La Semaine politique : Rigueur budgétaire, crise financière et un Parti Socialiste décalé

La semaine politique · 28 sep. 2008 à 23:20

La Semaine politique

Semaine du 22 au 28 septembre 2008.

La Semaine politique a été marquée par l'annonce du budget 2009 et le discours de Nicolas Sarkozy sur les causes et les conséquences de la crise financière mondiale. Aucune mesure concrète n'a été annoncée. Le chef de l'Etat a surtout voulu faire de la pédagogie en portant un regard lucide sur les graves conséquences de la crise financière. Mais si le constat est partagé par tous, l'absence de réponses cache mal l'impuissance d'un pouvoir exécutif confronté à une crise majeure sans avoir les marges budgétaires nécessaires pour apporter des réponses.

Les socialistes ont vivement critiqué le discours du président de la République, lui reprochant son absence de perspectives pour relancer la croissance et ses choix économiques, qui auraient aggravé la crise. Ces critiques étant attendues, elles n'ont pas fait mouche dans l'opinion. Dans son rôle d'opposant, le Parti Socialiste a doublement échoué jusqu'à présent : l'opposition constructive qu'appelait de ses voeux, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a fait long feu. Le PS est incapable de faire des propositions concrètes. Et dans l'opposition frontale, préconisée par Laurent Fabius, le PS est dépassé par Olivier Besancenot dans l'opinion. Toutes ces difficultés sont liées au timing décalé du parti. Le PS vit dans un contretemps permanent depuis l'élection présidentielle de 2007. Alors que la crise financière annonce une crise économique majeure en France et en Europe, le PS en est encore à tirer les leçons d'une élection présidentielle perdue il y a déjà 1 an et demi. Les six motions qui s'affronteront lors du congrès de Reims prochain sont désormais connues. Un nouveau Premier secrétaire sera désigné en novembre. Mais en refusant d'avancer la date du congrès, François Hollande a fait perdre au parti une année.


Cette semaine a aussi été marquée par la poussée de la gauche au Sénat, la polémique sur les privilèges accordés par l'Etat à Christian Poncelet, la rentrée parlementaire et le vote pour la poursuite de l'engagement militaire français en Afghanistan.

Les + de la Semaine

1. Quelles sont les causes de la crise financière mondiale ?

Crise financière mondiale



2. Le Parti Socialiste a des problèmes avec son fichier d'adhérents baptisé Rosam

ROSAM, le fichier des adhérents du PS

Sénatoriales : suite et fin

- Que faut-il retenir des élections sénatoriales 2008 ?
- Présidence du Sénat : un vainqueur et un chronomètre qui s'affole
- Privilèges des sénateurs : Gérard Larcher malmené par Jean-Michel Aphatie
- La retraite de Christian Poncelet : salaires conséquents et avantages en nature

La rentrée parlementaire

- Nicolas Sarkozy veut encore accélérer la cadence législative
- Constitution : les nouveaux pouvoirs du parlement
- Renaud Dutreil, le député français qui vivait à New York
- Remaniement : les ministres éjectés retrouveront automatiquement leur poste de député

Congrès du PS : les candidats sont connus

- Parti Socialiste : quatre lignes politiques vont s'affronter
- Qu'est-ce qu'une motion au Parti Socialiste ?
- Après Edvige, la polémique sur le fichier des adhérents du PS baptisé Rosam

Crise financière & Pouvoir d'achat

- Quelles sont les causes de la crise financière mondiale ?
- Crise du pouvoir d'achat : les amis de Besancenot pique-niquent dans les supermarchés

Portrait de la Semaine

- Eric Woerth, ministre de la rigueur budgétaire pour 2009

BONUS de la Semaine

- Photo retouchée de Paris Match : les trois jambes de Nicolas Sarkozy galopent sur le net

Sarko a 3 jambes




----------------------------------------------------------------------------------

Politique, Making of

> Making of hebdo #06 : Internet, lieu du recyclage de l'info

En décembre 2007, Le Point avait publié une enquête intitulée "L'Etat Sarkozy". Tout y était décrit : les salaires des collaborateurs, les dépenses de l'Elysée, le coût des voitures de fonction. Nous avons relayé un grand nombre de ces informations dans notre série sur l'argent du pouvoir.
Le 23 janvier 2008, nous avions notamment rédigé un article intitulé "Que paye vraiment le président ?" dans lequel nous avions indiqué que l'Elysée recevait de nombreux équipements gratuits de la part des constructeurs. Par exemple, les voitures de fonctions sont offertes par Renault et Citroën. Les écrans plats sont aussi offerts. Le Point avait même raconté qu'ils étaient retirés à chaque journée du patrimoine. Même si l'info en elle-même n'est pas essentielle, elle montre la gêne de l'exécutif à étaler le luxe du pouvoir. L'Elysée est déjà un palais doré, alors jonché d'écrans plats tous les 100 mètres, les conseillers du président ont estimé que cela faisait un peu trop. Cette anecdote avait eu peu d'écho à l'époque.
Les 20 et 21 septembre 2008, c'était les journées du patrimoine. A court d'idées après une semaine bien chargée, nous avons donc décidé de publier une petite brève rappelant l'anecdote racontée par Le Point en décembre 2007. Neuf mois plus tard, nous avons donc ressorti l'info et, à notre grande surprise, la brève a été plus lue que notre article du 23 janvier. Comme quoi, tout se recycle sur internet, rien ne se perd.

Ecrans plats du palais de l'Elysée




----------------------------------------------------------------------------------

Temps politique

>> 21 SEPTEMBRE 2007
Retraite des parlementaires : un régime spécial

La retraite des parlementaires




_____________________________________________________
Politique.net : retrouvez tous les dimanches un résumé de la semaine politique et le making of

Commentaires

Real Time Analytics