Le nouveau trésorier de l'UMP a travaillé pour l'Oréal et possède un micro-parti

Brèves · 31 août 2010 à 23:17

Nouveau trésorier

Hasard ou provocation ? Suite aux différentes polémiques autour de la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt, Éric Woerth a renoncé à son poste de trésorier de l'UMP. C'est Dominique Dord qui le remplace désormais. Pas sûr pourtant que cela fasse taire les rumeurs car le nouveau trésorier, méconnu du grand public, a bien des points communs avec Woerth...


Il a travaillé chez l'Oréal et possède un micro-parti.

Ancien directeur de produits du groupe L'Oréal

Dominique Dord n'est pas étranger à l'univers de Liliane Bettencourt. En effet, entre 1985 et 1987, il fut directeur de produits du groupe L'Oréal. Face aux réactions prévisibles, lors du point presse hebdomadaire de l'UMP, Frédéric Lefebvre s'est exclamé : « Est-ce que, pour tous les Français qui travaillent chez L'Oréal, on peut considérer que c'est indigne de travailler chez L'Oréal ? ». Ce n'est certes pas indigne mais la société est sans cesse citée dans l'affaire Woerth/Bettencourt puisque celle-ci en est l'héritière et la première actionnaire. Et pour faire réagir, Dord déclare aux journalistes : « Il se trouve que ma belle-mère habite deux étages au-dessus d'un monsieur qui s'appelle de Maistre et il paraît même que ce de Maistre serait celui dont vous parlez beaucoup. Il m'arrive de dormir chez ma belle-mère, il se pourrait que vous me voyiez dans le même immeuble ».

Action Savoie Première : micro-parti de Dominique Dord

Comme Éric Woerth, Dominique Dord a fondé son propre mouvement politique : Action Savoie Première. Depuis 1997, le parti reçoit des cotisations pour « informer les habitants de la première circonscription de la Savoie de l'action du député Dominique Dord par tous les moyens de communication existants ». En 2008, Action Savoie Première a perçu 1 790 euros de cotisation de ses adhérents et 200 euros de dons. Le siège se situe à Chambéry et sa présidente est Christiane Darche, qui a pour compagnon le directeur général des services de la ville d'Aix-les-Bains. Or, le député-maire d'Aix n'est autre que Dominique Dord.

Loin d'apaiser les tensions autour de l'affaire Woerth/Bettencourt, l'UMP semble au contraire les raviver en choisissant un politique ayant fondé son micro-parti et ayant passé quelques années à L'Oréal. Rien de grave dans tout cela. Peut-être un soupçon de provocation.

*** Liens

Encyclopédie politique
- Qu'est-ce qu'un conflit d'intérêts ?
- Qu'est-ce qu'une commission d'enquête parlementaire ?

L'affaire Woerth/Bettencourt
- Comment Eric Woerth s'est retrouvé au coeur de l'affaire Bettencourt
- Financement occulte ? 388 000 euros retirés en liquide entre janvier et avril 2007
- Plusieurs témoins confirment l'existence d'enveloppes de liquide données aux politiques
- Woerth savait-il que le fisc avait remboursé 30 millions d'euros à Liliane Bettencourt ?

La saga des micro-partis
- Les différentes astuces pour contourner la loi sur le financement des partis
- Le micro-parti de Woerth : sans adhérents mais avec de multiples financements
- Les micropartis marseillais de Gaudin et Muselier ont rapporté plus de 150 000 euros à l'UMP
- Le Pen a aussi son microparti pour récolter des dons : plus de 600 000 euros depuis 2007
- En pleine affaire Woerth, Wauquiez s'est rendu à Londres pour chercher des fonds pour son propre parti

BONUS : En 2007, Eric Woerth allait en Suisse pour récupérer des fonds pour l'UMP

Woerth chez les Suisses

Commentaires