Les micropartis marseillais de Gaudin et Muselier ont rapporté plus de 150 000 euros à l'UMP

Brèves · 29 juil. 2010 à 22:49

Micropartis marseillais

Nouvel épisode dans le feuilleton de l'été sur les micropartis. Cette fois-ci, c'est Le Figaro qui révèle l'information : deux micropartis marseillais, jusque-là inconnus du grand public, ont rapporté à l'UMP plus de 150 000 euros depuis 2002. Il s'agit de Cap sur l'avenir 13, dirigé par Renaud Muselier (président de la Fédération UMP des Bouches-du-Rhône et ancien adjoint du maire de Marseille), et l'Union Républicaine et d'Action Communautaire (URAC), présidé par le maire de Marseille en personne, Jean-Claude Gaudin.

Selon Le Figaro, Cap sur l'avenir 13 a versé 38 376 euros à l'UMP en 2002 et 10 000 euros en 2008. L'URAC de Jean-Claude Gaudin a été plus généreux : ce microparti marseillais a versé 120 000 euros à l'UMP en 2008, ce qui est "de loin le plus gros don reçu cette année-là par la maison-mère" explique le site internet. "Cette somme constitue en outre le principal poste de dépense de l'URAC, qui déclare seulement 37.000 euros de «charges externes». Aucune dépense de «propagande et de communication», pas d'aide à d'éventuels candidats... En cette année d'élections municipales, l'activité politique du microparti semble quasi-nulle".

En clair, en 2008, la principale activité de l'URAC a été... de financer l'UMP. Evidemment, tout est légal, mais la création de ces micropartis est une manière de contourner l'esprit de la loi. En effet, le montant maximal de don à un parti par un particulier est fixé à 7 500 euros par an. Sauf qu'un particulier peut verser cette somme à autant de partis qu'il le souhaite. Et les partis peuvent très bien transférer ces dons entre eux. Ainsi, une même personne peut à la fois donner 7500 euros à l'UMP, mais aussi 7500 euros à l'URAC ou à Cap 13, ces micropartis pouvant ensuite reverser une partie ou la totalité de la somme à l'UMP.


Si la pratique est généralisée à l'UMP, il semble que ces micropartis marseillais soient particulièrement efficaces en matière de collecte de dons. D'après Le Figaro, le microparti de Renaud Muselier a recueilli plus de 140 000 euros de dons de personnes physiques en 2008, et celui Gaudin pas loin de 81 000 euros.



>> Vous ne connaissez pas Renaud Muselier ? C'est l'homme politique qui cumule 4 fonctions : directeur d'hôpital, député, maire d'arrondissement, vice-président d'agglomération... pour "nourrir sa famille" avait-il déclaré sur Canal +

Muselier sur Canal +

Commentaires