Georges Tron vit bien dans un HLM : Libération confirme l'info du Canard

Enquete · 29 mar. 2010 à 08:46

George Tron dans un HLM

A peine nommé, déjà mis en cause. Le villepiniste, George Tron, a été nommé secrétaire d'Etat à la fonction publique le lundi 22 mars 2010 par Nicolas Sarkozy. Quarante-huit heures plus tard, Le Canard enchaîné révélait que le secrétaire d'Etat occupait un HLM depuis 1992, information déjà publiée dans l'hebdomadaire en janvier 2008. Tron a immédiatement démenti l'information, assurant qu'il occupait un ILN avec un loyer supérieur au montant avancé par Le Canard. Rue89 lui a donné raison en publiant sa quittance de loyer.


Mais ce week-end, nouveau rebondissement. Libération donne raison au Canard et démontre comment Tron a essayé de noyer le poisson.

Le Canard enchaîné accuse Georges Tron

L'hebdomadaire assure que Tron occupe "pour pas cher, un vaste appartement HLM rue Mademoiselle, dans le XVe arrondissement de Pari (...) Pour six pièces et 118 m2, M. le ministre paie 1 200 euros par mois (hors charges), soit environ la moitié du prix du marché. Ce modeste pied-à-terre, propriété de la société anonyme d'HLM Domaxis, lui a été attribué, le 30 septembre 1992, sur le contingent de logements sociaux du maire de Paris de l'époque, un certain Jacques Chirac".

Tron en HLM selon le Canard enchaîné

Tron contre-attaque, Rue89 publie sa quittance de loyer

La quittance de loyer de ce proche de Dominique de Villepin, que Rue89 s'est procurée, confirme le démenti immédiatement adressé par communiqué par le néo-secrétaire d'Etat : « Le loyer principal dudit appartement se monte à 1 401,88 euros et les charges sont d'un montant de 591,63 euros (références loyer février 2010). Cela laisse clairement apparaître un montant du loyer plus charges de 1993,51 euros mensuel. »

Georges Tron précise également : « Il ne s'agit évidemment pas d'un appartement HLM (Habitation à loyer modéré) mais d'un appartement ILN (Immeuble à loyer normal), ce qui signifie qu'il n'y a aucun système de conventionnement, aucun seuil, ni plafond de loyer à l'entrée dans les lieux. »

Tron sur Rue89

Libération démonte l'argumentation du secrétaire d'Etat

Selon Libération, en jouant sur les mots et sur les sigles (il oppose les ILN aux HLM), Georges Tron tente de se protéger derrière un écran de fumée. Mais son argumentaire ne résiste pas à l'analyse. Le cadre réglementaire régissant l'immeuble qu'il habite prouve qu'il est bel et bien locataire d'un logement social. Le propriétaire de ce bâtiment est la société HLM-Domaxis. Et contrairement à ce qu'affirme le secrétaire d'Etat, les loyers dans son immeuble sont plafonnés. Ils sont encadrés par la réglementation HLM. Ils ne peuvent pas dépasser un certain niveau.

En la circonstance, l'appellation «immeuble à loyer normal» est d'ailleurs totalement galvaudée. Le loyer de 1401,88 euros, pour un appartement de 118 m2 plus terrasse, n'a rien à voir avec les prix du marché dans la capitale. Georges Tron paye 11,88 euros du mètre carré (sans compter la surface de sa terrasse). Or dans le XVe arrondissement, où se trouve son appartement, le niveau des loyers dans le privé est de plus de 20 euros du mètre carré. (...) Dans le privé, pour 1400 euros hors charges (le loyer payé par Tron) on trouve au mieux des appartements de 70 m2 à 75 m2. (...)

Ultime preuve que Georges Tron vit dans un logement social : les ILN sont comptabilisés dans le quota des 20 % de HLM, qu'impose aux villes la loi SRU. Pour clouer le bec du Canard enchaîné, Georges Tron a aussi indiqué qu'en plus de son loyer de 1401,88 euros (et non 1 200 euros), il payait 591,63 euros de charges. Soit un total de 1993,51 euros. Problème : dans les charges, il comptabilise (mais en se gardant bien de le mentionner) les loyers de ses deux parkings pour un montant total de 171,96 euros, ce qui n'a rien à voir. En ce qui concerne les charges proprement dites, elles comprennent l'eau chaude et le chauffage. Chauffé, logé, garé pour moins de 2000 euros par mois: Tron s'en sort très bien comparé aux prix du privé
.

Tron dans Libé

*** Liens

Quand les politiques ont des problèmes de logement...
- Qui sont les personnalités politiques logées en HLM ?
- Un ministre peut-il garder un logement HLM ? L'exemple de Fadela Amara
- Logements de fonction : quand les contribuables payent les loyers des responsables politiques
- Appartement de Jacques Chirac : la famille Hariri paie un loyer de 10 000 euros par mois

BONUS : Qui vit dans les HLM de Neuilly ?

HLM de Neuilly

_____________________________________________________
Archives Politique.net : Les affaires de logement révélées par le Canard Enchaîné

Commentaires