Quel est le véritable coût de l'Air Sarko One ?

Enquete · 11 nov. 2010 à 18:42

Air Sarko One

Nicolas Sarkozy a enfin son Air Force One : c'est à l'occasion du G20 en Corée du Sud, les 11 et 12 novembre, que le chef de l'Etat utilise pour la première fois ce nouvel appareil. Grâce à cet avion A330, Sarkozy pourra se rendre en Corée sans escale (l'avion a une autonomie de 12 000 km contre 7 000 km pour le précédent modèle).


Mais combien a coûté l'Air Sarko One et quel est le coût de son entretien ?

Achat et aménagement : entre 176 millions et 185 millions d'euros

Nous vous en parlions le 20 novembre 2009. Il y a un an, l'Assemblée nationale votait les crédits pour l'Air Sarko One : "Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 novembre, l'Assemblée nationale a voté des crédits à hauteur de 185 millions d'euros pour l'achat et l'aménagement d'un avion A330 réservé aux voyages présidentiels". L'information était passée relativement inaperçue, comme l'avait noté un journaliste du Monde sur son blog.
Un an après, la facture serait finalement de 176 millions d'euros. Ce chiffre, avancé par Le Parisien en juin dernier, est repris par Jean-Claude Viollet, député PS en charge de l'examen du budget de l'armée de l'air, dans un rapport publié le 14 octobre dernier. Ainsi, sur les 176 millions d'euros, 91,5 millions ont été dépensés pour l'aménagement et 25 millions pour l'installation d'un dispositif d'écoutes et de brouillages. (Chiffres repris par Le Canard enchaîné du 10 novembre).

A l'usage : entre 20 000 et 15 000 euros l'heure de vol

L'année dernière toujours, un journaliste du Monde diplomatique notait que le choix d'acquérir un seul exemplaire de cet appareil relativement coûteux était un non-sens : "cet appareil... sera unique, c'est-à-dire forcément indisponible à un moment ou un autre (voir le cas du porte-avions Charles de Gaulle !). Et l'heure de vol passera à 20 000 euros en moyenne (contre 12 000 sur A319)".
Un an après, il semble que l'estimation du coût de l'heure de vol ait été revue à la baisse... après trois premières années d'exploitation particulièrement coûteuses. Dans le rapport Viollet publié en octobre dernier, il est indiqué que son entretien doit coûter 49 millions d'euros par an pendant les trois premières années et qu'à partir de 2013, l'Air Sarko One coûtera 10 millions d'euros par an pour 700 heures de vol (soit 15 000€/heure de vol).

L'opacité est de rigueur

Entre 185 et 176 millions d'euros à l'achat, entre 49 et 10 millions d'euros à l'entretien, difficile de s'y retrouver dans les chiffres. Cette opacité entraîne d'ailleurs tous les fantasmes autour de cet appareil (souvenez-vous de la polémique de la baignoire). Le député socialiste François Loncle, interrogé par Lepost.fr, a donc demandé des explications au secrétaire d'Etat aux transports : "On parle de chiffres mais on n'a pas les détails ! Comme c'est un avion acheté à une compagnie privée, en tant que parlementaire, j'ai posé une question à Dominique Bussereau pour savoir le coût de son acquisition, les frais exacts occasionnés par les aménagements, celui de son entretien... J'ai aussi demandé qu'on me donne le coût des installations techniques réalisées sur la base aérienne d'Evreux, dans mon département. C'est là où stationne l'avion. Enfin, j'aimerais avoir une comparaison financière chiffrée entre ce nouvel avion et l'ancien Airbus A319". Le secrétaire d'Etat au transport (qui ne sera plus Dominique Bussereau après le remaniement) a deux mois pour répondre au député.

En attendant, comme personne n'a pu visiter l'appareil sur ordre de l'Elysée, il faudra se contenter de l'infographie mise en ligne par Lefigaro.fr.


*** Liens

Sarkozy décolle (mais pas dans les sondages)
- Les voyages de Nicolas Sarkozy coûtent 20 millions d'euros par an
- Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
- Quand Sarkozy prend un avion de ligne, un avion de la République le suit à vide
- L'histoire de la balle perdue dans l'Airbus de Nicolas Sarkozy
- Déplacement de Sarkozy dans la Drôme : l'aérodrome n'était pas adapté à l'Airbus présidentiel

Gouvernement : ça aussi, c'est du vol
- Quand François Fillon inaugure le TGV Est en Falcon ministériel
- En 2009, Fillon partait en week-end à Marrakech en prenant un avion de la République
- Quand un secrétaire d'Etat prend un Falcon de la République pour assister à un match de football
- Quand Christian Estrosi louait un jet privé pour 138 000 euros aux frais de l'Etat

BONUS : Quand Fillon est allé en Nouvelle Calédonie en juillet 2010, il a fait venir 50 gendarmes de Tahiti en avion privé. Coût total : 250 000 euros.

Fillon en Nouvelle Calédonie

_____________________________________________________
Quiz : Que s'est-il passé quand François Fillon a vendu des A380 au Vietnam ?

Commentaires