Revue de presse du 19 juin 2007 : Les incertitudes à droite et à gauche

Enquete · 19 juin 2007 à 08:53

Incertitudes gauche/droite

Au l'issue du second tour des législatives, l'incertitude règne à droite comme à gauche à des degrés divers. C'est ce que souligne l'ensemble de la presse ce matin. Malgré de bons résultats au second tour des législatives, le PS va devoir se réformer en profondeur, redéfinir sa base idéologique, ses stratégies d'alliance et mettre en place une équipe dirigeante nouvelle. A droite, le coup de frein à la dynamique de victoire de Sarkozy laisse la nouvelle majorité dans une situation embarrassante. Certes, la droite a gagné ces élections mais la contre-performance du second tour et la démission d'Alain Juppé du gouvernement sont un avertissement à Nicolas Sarkozy. Les réformes devront être davantage expliquées pour être comprises.

A gauche : la bataille au PS a commencé

"Qui va garder le parti ?" titre Libération. L'annonce de la séparation de François Hollande et Ségolène Royal a jeté un froid chez les socialistes dimanche soir. Si l'information était connue par tous, cette utilisation du privé dans la sphère publique un soir d'élection a fait grincer des dents. N'étant plus liés, Hollande et Royal retrouvent une liberté de ton qui pourrait poser problème. La bataille pour prendre la direction du Parti a commencé : Ségolène Royal s'est d'ores et déjà portée candidate, Dominique Strauss-Kahn devrait également annoncer sa candidature. Quant à François Hollande, il a déclaré qu'il ne se représenterait pas. Mais l'annonce de dimanche soir va-t-elle changer la donne ?

A droite : coup de frein à la dynamique Sarkozy

"Ca coince !" titre Le Parisien. "Sarkozy et Fillon veulent relancer la dynamique" titre Le Figaro. La contre-performance de la droite au second tour des législatives oblige le pouvoir exécutif à revoir la stratégie. Un remaniement ministériel de plus grande ampleur devrait avoir lieu, suite au départ d'Alain Juppé, numéro 2 du gouvernement, et qui était une pièce maîtresse dans l'architecture du gouvernement Fillon I. Des bruits courent sur la possible entrée de Michel Barnier, le transfert de Borloo à l'écologie et de Christine Lagarde à l'économie. Quoi qu'il en soit, l'avertissement de dimanche soir marque bel et bien la fin de l'état de grâce pour Nicolas Sarkozy.

Retour sur...

Les résultats des législatives
- Les résultats du second tour des élections législatives et les réactions
- Deuxième tour : les raisons d'une demi-victoire socialiste
- La droite gagne les élections, la gauche remporte le second tour

Les polémiques à droite et à gauche
- Séparation Royal/Hollande : les coulisses d'un plan médiatique raté
- TVA sociale, la polémique de fin de campagne

Commentaires