Bayrou/Sarkozy : la rupture définitive

Enquete · 17 sep. 2007 à 07:48

Bayrou contre Sarkozy

Le forum des démocrates s'est achevé sur un discours offensif de François Bayrou. Le leader du MoDem s'en est pris violemment à la politique de Nicolas Sarkozy.

Au cours de la campagne présidentielle, le centriste François Bayrou avait manifesté des volontés d'indépendance à l'égard de la droite et de la gauche. Renvoyant dos à dos le PS et l'UMP, il souhaitait gouverner avec des personnalités d'horizon diverse autour d'un projet consensuel. Mais progressivement, au cours de la campagne, les attaques ont été de plus en plus violentes contre le leader de la droite, Nicolas Sarkozy. Lors du discours de clôture de l'université d'été du MoDem, François Bayrou a poursuivi dans cette stratégie en multipliant les attaques contre le chef de l'Etat.

Revue de presse du lundi 17 septembre 2007

La presse revient aujourd'hui sur le bilan de l'Université d'été du MoDem. "Bayrou repart à l'attaque présidentielle" titre Libération. "Bayrou passe à l'attaque" confirme le JDD. L'indépendance de François Bayrou est désormais totale à l'égard de la droite : "Pour François Bayrou, le MoDem ne sera pas l'UDF" titre La Croix.

Bayrou/Sarkozy : deux modèles de société

Selon François Bayrou, les différences entre lui et Nicolas Sarkozy relèvent du modèle de société. Nicolas Sarkozy incarnerait les puissances de l'argent, quand lui serait du côté des plus démunis. Et le leader du MoDem de décrire les dérives du modèle de société du président de la République : "Tous ses choix montrent qu'il conduit la France à l'alignement sur ce modèle dominant (...) la peopolisation de la vie politique, les signes envoyés du Fouquet's, la jubilation du hot-dog avec Bush père, Bush fils, Bush couple (...) J'avoue que je ne croyais pas que le but d'un gouvernement de mon pays était de réhabiliter la valeur de l'argent et je conteste que l'on vienne me dire que l'argent est le corollaire du succès" a-t-il déclaré.

Contre l'absolutisme présidentiel

François Bayrou dénonce l'omniprésence de Nicolas Sarkozy dans les médias et sa façon très personnelle de diriger le pays seul, les ministres n'étant que des acteurs de second rand. Derrière sa volonté de dénoncer une dérive monarchiste du régime, le leader du MoDem a souligné les excès de la politique de favoritisme du président de la République à l'égard des plus aisés en accordant 15 milliards de cadeaux fiscaux : "Ces largesses vont nous revenir comme un boomerang (...) Vous nous demandez un effort à nous qui avons peu et vous avez été si généreux avec ceux qui ont beaucoup".

La construction d'un parti démocrate indépendant

Le président de l'UDF-MoDem rejette désormais l'appellation de centre et préfère le terme de démocrate. Fort de son constat sur les dérives de la politique de Nicolas Sarkozy, il souhaite que son nouveau parti assume son indépendance en présentant des listes autonomes dans la plupart des villes et en n'excluant pas des alliances avec le PS au niveau local. Ce changement d'alliance constitue un retournement spectaculaire car depuis sa création en 1978, l'UDF a toujours été un allié de la droite gaulliste. En outre, François Bayrou et Nicolas Sarkozy ont fait partie du même gouvernement en 1993.

La posture tactique de Bayrou

Difficile de dire si son discours relève du revirement sincère ou d'un positionnement politique purement tactique en vue de la présidentielle de 2012. Le discours de François Bayrou risque de creuser un peu plus le fossé entre lui et ses anciens amis du Nouveau Centre qui soutiennent Nicolas Sarkozy. François Bayrou opère un changement de bord. D'une UDF de centre-droit, il est en train de créer un parti de centre-gauche, préférant discuter avec le PS et attaquer violemment la droite. Le pari de Bayrou est simple : il n'y a pas d'espace politique pour un parti de centre-droit alors que les rivalités au PS lui laisseraient un boulevard pour occuper l'espace social-démocrate du paysage politique français. Cette posture tactique, de centre-gauche, est au service d'une stratégie avant tout personnelle : sa candidature à l'élection présidentielle de 2012.

*** Liens

Encyclopédie
- Biographie de François Bayrou
- Histoire de la création de l'UDF

Actualités
- Quel avenir politique pour François Bayrou ?
- MoDem/Nouveau Centre : la bataille du financement public
- Disparition du centriste Raymond Barre
- Législatives : MoDem contre Nouveau Centre
- Le Mouvement Démocrate de Bayrou, un "modem" sans réseau
- Législatives : Bayrou, la stratégie de l'isolement
- Bayrou/Royal : la construction d'un courant social-démocrate ?

Vidéos en ligne
- Dans les coulisses du QG de campagne de Bayrou
- Montebourg soutenait Bayrou en 2002
- La vidéo d'Alain Duhamel à propos de Bayrou
- Bayrou/Royal : un débat de qualité sur des questions de fond

Commentaires