Allocations familiales : le gouvernement tente de faire de nouvelles économies

Brèves · 17 avr. 2008 à 23:34

Allocations familiales

Le gouvernement Fillon est décidé à faire de nombreuses économies afin d'enrayer l'augmentation vertigineuse des déficits publics. Après la polémique sur la suppression de la carte famille nombreuse de la SNCF, le gouvernement s'en prend à d'autres aides sociales. Il s'agit cette fois-ci des allocations familiales. Le Monde du 16 avril 2008 a révélé qu'un décret sur les allocations familiales est sur le point d'entrer en vigueur. Celui-ci annonce qu'une baisse de l'aide donnée aux familles ayant des adolescents est prévue à partir du 1er mai prochain.


Ce décret aurait dû passer inaperçu grâce à son caractère très technique. Mais depuis que Le Monde a décrypté son contenu, la polémique ne cesse d'enfler.

Le principe : réduire le montant des allocations familiales

Jusqu'à présent, les familles composées au moins de deux enfants percevaient une somme forfaitaire qui augmentait au fil de l'âge des enfants. Au jour des onze ans de l'enfant, la famille recevait une majoration de 34 euros, à ses seize ans, la majoration passait à 60 euros. Or, le décret prévoit de supprimer l'une des deux majorations. Désormais, la famille ne percevra plus que 60 euros de majoration lorsque l'enfant atteindra ses 14 ans. La Caisse nationale des allocations familiales devraient ainsi faire une économie de 138 millions d'euros par an.

Les raisons : faire des économies ou redistribuer les aides ?

Face au tollé général provoqué par la révélation de l'existence de ce décret, le gouvernement n'assume plus cette mesure d'économie. Le Premier ministre ainsi que la secrétaire d'Etat à la famille tente de communiquer sur le fait que l'argent ainsi économisé permettra de financer d'autres mesures en faveur des familles comme la garde des jeunes enfants. Mais ces propos n'ont guère calmer la colère des familles qui s'inquiètent des différentes mesures d'économie annoncées par le gouvernement ces derniers jours.

Une économie de 138 millions d'euros par an pour l'Etat

Il n'en demeure pas moins que le gouvernement veut mettre en place son plan de rigueur. Pour y parvenir, il s'attaque aux différentes caisses sociales. En ce qui concerne ce décret sur les allocations familiales, 4,5 millions de familles sont concernées. Si l'Etat doit économiser 138 millions d'euros par an, en revanche, chaque famille perdra 600 euros par enfant puisque entre ses 11 ans et ses 18 ans, un adolescent coûte 3475 euros à l'Etat. A partir du 1er mai, il n'en coûtera plus que 2890 euros.


En cette période particulièrement défavorable concernant le pouvoir d'achat, les différentes associations familiales s'alarment estimant que cette perte d'argent est un coup dur porté aux familles. Au-delà de ce mécontentement, la forme surprend bon nombre d'observateurs : la politique du rigueur n'étant pas assumée, le gouvernement cherche à dissimuler les mesures qui fâchent. Mais la politique du camouflage vient de trouver ses limites cette semaine.

*** Liens

- Couacs gouvernementaux : les conséquences du tabou de la rigueur
- La polémique sur le non-remboursement des lunettes par la Sécu
- Allocations familiales : le gouvernement veut faire de nouvelles économies
- Carte "Famille nombreuse" : le gouvernement avait tenté de cacher la mesure
- Polémique sur les OGM : la secrétaire d'Etat lâchée par les siens
- Couac sur la Chine : Nicolas Sarkozy a-t-il posé des conditions à Pékin ?
- Rigueur budgétaire : le gouvernement n'alimente plus un Fonds d'insertion pour handicapés

_____________________________________________________
Quiz : Quelle est la différence entre la dette publique et le déficit budgétaire ?

Commentaires