Coût de la Garden Party du 14 juillet : 419 213 euros en 2007, 475 523 euros en 2008

Enquete · 18 juin 2009 à 16:10

Coût du 14 juillet

Nicolas Sarkozy s'était engagé à diminuer les dépenses de l'Elysée. Les services du président de la République avaient annoncé que le coût des festivités du 14 juillet avait diminué. Mais il y avait une astuce : c'est le "coût unitaire", c'est-à-dire par invité, qui a diminué. En revanche, le budget global est en augmentation. L'information ne provient pas d'une enquête d'un organe de presse, toujours frileux sur cette question, mais du député socialiste, René Dosière, qui a enfin obtenu les réponses à ses questions concernant le budget de l'Elysée.


L'information a été reprise par certains médias, comme le Canard Enchaîné ou Le Monde, mais elle ne fait pas les gros titres en tant que telle. Les chiffres précis sont noyés dans des moyennes et un propos très général. Combien ont coûté la Garden Party de l'Elysée en 2007 et 2008 ? Combien a coûté le concert gratuit en 2007 et 2008 ? Les réponses sont connues, mais souvent perdues au milieu de longs articles. Les voici :

Le coût de la Garden Party a augmenté de 13% entre 2007 et 2008

Selon le Canard Enchaîné du 17 juin, "L'Elysée se vante d'avoir baissé le coût unitaire [du 14 juillet]. Sauf qu'en 2007, on dénombrait 5500 convives. Et 7050 l'année suivante. Le montant de la sauterie tricolore a donc flambé de 13,4% pour atteindre 475 523 euros".

Le Monde en a également parlé mais en englobant cette information dans un article plus large sur les dépenses de l'Elysée. Dans le quotidien, René Dosière décrypte les cinq pages de "description des charges" qui accompagnent la présentation des comptes. Et on apprend que l'Elysée a cherché à camoufler la hausse du coût de la Garden Party :

"Les charges de fonctionnement courantes (26 millions d'euros) font un bond de 51,2 % par rapport à l'année précédente. "Leur évolution est largement dépendante de la très forte augmentation de l'activité de la présidence", indique le rapport budgétaire en guise d'explication, qui se félicite que la mise en concurrence des fournisseurs ait permis de contenir les dépenses. Ainsi, le coût par convive de la garden-party du 14-Juillet a-t-il été ramené, selon le document, de 76,22 euros en 2007 à 67,45 euros en 2008.
"Le lecteur en conclut que la garden-party coûte moins cher, relève M. Dosière. La réalité est exactement contraire puisqu'elle a coûté plus cher : 474 523 euros en 2008 contre 419 213 en 2007, soit + 13,4 %. Ce que ne dit pas le rapport, c'est que le nombre d'invités est passé de 5 500 à 7 050."


La transparence a bien des limites.

Coût de la Garden Party

Concert du 14 juillet : 300 000 euros en 2007, 500 000 euros en 2008

Si la Garden Party de l'Elysée est financée par le budget de l'Elysée, ce n'est pas le cas du concert gratuit qui a lieu depuis l'élection de Nicolas Sarkozy. C'est Michel Polnareff qui a ouvert le bal en 2007 sous la Tour Eiffel. Mais si le concert était gratuit au public, son organisation ne l'était pas. Selon le Canard Enchaîné du 1er Août 2007, le concert du 14 juillet aurait coûté 300 000 euros. L'Elysée s'est refusée de régler la facture même si la tenue de ce concert était une idée du président de la République. Une solution de financement a donc été trouvée : puisqu'il s'agissait d'une manifestation culturelle, l'Elysée a imposé la note à Christine Albanel, ministre de la Culture, qui aurait traîné des pieds pour la régler.

En 2008, Nicolas Sarkozy a choisi Johnny Halliday pour le concert gratuit. Et la note a été encore plus salée si l'on en croit Marianne, dans son édition du 24 avril 2009 :

"Après Michel Polnareff en 2007, Johnny officia sous la tour Eiffel pour les festivités du 14 juillet 2008. Montant de la petite sauterie, 1 million d'euros, dont la moitié pour le chanteur : un chiffre supérieur aux 315 000 euros versés à Michel Polnareff, dont le retour sur la scène française était pourtant un véritable événement culturel. Ainsi en avait décidé l'hyperprésident". Et malgré le bouclier fiscal et sa promesse de retour en France, Johnny Halliday paie toujours ses impôts en Suisse".

Cette forte augmentation du coût du concert n'est pas visible dans les comptes de l'Elysée car ce concert gratuit est financé par le ministère de la Culture. Encore une hausse qui échappe à la note globale présentée.

Par conséquent, les coûts des festivités du 14 juillet ont fortement augmenté, contrairement à ce que disent les communiqués de l'Elysée.

Concert du 14 juillet

*** Liens

Le budget de l'Elysée
- Hausse du budget de l'Elysée en 2009 : bataille de chiffres et de communiqués
- La rallonge discrète de 9,2 millions d'euros pour terminer l'année 2008
- Les autres ministères continuent de payer en toute discrétion les dépenses de l'Elysée
- Loyers, télécommunications, frais de fonctionnement : les dépenses de l'Elysée explosent
- Les salaires des collaborateurs de l'Elysée ont augmenté de 50% en deux ans
- Les voyages de Nicolas Sarkozy coûtent 20 millions d'euros par an

_____________________________________________________
Dépêche Politique Ignorée : Oui, Sarkozy a perçu son salaire de ministre à l'Elysée entre mai et décembre 2007

Commentaires