Appartement gratuit de Jacques Chirac : la famille Hariri l’avait-elle acheté pour lui ?

Enquete · 9 fév. 2009 à 19:29

Appartement de Jacques Chirac

En mai 2007, quelques heures avant le départ de Jacques Chirac de l'Elysée, l'entourage de l'ancien chef de l'Etat faisait savoir dans un communiqué que "compte tenu des obligations qui sont les leurs, M. et Mme Chirac n'ont pas encore eu le temps de trouver leur logement. Ils occuperont à titre très provisoire un appartement quai Voltaire qui leur est prêté par M. Ayman Hariri (le fils de Rafic), le temps de trouver leur domicile définitif". Presque deux ans après, Jacques Chirac est toujours logé gratuitement par la famille Hariri. Et selon l'Express, cette situation risque de durer car l'installation de Jacques Chirac dans cet appartement n'aurait pas vraiment été improvisée...



L'Express : Le (p)résident du quai Voltaire

Appartement Chirac

L'appartement fait 396 m² et est surveillé 24h/24

Situé au 3 quai Voltaire, sur les bords de Seine, en face du Louvre, l'appartement de Jacques Chirac fait 396 m² (et non 180m² comme les médias l'indiquaient jusqu'à présent). L'Express a pu se procurer le document hypothécaire de la Direction générale des impôts qui détaille les huit pièces : "Deux entrées, un office, un séjour, un salon, une salle à manger, cinq chambres, deux cuisines, trois salles de bains, une salle d'eau, un rangement, trois débarras, trois WC, une pièce, dégagements et balcon".
Depuis mai 2007, deux gardiens de la paix sont postés devant la porte du bâtiment 24h/24. Or, selon la police, cette surveillance est très pénible en raison de la situation de l'appartement. Les quais de Seine sont classés au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 1991. La police ne peut donc installer de guérite chauffée et il n'y a aucun moyen d'abriter les gardiens de la paix contre les intempéries.

Acheté en 2001 par Hariri, l'appartement n'a jamais été occupé

Au cours de son enquête, l'Express a retracé l'historique de l'appartement. Entre 1990 et 2000, les locaux ont été occupés par le groupe de luxe LVMH qui en avaient fait des bureaux. En 2000, le groupe remet en vente l'appartement qui est acheté par un voisin pour 3 201 430 euros. L'année suivante, la famille Hariri, qui souhaite acquérir un bien immobilier dans Paris, créé spécialement une société civile immobilière (SCI), baptisée "3, quai Voltaire" pour acheter l'appartement. Le montant de la transaction s'élève à 4 421 021 euros. Aujourd'hui, selon l'Express, l'appartement vaudrait entre 6 et 8 millions d'euros.
Une fois l'appartement acquis pour le compte du fils de Rafic Hariri, dirigeant libanais, des travaux sont effectués dans l'appartement pendant plusieurs mois. Mais entre 2001 et 2007, aucun locataire ne va y séjourner jusqu'à l'arrivée de Jacques Chirac en 2007.

Jacques Chirac, logé gratuitement depuis près 2 ans

L'ancien président de la République occupe donc un appartement gratuitement depuis presque 2 ans, qui avait été acquis en 2001 mais n'avait jamais été occupé jusqu'à présent. Interrogé par l'Express, un proche de la famille Hariri explique que le fils de l'ancien dirigeant libanais n'a jamais occupé les lieux car il s'est marié en Jordanie et a pris la direction du groupe Hariri en Arabie saoudite. Autrement dit, il n'avait plus vraiment besoin de cet appartement qui a donc été gracieusement prêté à la famille Chirac.
Mais l'Express remet en cause cette version officielle en se demandant si l'appartement n'avait pas été acheté en 2001 directement pour Jacques Chirac. Lorsque la famille Hariri achète ce bien immobilier, Jacques Chirac est au coude à coude avec Lionel Jospin dans les sondages pour la présidentielle 2002. Un retrait prématuré de la vie politique est donc possible. "L'appartement d'Hariri tomberait à pic" dixit l'Express. Et en l'occurrence, l'hebdomadaire a recueilli un témoignage d'un voisin du 3, quai Voltaire qui affirme avoir vu Bernadette Chirac dans l'immeuble plusieurs années avant l'emménagement en 2007.



Jacques Chirac a refusé de répondre aux questions de l'Express, considérant que les conditions de la mise à disposition de ce logement relèvent de la vie privée. Une question reste donc sans réponse : quelles ont été les contreparties accordées par Jacques Chirac à la famille Hariri pour bénéficier du privilège d'un logement gratuit ?

*** Liens

- Jacques Chirac, une retraite à 30 000 euros par mois
- Quand Jacques Chirac s'appauvrit à l'Elysée, personne ne s'interroge
- Déclaration de patrimoine : Jacques Chirac plus pauvre en 2007 qu'en 2002
- La petite histoire du compte secret présumé de Jacques Chirac au Japon
- Décryptage : les 9 affaires judiciaires de l'ancien président de la République

_____________________________________________________
Quiz : Dans quelle institution trouve-t-on actuellement deux anciens Présidents de la République ?

Commentaires