Immigration familiale : Brice Hortefeux a-t-il présenté un faux bilan ?

Enquete · 26 fév. 2009 à 11:21

Hortefeux, le faux bilan

Le 13 janvier 2009, Brice Hortefeux présentait son bilan à la tête du ministère de l'Immigration. Annoncé au ministère du travail en remplacement de Xavier Bertrand, il avait annoncé un peu à l'avance un bilan chiffré de l'immigration en France en 2008. Lorsqu'un responsable politique quitte un ministère, il assure généralement son autopromotion pour se satisfaire du "travail accompli". C'est ce qu'a fait Brice Hortefeux. Il a d'abord insisté sur le nombre record d'expulsions en 2008 : il y a eu 29 796 reconduites à la frontière. De ce point de vue, l'objectif chiffré est atteint. En revanche, il a annoncé que l'immigration familiale était en forte baisse au profit de l'immigration professionnelle. De nouveaux chiffres sur les flux migratoires 2008 viennent contredire Brice Hortefeux.

Revue de presse

- Le Point du 13 janvier : Brice Hortefeux est "fier" de son bilan à l'Immigration
- Le Monde du 17 février : Le bilan 2008 des flux migratoires contredit les chiffres du ministère

Immigration familiale et immigration économique : les objectifs du ministre

Lors de sa conférence de presse du 13 janvier 2009, Brice Hortefeux a évoqué les chiffres de l'immigration familiale et ceux de l'immigration économique. En France, la très grande majorité des titres de séjour délivrés le sont pour des motifs familiaux, soit au nom du regroupement familial (un étranger en situation régulière qui fait venir sa famille), soit alors il s'agit d'un étranger qui rejoint un membre de sa famille qui est de nationalité française. Or, Nicolas Sarkozy souhaite limiter cette immigration familiale au profit d'une immigration économique, c'est-à-dire des étrangers qualifiés qui viennent travailler en France. Selon l'expression favorite du chef de l'Etat, "l'immigration choisie" doit permettre à la France de sélectionner les immigrés en fonction des secteurs d'activités qui ont un besoin de main d'oeuvre.

Une conférence de presse en janvier, mais des chiffres non officiels

En janvier, Brice Hortefeux s'était félicité d'une "baisse spectaculaire de 10,6 % en 2007" de l'immigration familiale en précisant que cette "tendance à la diminution s'est poursuivie" en 2008. Quant à l'immigration professionnelle, il estimait qu'elle augmentait : "Montée à 14 % du total des entrées à des fins d'installation durable en France, elle atteindra environ 20 % en 2008".
Brice Hortefeux s'est conformé aux instructions du président de la République. Il pouvait donc partir sur un "bon bilan". Toutefois, pourquoi avait-il présenté ces chiffres en utilisant le futur ? L'immigration professionnelle "atteindra 20%" avait-il déclaré. En réalité, lorsque le ministre s'est exprimé, les chiffres définitifs pour 2008 n'étaient pas encore connus. Des estimations circulaient, mais établir le bilan statistique exact des flux migratoires demandait plus de temps.

Immigration, Le Monde

Le premier bilan statistique des flux migratoires contredit le bilan du ministre

Selon le premier bilan statistique non consolidé des flux migratoires en 2008, publié par le journal Le Monde le 17 février dernier, les chiffres de l'immigration familiale et de l'immigration professionnelle sont sensiblement différents de ceux annoncés par le ministre. Ainsi, l'immigration familiale est restée stable : "Le regroupement familial, à proprement parler, c'est-à-dire la procédure permettant à un étranger en situation régulière d'être rejoint par son conjoint et ses enfants, reste stable en 2008 : 16 626 titres de séjour contre 16 681 en 2007, soit - 0,3 %. Il en va de même pour les étrangers venus rejoindre un membre de leur famille de nationalité française. Leur nombre en 2008 (50 679) est même légèrement supérieur à celui de 2007 (50 160)". Cette stabilisation n'est pas surprenante. Les travailleurs viennent naturellement avec leur famille", relève un haut fonctionnaire du ministère".
Quant à l'immigration professionnelle, elle n'atteint pas les 20% promis. Selon le Monde, si elle progresse bien en 2008, elle ne représente encore que (q]"11 % du total". Et l'augmentation constatée est liée en partie au changement du monde de calcul du ministère qui intègre désormais "les saisonniers et les travailleurs temporaires".

Immigration, Le Monde



Evidemment, l'affaire est pliée. Brice Hortefeux n'est plus ministre de l'immigration, et venir contredire des chiffres annoncés deux mois plus tôt vient à contretemps de l'actualité politique. Dans cette optique, l'opération de communication de Brice Hortefeux est parfaitement réussie.

*** Liens

- Eric Besson, portrait du nouveau ministre de l'Immigration
- L'autre bilan de Brice Hortefeux : des chiffres gonflés, une politique à 500 millions d'euros
- Immigration : Brice Hortefeux s'arrange avec les statistiques pour faire du chiffre
- Quand Hortefeux et Amara se retrouvent chez un employeur de clandestins
- Il y a un an, Brice Horfeux régularisait en priorité les domestiques du XVIe arrondissement

_____________________________________
Quiz : Combien coûte une expulsion ?

Commentaires