Appartement de Gérard Larcher : le Sénat avait pourtant tout fait pour redorer son image dans Capital

Enquete · 18 mai 2009 à 21:02

Appartements du Sénat

Le site Bakchich.info vient de révéler que le président du Sénat, Gérard Larcher, était en train de se faire aménager un nouvel appartement de fonction de 340 m²... en toute discrétion, alors que le nouveau président du Sénat avait affirmé, six mois plus tôt, que la gestion des appartements mis à disposition gratuitement serait plus rigoureuse.

Aussitôt l'article publié, Gérard Larcher a démenti les informations de Bakchich en affirmant qu'il resterait jusqu'à la fin de son mandat dans le petit appartement de fonction de 99m². Et le président du Sénat de dénoncer des accusations censées "nourrir l'antiparlementarisme".


Retour sur l'affaire et sur la manière dont le Sénat avait communiqué sur ces appartements de fonction dans l'émission Capital en janvier 2009

Un nouvel appartement de fonction de 340m² pour Gérard Larcher ?

Le site Bakchich.info a réussi à obtenir le compte-rendu d'une réunion, qui s'est tenue le 17 mars 2009, et ayant pour l'objet « l'aménagement des bâtiments ». Des représentants de la Présidence, de la questure et du secrétariat général y participaient. Dans ce document, on découvre que des travaux sont engagés "au sixième étage du 77 rue Bonaparte" pour regrouper deux appartements et en faire le nouvel appartement de fonction du président du Sénat.
Dans un communiqué diffusé par l'AFP, Gérard Larcher a démenti ces informations en affirmant qu'il s'agissait d'un simple document de travail et qu'il ne quitterait pas son actuel appartement de fonction de 99m². En passant, le président du Sénat égratigne Bakchich et l'accuse d'antiparlementarisme.
Il faut dire que la haute assemblée avait tout fait pour éviter une nouvelle polémique après le scandale de l'appartement de fonction à vie de Christian Poncelet.

Appartement du Sénat - Bakchich


En janvier 2009, le Sénat avait ouvert les portes aux caméras de Capital pour montrer la transformation des appartements de fonction en bureau. Manifestement, ces images n'ont pas suffi.

Appartements de fonction : Capital au service du Sénat ?

Dimanche 18 janvier 2009, M6 diffusait un numéro de Capital intitulé "Elus et fonctionnaires : l'argent de nos impôts est-il bien dépensé ?". L'émission, présentée par Guy Lagache, a réuni 4.2 millions de téléspectateurs, avec une part d'audience de 16.3% auprès de l'ensemble du public. Au cours de l'émission, un reportage est notamment consacré aux logements de fonction du Sénat.

Voix off : "Pendant des années, la Haute Assemblée a colonisé son quartier en achetant des immeubles et des appartements un peu partout, rue Garancière, rue Servant Denis, rue de Vaugirard. On y avait installé des bureaux et des logements pour les fonctionnaires à des prix imbattables. Des 180, des 250 m² à 800 euros par mois. Introuvables dans Paris. C'est au moins neuf fois moins cher que les loyers du quartier. Une époque officiellement révolue".

Capital et les appartements du Sénat



"Sur les 54 appartements de fonction, 34 vont être reconvertis en bureau. Dans l'immeuble où l'ancien Président s'était attribué un appartement à vie, Philippe Richert [premier questeur du Sénat] a rendez-vous avec l'architecte du Sénat".

Appartement du Sénat



L'architecte : "Voilà les appartements tels qu'ils étaient lorsqu'ils ont été livrés en 1957".

La journaliste : "Qui logeait ici par exemple ?"

Philippe Richert : "Alors là, on était dans les appartements de directeurs de service, de fonctionnaires du Sénat. A partir de ces appartements, 40 bureaux doubles, de 30m² vont être réalisés les sénateurs. Coûts de ces travaux : 10 millions d'euros".

Philippe Richert sur M6

Le Figaro évoquait la diminution du train de vie de l'Etat.

Cinq mois après la diffusion de Capital, en mai 2009, le Figaro revenait sur le train de vie du Sénat, notamment en évoquant la fin de la majorité des logements de fonction : "Cinquante-quatre bénéficiaires de logement de fonction ont été priés de déménager avant fin 2009. Ces appartements seront transformés en bureaux. Selon la présidence du Sénat, seules vingt personnes bénéficieront encore d'un logement de fonction l'an prochain. Parmi ces miraculés, on compte le président et les trois questeurs - sénateurs désignés par leurs pairs pour gérer la Haute Assemblée -, quelques hauts fonctionnaires du Sénat et certains agents. Larcher s'est aussi engagé à diminuer de 30 % ses indemnités et celles des trois questeurs".

Le Figaro et le train de vie du Sénat



Bakchich est donc venu troubler le plan de communication du Sénat en récupérant un document qu'il n'aurait pas dû.

*** Liens

Le Sénat dans Capital
- Quand le président du Sénat chasse son propre déjeuner en forêt de Rambouillet
- Après le perdreau de Gérard Larcher, la souris dans l'appartement du questeur du Sénat
- Le tabou de la retraite des sénateurs : 1869 euros par mois pour seulement 6 ans de cotisation

Les privilèges des sénateurs
- Le Sénat gère une cagnotte de 1,5 milliard d'euros
- Cagnotte du Sénat : Gérard Larcher s'engage dans Le Monde
- Cagnotte du Sénat : Gérard Larcher refuse finalement un audit de la Cour des comptes
- Retraites : les privilèges des sénateurs et les petits mensonges de Christian Poncelet
- Quand le 20 heures de France 2 démasque la supercherie de Christian Poncelet

_____________________________________________________
Dossier : Plan Borloo 2003 pour la banlieue : seulement 8% des crédits prévus ont été débloqués

Commentaires