La scolarisation des enfants handicapés, 4 mois après la polémique Sarkozy/Royal

Thematiques · 6 sep. 2007 à 22:30

La scolarisation des Handicapés

Cette semaine, c'est la rentrée scolaire pour plus de 12 millions d'élèves. Mais qu'en est-il pour les enfants handicapés ? Lors du débat télévisé qui avait opposé Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal quelques jours avant le second tour de la présidentielle, la question de la scolarisation des handicapés avait fait polémique. La violente attaque de Ségolène Royal contre Nicolas Sarkozy dont elle avait qualifié l'attitude "d'immorale" est restée comme le temps fort de ce débat. Quatre mois après cette polémique, où en est la scolarisation des handicapés ?

Mercredi 2 mai 2007 : le clash sur le handicap

Ségolène Royal accuse la droite d'avoir diminué le nombre de places à l'école pour les enfants handicapés. Juste avant, Nicolas Sarkozy avait promis d'instaurer un "droit opposable" aux familles des handicapés, c'est-à-dire la possibilité de porter plainte contre l'Etat si son enfant ne trouvait pas de place dans une école. La candidate socialiste s'était indignée contre une proposition qui occultait la politique de la droite de réduction des effectifs scolarisés depuis 2002.
Dès le lendemain de cette polémique, Claude Allègre, ennemi intime de Ségolène Royal, était intervenu dans les médias pour exprimer son indignation suite aux propos mensongers de la candidate. "Hélas, elle n'a pas fait, pas plus que moi d'ailleurs, beaucoup de choses pour les handicapés, et celui qui a fait le plus pour les handicapés, c'est Luc Ferry" avait-il déclaré.

Augmentation du nombre d'enfants handicapés scolarisés

Contrairement à ce qu'avait affirmé la candidate socialiste, le nombre d'enfants handicapés scolarisés n'a cessé d'augmenter. Au cours de l'année scolaire 2002-2003, il y avait 89 000 enfants handicapés scolarisés. Ce chiffre est passé à 151 500 en 2005-2006, puis à 155 300 en 2006-2007. Toutefois, l'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (Apajh) estime qu'il y a encore entre 10 000 et 15 000 enfants en attente de scolarisation.

2700 nouveaux postes d'auxiliaires de vie scolaire pour la rentrée 2007

Alors que le gouvernement va supprimer 11 000 postes dans l'Education nationale pour la rentrée 2008, le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a annoncé la création de 2700 nouveaux postes d'auxiliaires de vie scolaire chargés d'accompagner les enfants handicapés en classe. Au total, il y aura donc 16 300 auxiliaires de vie scolaire (AVS) en France pour aider les enfants handicapés en classe. Ces postes d'AVS sont rémunérés au SMIC pour environ 25 heures de travail hebdomadaire. La présence d'AVS permet à des enfants handicapés de suivre une scolarité normale dans un établissement classique, c'est-à-dire dans une classe avec des enfants valides.

Augmentation du nombre d'UPI (Unités Pédagogiques d'Intégration)

Parallèlement à ces emplois d'aide éducateur, il existe des établissements spécialisés qui accueillent les enfants handicapés qui ne peuvent pas être scolarisés dans un établissement ordinaire. L'an dernier, ces Unités Pédagogiques d'Intégration ont accueilli plus de 9500 élèves. Plus de 1000 UPI existent actuellement et le gouvernement s'est fixé comme objectif de passer à 2000 établissements spécialisés d'ici à 2010.


Par conséquent, quatre mois après la polémique sur la scolarisation des handicapés entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, le chef de l'Etat semble déterminer à améliorer le sort de ces enfants handicapés afin que chacun puisse suivre une scolarité normale. Si les annonces faites par le gouvernement vont dans le bon sens, il reste à les concrétiser sur le terrain.

Vidéos : la polémique en mai et l'avis du ministre en septembre





*** Liens

- Education nationale : un ministère créé en 1932
- Fonction publique : un plan de rigueur qui ne dit pas son nom
- Michel Rocard participe à la commission de la valorisation du métier d'enseignant
- Les conséquences des suppressions de postes dans l'éducation
- La réforme de la carte scolaire dès septembre 2007
- Le projet de réforme des Universités est révisé

Commentaires