Qu'est-ce que la laïcité ?

+ net · 5 avr. 2011 à 21:05

Laïcité

Tout ça pour ça. Trois heures de débat ont clôturé deux mois de polémiques. Sur fond de montée de l'extrême-droite, l'UMP alimente semaine après semaine les thématiques du Front National : l'immigration, l'insécurité, l'intégration des musulmans (toujours plus nombreux, ce qui poserait problème selon le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant).

De dérapage contrôlé en propos ouvertement raciste, la majorité place le parti de Marine Le Pen au centre du débat en espérant pouvoir récupérer des voix dans la perspective de 2012. Dans ce contexte, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a sorti son arme secrète : le « grand débat ». Ne pouvant l'intitulé « comment récupérer les voix du FN sur le dos des musulmans », il a trouvé une formule plus neutre : la laïcité.


Alors face à des politiques visiblement en pertes de repères sur ce sujet, Politique.net a décidé de leur donner un coup de main en faisant quelques rappels historiques. C'est garanti 0% dérapage.

Définition

On peut définir la laïcité comme la séparation entre le religieux et l'Etat. La première définition de la laïcité a été proposée par Fernand Buisson en 1887 dans son Dictionnaire de pédagogie. Il faisait de la laïcité la « sécularisation des institutions politiques d'un Etat ». La définition s'est ensuite élargie. Aujourd'hui, elle renvoie également à un principe d'unité rassemblant les Hommes de différentes religions au sein d'une même société, comme le définit Jean Baubérot, fondateur de la sociologie de la laïcité : « la laïcité, c'est à la fois un règlement juridique et un art de vivre ensemble ». Il existe plusieurs manières de concevoir la laïcité dans la pratique. En France, l'Etat se proclame indifférent aux cultes et tente de rassembler par cet intermédiaire. Aux Etats Unis, au contraire, c'est le fait de croire qui rassemble.

Comment est apparue la laïcité en France ?

Jean Baubérot distingue plusieurs étapes dans l'apparition de la laïcité en France. La première correspond à la Révolution française. La liberté religieuse est instituée en 1789 par la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, dans son article 10 : « nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses ». En 1791, la Constitution proclame la liberté de culte. Le mariage civil et l'Etat civil sont créés par le Concordat de 1801. La seconde période est celle qui aboutira à la séparation des cultes (devenus égaux) et de l'Etat. Le premier pas se fait aux travers des lois Ferry en 1882, qui instaurent une école publique gratuite, laïque et obligatoire. Enfin, la loi de 1905, consacre la séparation de l'Eglise et de l'Etat et met fin aux « cultes reconnus ». Une troisième phase voit la consécration de la laïcité comme principe constitutionnel. En 1946, le principe de laïcité apparaît dans le préambule de la Constitution de la IVème République. En 1958, la Constitution de la Vème République définit la France dans son article 1 comme une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

Comment la laïcité est devenue un vif sujet de débat ?

C'est en 1989 que le terme laïcité apparait dans les débats, suite à l'exclusion d'une collégienne en octobre à Creil, en raison du port du voile islamique. Le Conseil d'État a rendu un avis le 27 novembre 1989 déclarant que le port de signes religieux à l'école n'était « pas par lui même, incompatible avec la laïcité », sauf dans le cas où il serait « ostentatoire et revendicatif ». Le Conseil d'Etat propose donc une solution au cas par cas. En 2003, survient une nouvelle exclusion, celle de deux lycéennes d'Aubervilliers. Le Président Jacques Chirac entreprend alors la création d'une commission de réflexion sur l'application du principe de laïcité, présidée par Bernard Stasi. La principale proposition de la Commission aboutit, en mars 2004, à la création d'une loi interdisant le port de tous signes religieux dans les établissements scolaires.

Pourquoi la laïcité fait débat en France ?

Le problème de la laïcité en France aujourd'hui, semble être principalement en lien avec l'Islam. Les débats suscités, et les lois adoptés les ont été en réaction à des problèmes rencontrés quant au port du voile dans les établissements scolaires. La loi sur l'interdiction du port de signes religieux en France semble par exemple concerner principalement le port du voile. La question est donc de savoir où se pose la limite de la laïcité, savoir si le port du voile est oui ou non une atteinte à cette dernière.

Dans la perspective de la présidentielle de 2012, le débat s'est déplacé sur un terrain plus polémique avec la volonté de la majorité présidentielle de récupérer les voix du Front national. Alors que Nicolas Sarkozy rappelait « l'héritage chrétien de la France », le 3 mars dernier, Jean François Copé a organisé un débat sur la laïcité qui s'est clôturé avec 26 propositions pour « mieux vivre ensemble ». Les électeurs du FN peuvent les lire, les autres peuvent reprendre une activité normale.


Par Pablo Ahumada



*** Sources
- Dossier Lemonde.fr : « Islam, laïcité : débat utile ou stigmatisant ? »
- Dossier La Documentation française : « La laïcité : débats 100 ans après la loi de 1905 »
- Larousse, article laïcité




>> DOSSIER : Du foulard au voile intégral, histoire d'un débat très politique

Débat sur le voile



>> Identité nationale, préférence nationale : un vocabulaire d'extrême droite

Identité nationale

Commentaires