Affaire Bettencourt : 388 000 euros retirés en liquide entre janvier et avril 2007

Brèves · 9 juil. 2010 à 18:52

Les carnets Bettencourt

Nouvelle révélation autour de l'affaire Bettencourt. Cette fois, elle émane de l'hebdomadaire Marianne. Le témoin Claire Thibout avait avoué aux policiers, au cours de son second interrogatoire, qu'elle avait pris l'habitude, en tant que comptable du couple Bettencourt, de noter scrupuleusement tous les retraits qu'on lui demandait de faire en liquide. Un problème de preuve demeure toutefois : les cahiers correspondant aux années 2006 à 2008 auraient mystérieusement disparu.


Mais, nouveau rebondissement aujourd'hui : Marianne publie en exclusivité les carnets des mois de janvier à avril 2007. Elle tient ces carnets de la Brigade financière et de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BDRP). Et ces documents ont eu raison de la rétractation de Claire Thibout.

Confirmation du retrait de 50 000 euros du 26 mars 2007

Mercredi 7 juillet, Le Monde révèle que Claire Thibout s'est partiellement rétractée devant les policiers de la BRDP : elle n'aurait pas remis les 50 000 euros en espèce aux Bettencourt le 26 mars, mais un autre jour.
Pourtant, le carnet de comptes prouve bien qu'elle aurait retiré la somme de 50 000 euros à la BNP-Paribas. La BRDP aurait même enquêté auprès de la Banque et aurait découvert que le témoin retirait auprès de cette agence située à Neuilly cette somme au moins deux fois par mois.

En 4 mois, 388 000 euros retirés en liquide

Les cahiers font apparaître qu'entre janvier et avril 2007, les Bettencourt ont demandé au témoin de faire de forts retraits s'élevant à chaque fois entre 45 000 et 50 000 euros, plusieurs fois par mois. 388 000 euros auraient été ainsi tirés en liquide, sans pour autant que le fisc s'intéresse à ces retraits et n'exerce le moindre contrôle.

À quoi pouvait bien servir cet argent liquide ?

« Ces sommes considérables ont-elles, en partie ou en totalité, alimenté un financement occulte de l'UMP ou la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy ? Rien, dans les «cahiers de caisse» de Claire T., ne permet de savoir à qui cet argent liquide était réellement destiné » précise Marianne. L'avocat de Liliane Bettencourt, de son côté, prétend qu'il n'y a « pas le moindre élément qui permette de dire que ces sommes ont servi à autre chose que d'argent de poche à André Bettencourt ». Et pour cause, chaque fois que Claire Thibout faisait des retraits de plusieurs dizaines de milliers euros, elle notait dans son carnet « Monsieur » ou « Monsieur Bettencourt » et non le nom du bénéficiaire comme elle le faisait pour les autres dépenses. Il lui était interdit de noter les noms des politiques.

Comme à chaque fois depuis le début de l'affaire, ces nouvelles révélations apportent plus de questions que de réponses.


Page Lue dans Marianne n°690 - 10 juillet 2010

Carnets Bettencourt dans Marianne

*** Liens

L'affaire Bettencourt
- Comment Eric Woerth s'est retrouvé au coeur de l'affaire Bettencourt
- Woerth a son propre parti : sans adhérents mais avec de multiples financements
- Woerth savait-il que le fisc avait remboursé 30 millions d'euros à Liliane Bettencourt ?
- Affaire Bettencourt : 388 000 euros retirés en liquide entre janvier et avril 2007
- Des enveloppes d'argent à l'accusation de fascisme : l'affaire Woerth s'emballe au bout de la 3ème semaine de révélations

___________________________________________
Quiz "Finances" : Quel est le montant maximum qu'un particulier peut donner à un parti politique chaque année ?

Commentaires