Sarkozy, la rumeur, et Internet

Thematiques · 26 nov. 2007 à 23:30

Sarkozy, la rumeur, et Internet

Il fallait s'y attendre. Après l'épisode du divorce devait venir l'épisode de la nouvelle idylle. Et quoi de mieux qu'Internet pour lancer les premières rumeurs. Avant que l'information ne soit vérifiée, relayée, modifiée, puis publiée dans les organes de presse institutionnels (journaux, télévision), il se passera sans doute des semaines. Et pendant ce laps de temps, la rumeur circulera sur Internet...

Vie privée/Vie publique : une frontière qui a disparu en politique

Les frasques sentimentales des hommes et des femmes politiques font désormais la Une des journaux people : ruptures, divorces, vacances, topless, tous les ingrédients des journaux people sont réunis. Les politiques deviennent des "people", les tirages s'envolent et la frontière entre vie privée/vie publique disparaît. La classe politique est la première responsable de cette évolution. Le personnel politique fait appel de plus en plus souvent à des photographes de presse people, les photos sont retouchées et les reportages sur la famille d'untel, les vacances de tel autre se multiplient.

Internet, principal vecteur de rumeurs

Pour propager une rumeur, il faut d'abord lancer une information plausible, vraisemblable, à un moment donné propice. Il faut donc maîtriser le contenu et bien choisir le moment opportun pour le lancer. Reste le principal vecteur à trouver pour diffuser cette rumeur. A cet égard, Internet est en train de devenir le principal outil de diffusion des rumeurs : anonymat, publication de données sur la place publique avec forte probabilité de propagation exponentielle, Internet constitue le rumeur-média par excellence. Une fois que la machine s'emballe, il devient impossible de l'arrêter, la toile est sans fin et les risques de poursuite judiciaire s'arrêtent aux portes des frontières des hébergeurs. C'est la raison pour laquelle une rumeur sur la nouvelle idylle est d'abord publiée sur un site étranger avant d'être relayée par d'autres sites.

Comment une rumeur se transforme-t-elle en information ?

La rumeur sur l'idylle de Sarkozy circule depuis déjà au moins deux semaines. Les journalistes sont les premiers à avoir vent de ce type de rumeurs, "la rumeur court dans le tout Paris" comme le veut l'expression consacrée. Mais personne n'en parle pour deux bonnes raisons : personne ne peut vérifier, et personne ne veut risquer le procès si cette rumeur s'avère fausse. En revanche, dès que la rumeur est évoquée sur un site internet (souvent à l'étranger) ou abordée dans un article de presse, l'information est alors reprise avec la citation qui convient et qui permet de se réfugier derrière cette source pour éviter des poursuites. Selon tel journal, d'après le site internet, il apparaitrait que...
Enfin, le conditionnel disparaît dès qu'un journal français prend le risque de publier l'information avant tous les autres, et notamment avant le communiqué officiel.

Résumons donc : au départ, il y a la rumeur de la rumeur, puis la rumeur d'une nouvelle compagne, d'un voyage, de photos prochainement publiées, de preuves vidéos d'une entente qui se forme, etc. On est en plein roman photo et dès le départ, on a quitté le champ de la sphère politique pour s'embarquer allègrement dans la vie privée.

Pour les plus curieux, il suffira de chercher dans Google News et avec deux ou trois mots clés pertinents, la rumeur aura un nom. Pour les autres, nous vous conseillons un ouvrage de l'historien François Ploux : De bouche à oreille, naissance et propagations des rumeurs dans la France du XIXème siècle. On y apprend comment naissent les rumeurs, comment elles se répandent et en quoi elles disent quelque chose de l'imaginaire politique du XIXème siècle.

En l'occurrence, pour la rumeur qui nous concerne, l'imaginaire politique qui se dégage dénote une certaine pauvreté intellectuelle et morale de la vie politico-médiatique.



> De Bouche à oreille (sur Amazon)

De bouche à oreille

*** Liens

- Rumeur de divorce : la presse face à la politique people
- Couple Sarkozy : les conséquences d'une surmédiatisation
- Séparation Royal/Hollande : les coulisses d'un plan média raté
- Sarkozy et les médias : l'information neutralisée par la communication politique

_____________________________________________________
Politique.net : retrouvez tous les samedis, l'hebdo de la netpolitique "Clic droit, clic gauche"

Commentaires