Manifestations : la jonction des mouvements sociaux

Enquete · 20 nov. 2007 à 19:23

Mouvements sociaux

Comme prévu, la jonction des mouvements sociaux a eu lieu aujourd'hui. Les salariés de la fonction publique étaient en grèves, rejoignant ainsi les cheminots et les étudiants qui manifestent déjà depuis plus d'une semaine. Dans le cortège de la manifestation parisienne, on retrouvait les principaux leaders de ces mouvements : Bernard Thibault de la CGT (fonction publique et cheminots), Bruno Julliard de l'UNEF (syndicat étudiant) et Gérard Aschieri pour la FSU (syndicat dans l'éducation). Tous ont des revendications différentes mais se rejoignent sur un point : faire reculer le gouvernement sur différents projets.

Revue de presse du mardi 20 novembre 2007

Le Monde : Près de 700 000 personnes ont manifesté dans toute la France, selon la CGT
Libération : Manifs : beaucoup de monde à Paris...
Le Figaro : Pouvoir d'achat : Sarkozy prêt à répondre aux préoccupations

Fonction publique : pour une augmentation du pouvoir d'achat

Les salariés de la fonction publique, à commencer par les enseignants, manifestaient pour protester contre la baisse de leur pouvoir d'achat et la politique de rigueur qui touche la fonction publique. Alors que le gouvernement a fait voter un paquet fiscal de 15 milliards d'euros l'été dernier en faveur des plus favorisés, les fonctionnaires réclament à leur tour un geste du gouvernement en faveur d'une hausse de leur pouvoir d'achat. En outre, il manifeste contre la logique budgétaire qui consiste à diminuer le nombre de fonctionnaires.

> Fonction publique : un plan de rigueur qui ne dit pas son nom
> Fonction publique : Nicolas Sarkozy veut appliquer les règles du privé

Régimes spéciaux : une semaine de grève

Depuis une semaine, les cheminots manifestent pour le retrait de la réforme des régimes spéciaux. Ils refusent de cotiser 40 ans, comme les salariés du régime général, et réclament le retour à 37,5 années pour tous. La grève dure depuis une semaine même si le mouvement tend à faiblir à l'approche de l'ouverture des négociations demain entre les représentants syndicats, les dirigeants des entreprises publiques concernées et des représentants de l'Etat.

> Qu'est-ce que les régimes spéciaux de retraite ?
> Grèves : les enjeux des négociations en 3 questions

Etudiants : pour le retrait de la loi sur l'autonomie des universités

Depuis deux semaines, des dizaines d'universités sont bloquées par des étudiants qui protestent contre la loi Pécresse instaurant l'autonomie des Universités. La loi Pécresse prévoit une autonomie accrue des universités, ce qui signifie concrètement qu'elles peuvent avoir davantage recours à des financements privés. Les étudiants s'opposent à cette idée parce qu'elle instaure une logique marchande dans les universités : les filières scientifiques et attractives trouveront facilement des financements, mais les filières littéraires, artistiques ou de sciences humaines risquent de se retrouver sans argent. Pour l'heure, aucune négociation n'a débuté.

> Les nouveaux visages du mouvement étudiant
> Pourquoi les étudiants bloquent-ils les universités ?

*** Liens

- Où est passé Nicolas Sarkozy ?
- Mouvements sociaux : les dernières trouvailles de communication de Sarkozy
- Xavier Bertrand, le négociateur du gouvernement

___________________________________________
Quiz : Qui était Premier ministre en 1977 ?

Commentaires