L'ouverture politique se poursuit avec Brice Lalonde

Brèves · 26 sep. 2007 à 22:59

Brice Lalonde

Il faut croire que la formation d'un gouvernement resserré à 15 ministres s'avère être un handicap dans la gestion de l'Etat. Alors que Nicolas Sarkozy avait promis la fin des gouvernements pléthoriques pendant la campagne électorale, voilà qu'il multiplie à l'infini les commissions et autres émissaires spéciaux sur chaque question : éducation, institutions, croissance, téléchargements illégaux sur internet... A chaque sujet, une commission, composée de préférence par des personnalités de gauche. Objectif de cette ouverture politique : rassembler un maximum de personnalités pour faire consensus et pour asphyxier l'adversaire. Exit Bernard Kouchner, Jack Lang, Dominique Strauss-Kahn, Michel Rocard.


Le président avait promis de poursuivre l'ouverture. Christine Boutin a bien tenté de récupérer dans son ministère le fondateur de l'association "les Enfants de Don Quichotte" mais sans succès. Qu'à cela ne tienne, l'Elysée vient d'annoncer la nomination de Brice Lalonde en tant qu'ambassadeur du climat pour représenter la France dans les réunions internationales.


Agé de 61 ans, Brice Lalonde est un écologiste reconnu. Candidat à l'élection présidentielle de 1981, cet homme atypique a couvert tous les champs de la vie politique : de l'extrême gauche à la droite. Militant du PSU de Michel Rocard puis de l'UNEF, Brice Lalonde a participé aux gouvernements de Michel Rocard et Edith Cresson sous la présidence de Mitterrand.

Le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez, a annoncé que sa nomination s'inscrivait donc dans la politique d'ouverture chère à Nicolas Sarkozy. En réalité, si ouverture il y a, ce serait plutôt à droite. En effet, ces dernières années, le fondateur de Génération Ecologie a basculé à droite. En 1995, il a soutenu la candidature de Jacques Chirac. En 1998, il avait même été élu conseiller régional de Bretagne sur une liste commune UDF-RPR-Génération Ecologie.

Brice Lalonde pratique donc l'ouverture politique à droite depuis déjà dix ans.

*** Liens

L'ouverture politique
- Pourquoi Nicolas Sarkozy multiplie-t-il les commissions ?
- Pourquoi Michel Rocard a-t-il accepté l'ouverture politique ?
- Mise en place de la commission Attali
- Fadela Amara, symbole de l'ouverture
- Le nouveau coup médiatique de Boutin : un Don Quichotte au ministère ?
- Candidat au FMI, Dominique Strauss-Kahn renonce à 2012
- Comment la gauche peut-elle s'opposer au gouvernement ?

L'écologie politique
- Pourquoi parle-t-on de "Grenelle de l'environnement" ?
- OGM, développement durable, le gouvernement reflechit
- Nicolas Sarkozy a recyclé Jean-Louis Borloo
- Daniel Cohn-Bendit veut renouveler l'écologie politique
- Les Verts, une espèce en voie de disparition

Commentaires