Revue de presse du 21 juin 2007 : Nicolas Sarkozy, un hyperprésident confronté aux premières réticences

Enquete · 21 juin 2007 à 10:32

Sarkozy, hyperprésident

Depuis lundi, Nicolas Sarkozy reçoit les principales personnalités politiques françaises à l'Elysée pour évoquer le mini-traité européen qu'il compte proposer au conseil européen. Mardi, il a composé son nouveau gouvernement avec François Fillon. Hier, il a réuni tous les députés UMP élus à l'Assemblée nationale pour leur livre sa feuille de route pour les cinq ans à venir avant d'accueillir Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal à l'Elysée pour sa première interview télévisée diffusée sur TF1 depuis sa prise de fonction.

Toute la presse revient sur l'activisme du nouveau président et des réformes qu'il compte mettre en œuvre, non sans difficultés. Le Figaro souligne l'hyperactivité de Nicolas Sarkozy en le qualifiant en Une "d'hyperprésident" alors que Libération insiste sur les "premiers écueils" du pouvoir, les propositions de réforme ayant été diversement appréciées par les syndicats et l'opinion publique. Parmi toutes ces réformes, Le Monde s'arrête sur "la réforme universitaire [qui] suscite des crispations".



En ouvrant tous les chantiers en même temps, Nicolas Sarkozy est en train de s'apercevoir que plusieurs difficultés se profilent sur tous les sujets. Le projet de service minimum n'évoque plus de réquisitions pour éviter l'hostilité des syndicats, le traité européen simplifié est critiqué par ceux qui ne veulent pas d'une Europe au rabais, la réforme des universités inquiètent une partie du monde étudiant et enseignant devant la crainte d'une trop grande autonomie notamment sur les questions de recrutement des professeurs et de l'orientation. Seules les universités volontaires pourront réclamer leur autonomie. Mais dans le projet présenté par Valérie Pécresse figure également la possibilité d'instaurer une sélection à la fac pour l'entrée en master.

Sur tous ces sujets, Nicolas Sarkozy devra éviter de passer en force s'il souhaite mener plusieurs réformes en même temps. Au moindre blocage sur une réforme, l'opinion publique sanctionnerait alors l'incapacité du pouvoir à réformer la société.

Retour sur...

Sarkozy président
- Sarkozy veut mettre ses adversaires KO
- Nicolas Sarkozy en chef de campagne et de gouvernement
- Sarkozy, les raisons de la victoire à la présidentielle

Les réformes du gouvernement
- Qu'est-ce que la TVA sociale ?
- Qu'est-ce qu'un service minimum ?
- Quelles sont les réformes fiscales du gouvernement Fillon ?
- Quelles sont les conséquences de la hausse des heures sup' ?
- Quelles sont les conséquences de la suppression de la carte scolaire ?
- C dans l'air : l'illusion de réformes rapides (France 5)

Commentaires