Conférence sociale de Hollande : le représentant des précaires gagne 300 000 euros par an

Le Canard enchaîné · 4 juil. 2014 à 08:01 · Commentaires 0

Conférence sociale de Hollande

Le 7 et 8 juillet se tiendra une "grande conférence sociale" pour débattre de l'emploi. Ouverte par le président de la République, François Hollande, cette conférence sera clôturée par le Premier ministre, Manuel Valls. Objectif des débats ? Trouver des solutions pour relancer l'emploi et limiter la précarité.

Les syndicats de salariés et le patronat sont censés participer à cette conférence. Tout comme le collectif Alerte, regroupant les principales associations luttant contre la précarité. Et justement, selon Le Canard enchaîné, ce collectif a demandé et obtenu de pouvoir intervenir le jour de l'ouverture de la conférence par François Hollande. Et qui va expliquer au chef de l'Etat les difficultés quotidiennes des citoyens les plus précaires ? Accrochez-vous : c'est Louis Gallois, ancien président d'EADS, actuellement président de la FNARS (Fédération nationale des association d'accueil et de réinsertion sociale).


Problème : Le Canard enchaîné précise que celui qui portera la parole des précaires n'en est pas vraiment un. "Ce nouveau pauvre, désormais à la retraite, ne touche plus que 10% de son dernier salaire. Une misère, ironise l'hebdomadaire. Une misère de 300 000 euros tout de même, vu que l'ancien patron empochait 2,8 millions de salaire annuel chez son dernier employeur, EADS".

Ne pouvait-on pas trouver quelqu'un d'autre pour parler au nom des pauvres ? François Chérèque, ancien patron de la CFDT et actuellement chargé du suivi du plan gouvernemental contre la pauvreté, a bien alerté le gouvernement sur ce choix pour le moins gênant. Mais il n'a pas été entendu. Tout un symbole !


*** Source
- "Les pauvres s'offrent un riche pour la conférence sociale", Le Canard enchaîné n°4888, 02.07.2014

Conférence sociale - Canard enchaîné



_____________________________________________________

logo-500000.jpg

>> Pôle Emploi : un logo à 500 000 euros et une organisation interne à 16 millions d'euros

Pole emploi cocktail

>> Pôle emploi a dépensé 53 773 euros dans un cocktail dînatoire pour ses cadres et ses salariés

Allocation des députés au chômage

>> L'allocation chômage spécifique pour les députés non réélus : un coût de 630 000 euros

Commentaires

Real Time Analytics