de vie d'un ministre en politique ?
- Les Premiers ministres se reconvertissent dans la banque et les cabinets d'avocat
- Bulletin de notes de ministres : une évaluation biaisée
- Evaluation des ministres : combien ont coûté les services du cabinet d'audit privé ?
- L'ambiance se dégrade au sein du gouvernement
- Nicolas Sarkozy durcit le ton avec sa majorité et ses ministres
- Les rumeurs de remaniement : qui part ? qui reste ?
- Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d'Ancien Régime
- Les ministres-écrivains : quand les membres du gouvernement prennent la plume

_____________________________________________________
Quiz : Quel ministre n'a pas rempli les objectifs chiffrés fixés par le président de la République en 2007 ?

Commentaires