Jean-Marie Le Pen a réclamé un troisième prêt à une banque russe

Enquete · 7 jan. 2015 à 11:22 · Commentaires 0

Le Pen prêt russe

On a failli passer à côté de l'info, qu'aucun autre média n'a repris : selon Medapart, Jean-Marie Le Pen a "décroché un nouveau financement pour son micro-parti Cotelec". "Après l'emprunt de 9 millions auprès de la First Czech Russian Bank (FCRB), et celui de 2 millions d'une émanation de la banque d'État VEB Capital, c'est donc le troisième emprunt obtenu en Russie", précise Mediapart.

Si on ne connaît pas le montant de ce nouvel emprunt russe, Le Pen a précisé au site d'information la somme qu'il a réclamé pour son micro-parti : "Je ne fuis pas le sujet de l'emprunt, moi je suis emprunteur, je peux même vous dire que j'étais emprunteur de 20 millions".


A quoi pourraient servir ces 20 millions d'euros ? "Cotelec est une organisation dont le métier est d'emprunter de l'argent pour le prêter aux candidats du Front national qui se présentent aux élections", a expliqué Jean-Marie Le Pen. Pour les élections départementales, le FN espère aligner près de 4000 candidats. On sait désormais avec quel argent.


*** Source
- Karl Laske et Marine Turchi, "Le troisième prêt russe des Le Pen", Mediapart, 11.12.2014

Troisième prêt russe



_____________________________________________________

L'argent du Front national

>> L'argent du Front national : enquête sur les circuits de financement

Prêt russe de Marine Le Pen

>> Le mystère du prêt russe de 40 millions d'euros

Argent russe de Le Pen

>> Le micro-parti de Jean-Marie Le Pen a reçu 2 millions d'euros d'une société chypriote

Promelec, micro-parti de Le Pen

>> Jean-Marie Le Pen a créé un nouveau micro-parti baptisé "Promelec"

Enquête sur le micro-parti Jeanne

>> Enquête préliminaire sur "Jeanne", le micro-parti qui soutient Marine Le Pen

Patrimoine de Le Pen

>> Jean-Marie Le Pen : la justice enquête sur un enrichissement suspect de 1,1 million d'euros

Le Pen, milliardaire

>> En 2007, Le Canard enchaîné expliquait comment Le Pen avait évité de payer l'ISF

Adhérents fantômes du FN

>> Le Front national a aussi des adhérents fantômes

Commentaires