Les six conseillers de Sarkozy, nouvelles vedettes des médias

Thematiques · 10 jan. 2008 à 21:43

Les conseillers de Sarkozy

Jacques Chirac et François Mitterrand se faisaient plutôt rares dans les médias. Mise à part Jacques Attali, le principal conseiller de François Mitterrand, et Claude Chirac, responsable de la communication de son père, tous les conseillers des présidents de la République étaient encore plus discrets. La plupart sont restés inconnus du grand public. Avec Nicolas Sarkozy, changement de style. Le président de la République est désormais omniprésent dans les médias, mais fait encore plus inhabituel, ses conseillers également. Depuis le début du quinquennat, on avait surtout entendu David Martinon (porte-parole), Claude Guéant (secrétaire général de l'Elysée) et Henri Guaino (conseiller spécial). Mais depuis une semaine, trois nouveaux conseillers du président ont fait leur apparition sur la scène médiatique en accordant pour la première fois des interviews à la presse. Cette simultanée n'est pas le fruit du hasard. Nicolas Sarkozy pousse ses conseillers à intervenir dans les médias pour bien signifier à tous que les principales décisions se prennent avant tout à l'Elysée et non à Matignon ou dans les ministères.

David Martinon, Claude Guéant et Henri Guaino, les guests-stars

Au cours de la campagne présidentielle, les conseillers du candidat UMP, Rachida Dati et Claude Guéant, n'ont cessé d'intervenir dans les médias pour défendre son programme. Une fois élu, Nicolas Sarkozy continue de solliciter différents proches : son porte-parole, David Martinon, le secrétaire général Claude Guéant, le conseiller spécial, Henri Guaino. Tous trois sont chargés d'expliquer les propos du président, de clarifier les situations épineuses. Les autres conseillers, jusqu'à présent, étaient priés de se taire. Finalement, à la veille de la première conférence de presse du chef d'Etat, trois de ses collaborateurs ont décidé de communiquer à leur tour. Il s'agit de Catherine Pégard, Emmanuelle Mignon et Franck Louvrier.

Les conseillers de Sarkozy

Catherine Pégard, la conseillère en images

Jusqu'en mai dernier, Catherine Pégard était rédactrice en chef au Point. Nicolas Sarkozy l'a nommée depuis conseillère. Pour la première fois, elle s'est confiée au journal Le Monde pour définir ses fonctions auprès du président. Selon l'ancienne journaliste, elle continue à enquêter pour Nicolas Sarkozy, auprès de lui comme du gouvernement et des médias. Elle est très attentive à son image et prend du recul sur l'action du chef de l'Etat pour le conseiller. En ce qui concerne les révélations du couple Sarkozy/Bruni, elle affirme que l'étalage de leur vie privée n'a rien à voir avec un plan de communication.

Pégard

Emmanuelle Mignon, la directrice de cabinet

Emmanuelle Mignon est la directrice de cabinet du président de la République. Elle a choisi le site Internet nonfiction.fr, pour expliquer comment elle a conçu le programme présidentiel. C'est elle qui, entre 2004 et 2006, a élaboré le programme en organisant les conventions de l'UMP. Pendant deux ans, le candidat l'a chargé d'animer des débats d'idées avec un réseau d'intellectuels, de gauche comme de droite. Après un début de carrière au Conseil d'Etat, Emmanuelle Mignon a travaillé pour Nicolas Sarkozy à partir de 2002, d'abord en tant que simple conseillère juridique au ministère de l'Intérieur avant de se rendre très vite indispensable auprès de celui qu'elle appelle le « patron ».

Mignon

Franck Louvrier, le conseiller en charge de la presse

Franck Louvrier connaît bien Nicolas Sarkozy pour être son plus ancien collaborateur. En mai dernier, il a été nommé conseiller presse. Il a choisi de s'exprimer dans le magazine Stratégies. Il démontre comment le président a révolutionné la communication élyséenne en intervenant sans cesse dans les médias. Fini la stratégie du silence, avec Sarkozy, tout doit être rendu public.... à tel point que même ses plus proches conseillers, d'ordinaire habitués à travailler dans l'ombre, sont encouragés à intervenir dans les médias.

Louvrier




La stratégie de communication de Nicolas Sarkozy marque une rupture avec celle de ses prédécesseurs. Dans les ministères et à Matignon, la présence de ces conseillers dans les médias agacent au plus au point car elle tend à montrer que l'essentiel de la politique du gouvernement est pilotée directement par Nicolas Sarkozy et ses conseillers de l'Elysée.

*** Liens

- Sarkozy et les médias : l'information neutralisée par la communication politique
- Le casse-tête du temps de parole du président
- Mouvements sociaux : les dernières trouvailles de communication de Sarkozy
- Sarkozy, la rumeur, et Internet
- Le divorce de Sarkozy dans la presse
- La presse face à la politique people
- Couple Sarkozy : les conséquences d'une surmédiatisation

_____________________________________________________
Quiz : Où Nicolas Sarkozy a-t-il passé ses vacances de Noël hyper médiatiques ?

Commentaires