Le ministère de la Défense a dépensé 470 millions d'euros dans un logiciel qui ne marche pas

Enquete · 4 déc. 2013 à 08:18 · Commentaires 0

Louvois, Logiciel à vocation interarmées de la solde

Mission du jour : noyer les chiffres d'un scandale où l'on ne connaîtra jamais les responsabilités. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a officiellement enterré le logiciel de paye Louvois, à l'origine de nombreux impayés dans l'armée depuis 2011. Nous vous en parlions en février 2013 : ce système informatique du ministère qui répond au doux nom de "Logiciel à vocation interarmées de la solde" est incapable d'établir les fiches de paie des militaires sans faire des erreurs de calcul : un rapport a recensé 120 000 incidents... sur 190 000 fiches de paie et des trop payés évalués à au moins 120 millions d'euros au 31 décembre 2012.

Principal problème : l'incapacité du logiciel à gérer le maquis des primes de soldats. "Les indemnités et primes diverses représentent la moitié des traitements (60% chez les officiers supérieurs), et il existe encore 250 types d'indemnité, regroupés dans une bible baptisée Medrofim (Mémento des droits financiers individuels du personnel militaire, de ses ayants droits et de ses ayants cause)", expliquait Le Canard enchaîné.


Résultat : après deux ans de tentative de correction, Le Drian a officiellement décidé d'abandonner le logiciel. Comment expliquer un tel fiasco ? "L'organisation de Louvois a dilué les responsabilités. La folie de Louvois, c'est aussi qu'il n'y avait pas de capitaine à la barre", s'est contenté d'indiquer le ministre.

Reste la note, salée. Un coût qu'une partie de la presse a minimisé. Par exemple, le quotidien Libération est resté très vague en indiquant que le coût de ce bug "se chiffre en millions d'euros". Le Figaro n'a donné qu'une fourchette annuelle : "150 millions à 200 millions d'euros par an pour gérer les dysfonctionnements". Pour avoir la note finale pour les contribuables, il fallait lire Le Canard enchaîné : 470 millions d'euros ont été dépensés... pour rien. Rompez.


*** Sources
- I.B, "L'armée bat en retraite", Le Canard enchaîné n°4857, 27.11.2013
- Delphine de Mallevoüe, "Un nouveau système lancé en 2015", Le Figaro, 04.12.2013
- Thomas Hofnung, "Le Drian atomise le système de paie Louvois", Libération, 04.12.2013

Revue de presse logiciel Louvois



_____________________________________________________

Salaire de Jean-Yves Le Drian

>> Le salaire de Jean-Yves Le Drian : 12 176 euros par mois grâce au cumul des postes (ministre de la Défense et conseiller régional)

Pas de banlieue pour le ministre de la Défense

>> Déménagement du ministère de la Défense : les services iront en banlieue, le ministre restera dans les dorures de l'hôtel de Brienne

Otages, argent des assurances

>> Selon Le Canard enchaîné, la rançon des otages français d'Arlit a été versée par les assurances du groupe Areva

Mirage et nouvelle guerre froide

>> Et si on supprimait le secrétariat d'Etat aux Anciens combattants pour économiser 850 000 euros par an ?

Commentaires