Financement des partis politiques : 7,4 millions d'euros de dons pour l'UMP contre seulement 1,7 million d'euros pour le PS

Brèves · 7 juil. 2010 à 23:40

Elus ou donateurs

Les règles de financement de la vie politique sont assez simples. Les partis politiques perçoivent des subventions publiques dont le montant varie en fonction des résultats aux élections législatives. Les partis complètent leur budget par des cotisations et des dons. Un particulier peut donner jusqu'à 7 500 euros par an pour un parti, et 4 600 euros à un candidat pendant une campagne électorale. Tous les comptes sont vérifiés par la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).


Les derniers chiffres officiels de la CNCCFP datent de 2008. Et là, surprise.



Dans une contre-enquête du Monde, on apprend que le PS et l'UMP ont des stratégies de financement radicalement différentes. Si le PS oblige ses élus à reverser 10% de leur indemnité au parti, l'UMP préfère la récolte de dons. Avec une efficacité impressionnante :

"La manne publique touchée par les partis repose essentiellement sur les résultats obtenus par les partis aux élections législatives. En 2008, dernier exercice certifié, l'UMP a touché 34 484 473 euros de l'Etat, contre 22 702 818 euros pour le PS. Les autres ressources sont liées à la gestion du parti. Ainsi, toujours en 2008, l'UMP a collecté 7 409 001 euros de dons de personnes physiques, contre seulement 1 697 237 euros pour le PS. En revanche, le PS a touché 13 166 686 euros de ses élus, contre à peine 1 721 280 euros pour le parti rival.

Les deux partis n'ont donc pas, en matière de collecte de fonds, la même philosophie. Le PS demande beaucoup plus à ses élus. Ils apportent 10 % de leurs indemnités, soit 500 euros par mois pour les sénateurs et députés, 610 euros pour les eurodéputés. L'UMP, de son côté, est passée maître dans l'art de solliciter les particuliers. " Contrairement à l'UMP, nous ne sommes pas organisés pour cela. Au niveau national, le plus gros don que nous avons enregistré en 2009 était de 1 000 euros ", assure Régis Juanico, le trésorier du PS"
.


Page Lue dans Le Monde, 7 juillet 2010

Financement des partis, Le Monde

*** Liens

Financement des partis
- Pourquoi la France compte-t-elle plus de 230 partis politiques ?
- Financement 2007 : Sarkozy avait le soutien de l'UMP et de deux autres partis fantômes
- Bilan chiffré : les candidats ont dépensé 75 millions d'euros lors de la présidentielle

Diversifications des ressources
- Le merchandising des petits partis politiques sur le net
- Le PS et l'UMP proposent des produits dérivés sur le net
- Quand la LCR de Besancenot cherchait aussi à faire du profit sur le net

BONUS étranger : La victoire d'Obama : une élection présidentielle à 2 milliards de dollars

Obama en 2008

_____________________________________________________
Quiz : Comment s'appelle le discret parti politique fondé par Eric Woerth ?

Commentaires