L'ambassade de France à Dublin est à vendre pour 60 millions d'euros

Brèves · 5 fév. 2008 à 18:42

Ambassade de France à Dublin

La France compte vendre son ambassade à Dublin. Question d'argent ? En partie puisque, en vendant cette propriété, elle espère obtenir la coquette somme de 60 millions d'euros. Mais ce n'est pas la seule raison : l'ambassadeur, Yvon Roe d'Albert, qui a pris ses fonctions il y a trois mois, estime que la maison n'est pas assez fonctionnelle. Pourtant, se débarrasser d'un lieu aussi prestigieux en étonne plus d'un et suscite les convoitises de riches hommes d'affaires de tous horizons.

Une propriété française depuis 1930

L'ambassade de France se situe dans le quartier huppé de Ballsbridge, à Dublin-4, tout près de l'ambassade anglaise, beaucoup moins prestigieuse et impressionnante. C'est en 1930 que le gouvernement français a acquis la propriété mais elle n'est devenue la résidence des ambassadeurs français qu'en 1965. Les hommes politiques ont pu ainsi y être hébergés. Le général de Gaulle y a, par exemple, séjourné au printemps 1969. Même s'il semble que le lieu ait séduit le Président, aujourd'hui, l'ambassade est beaucoup trop spacieuse pour permettre de travailler dans de bonnes conditions.

Une propriété hors-norme

Si cette propriété fait des envieux parmi de nombreux Dublinois, elle ne sied guère au nouvel ambassadeur qui avoue ne pas avoir eu le temps de visiter toutes les chambres. En effet, l'ambassade s'étend sur 1000m² habitables. Elle comporte onze chambres ainsi que 400m² de salons de réceptions. L'ambassade se distingue par ses jardins considérés comme les plus beaux d'Irlande. Yvon Roe d'Albert avoue même que pour joindre sa femme dans cet espace immense, il lui arrive de lui téléphoner sur son portable.

Le quai d'Orsay vend son ambassade ainsi que sa chancellerie

Le Ministère des Affaires étrangères a pris la décision de vendre son ambassade ainsi que sa chancellerie dans le cadre de la rationalisation de son parc immobilier. Il propose ainsi un prix de vente de soixante millions d'euros pour l'ambassade et de vingt millions d'euros pour la chancellerie. C'est la maison la plus chère jamais vendue à Dublin : le record jusqu'à présent était de 30 millions d'euros. En fait, le Ministère souhaiterait faire un échange de propriétés. La propriété de Ballsbridge n'est pas fonctionnelle. L'idéal serait de trouver un lieu plus petit et plus accessible au public. Deux choix sont possibles : soit le Quai d'Orsay parvient à vendre les deux biens ensembles, soit elle le fait séparément.

Dans quelque temps, la propriété de Ballsbridge ne sera plus française. Pourtant, même si les agents immobiliers de Dublin estiment que l'achat de l'ambassade et de la chancellerie est exceptionnel, il n'en demeure pas moins que l'immobilier irlandais est en crise. Les prix auraient chuté de 10% en 2007.

*** Liens

- Le tabou de l'argent du pouvoir
- Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
- Les vacances des chefs d'Etat : résidences luxueuses ou locations ?
- Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?

_____________________________________________________
Quiz : Quel membre du gouvernement Fillon a été choqué par l'augmentation de salaire de Nicolas Sarkozy ?

Commentaires