Energie nucléaire : comment la loi permet à EDF de cacher un surcoût de 18 milliards d'euros (en oubliant de comptabiliser 360 000 tonnes de déchets)

Enquete · 13 sep. 2019 à 08:55 · Commentaires 0

Centrale nucléaire

Le volume des déchets nucléaires est largement sous-évalué en France. C'est ce que dénonce l'association Greenpeace, dans les conclusions de son rapport publié le 11 septembre 2019 et relayées par le site d'information Reporterre.

Concrètement, près de 360 000 tonnes de déchets nucléaires ne seraient pas comptabilisées dans les statistiques grâce à "un tour de passe-passe sémantique légal", explique un cadre de Greenpeace. La loi distingue en effet deux types de produits nucléaires : les "déchets nucléaires" qu'il faut retraiter et les "matières radioactives" qui sont considérées comme une "substance radioactive pour laquelle une utilisation ultérieure est prévue ou envisagée". Problème : la loi n'est pas plus précise que ça. "Autrement dit, il suffit pour la filière d'évoquer une hypothétique réutilisation future par des procédés pas encore inventés ou à des échelles de temps invraisemblables pour pouvoir placer ses substances radioactives dans la catégorie « matières » et ne pas avoir à se poser la question de leur gestion à long terme", constate Reporterre.

D'après Greenpeace, 360 000 tonnes de déchets radioactifs ne seraient ainsi pas comptabilisées, ce qui représente 18 milliards d'euros de dépenses non prévues, puisqu'il faudra bien retraiter ces déchets oubliés. Une manière, une nouvelle fois, de minimiser le coût de l'énergie nucléaire en France.


*** Source
- Emilie Massemin, "Le surcoût caché des déchets nucléaires : 18 milliards d'euros", Reporterre, 11.09.2019

Sucoût caché de l'énergie nucléaire - Reporterre



_____________________________________________________

Kazakstan

>> Exploitation d'uranium : Bruno Le Maire obtient la destruction de 382 ha de forêt protégée

Espaces protégées

>> La destruction d'espaces protégés : un business qui rapporte grâce au Grenelle de l'environnement

Agriculture bio

>> Comment les agriculteurs bio ont perdu 900 millions d'euros d'aides à cause du gouvernement

Ferme des 1000 vaches

>> L'arnaque du biogaz : l'Etat subventionne des fermes qui produisent encore plus de CO2

Commentaires