Le déplacement controversé de Rama Yade à Aubervilliers

Brèves · 6 sep. 2007 à 22:14

Rama Yade à Aubervilliers

A quoi joue Rama Yade ? La secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et aux Droits de l'homme s'est déplacée au squat d'Aubervilliers. Accompagné des médias, elle a dénoncé la gestion de la mairie communiste et le traitement jugé inhumain de ces squatteurs. Lorsqu'on lui demande de justifier sa présence, elle fait une déclaration surprenante : "J'ai été sollicitée à plusieurs reprises par des associations qui interviennent auprès des squatters d'Aubervilliers. Je ne pouvais rester sourde à ces sollicitations".


En réalité, le dossier des squatteurs ne relève pas de son domaine de compétence ministériel puisqu'elle n'est pas ministre du logement. D'ailleurs, pour justifier cette contradiction, elle explique qu'elle s'est déplacée "en tant que secrétaire nationale de l'UMP".


Cette confusion des genres peut laisser perplexe. Au mois de juin, au moment de sa nomination, Nicolas Sarkozy lui avait conseillé de ne pas s'exposer médiatiquement pour qu'elle prenne le temps d'intégrer les impératifs de la fonction. Mais sa première sortie médiatique est manifestement ratée.

Retour sur le dossier : "Rama Yade, le nouveau visage du gouvernement"

> Lire le dossier

Dossier Rama Yade

*** Liens

Encyclopédie
- Quelle est la durée de vie d'un Premier ministre en politique ?
- Comment choisit-on le nom des ministères ?
- Quelle est la durée de vie d'un ministre en politique ?

Le gouvernement Fillon
- François Fillon, un Premier ministre fantôme
- Alain Juppé, le ministre démissionnaire
- Jean-Louis Borloo, un ministre recyclé
- Rachida Dati, une ministre de la justice trop autoritaire ?
- Rama Yade et Fadela Amara, les nouveaux visages du gouvernement
- Le difficile redécoupage ministériel entre Kouchner, Hortefeux et Alliot-Marie

Vidéos en ligne
- L'annonce du gouvernement Fillon
- Les propos ambigus de Christine Boutin sur le 11 septembre
- Conférence de presse : quand Kouchner s'emporte...
- Les excuses de Bernard Kouchner auprès du Premier ministre irakien
- Eric Besson, secrétaire d'Etat à l'économie, critiquait Sarkozy

Commentaires