Un ministre peut-il garder un logement HLM ? L'exemple de Fadela Amara dans l'Express

Brèves · 30 sep. 2009 à 18:41

Fadela Amara en HLM

En 2007, le directeur de cabinet de la ministre du logement (Christine Boutin à l'époque) avait dû démissionner après les révélations du Canard enchaîné sur son logement HLM. On avait appris que ce haut fonctionnaire bénéficiait depuis des années d'un appartement à loyer modéré en toute légalité. Depuis, le ménage a été fait dans les HLM de Paris qui ne logeaient pas que des personnes en difficulté.

Mais le parc HLM de Paris conserve quelques locataires surprenants. C'est le cas de Fadela Amara, qui vit dans un appartement de 55 mètres carrés qu'elle loue dans le XIIIe arrondissement de Paris. Vu son statut de secrétaire d'Etat, on peut difficilement dire qu'elle est dans le besoin. Pourtant, au nom de la mixité sociale, elle souhaite y rester en payant un surloyer. Les HLM doivent-ils être réservés aux pauvres, quitter à créer des ghettos ? C'est la question insolite soulevée par l'Express cette semaine :


"Vous occupez un deux-pièces qui pourrait revenir à une famille modeste, pourquoi restez-vous?
Je n'ai pas honte de mon quartier ni de mes voisins. J'ai grandi dans un quartier populaire. Parce que je suis ministre, je devrais renier mes racines ? Dans l'immeuble, il y a un écrivain, une policière, des retraités, des Asiatiques, la France que j'aime, la République métissée. C'est justement parce que je défends la mixité sociale que je me dois de rester. Sur le principe, on peut en discuter, mais ce que je trouve fou dans cette histoire, c'est qu'on organise, de fait, des quartiers de riches et des quartiers de pauvres.

Vous avez les moyens de déménager...
Il m'a fallu trois ans pour obtenir ce logement HLM à l'époque où j'étais présidente de Ni putes ni soumises. En 2007, dès mon entrée au gouvernement, j'ai tenu à régulariser ma situation. Mes services ont envoyé un courrier à la RIVP dans lequel je proposais de payer un surloyer. Or, l'appartement étant à loyer libre, la loi ne le permet pas"
.



> Les mystérieux locataires des HLM de Neuilly-sur-Seine

HLM de Neuilly

Commentaires