Selon Le Canard enchaîné, Pôle emploi truque ses statistiques pour faire semblant d'atteindre ses objectifs

Le Canard enchaîné · 13 mar. 2013 à 17:07 · Commentaires 0

Les faux chiffres de Pôle emploi

Ça ne s'arrange pas vraiment à Pôle emploi. Devant l'impossibilité de remplir leurs objectifs, certaines agences de Pôle emploi n'ont rien de trouver mieux que de truquer leurs statistiques pour donner l'illusion de leur efficacité. C'est Le Canard enchaîné qui révèle ce bidonnage, sur la base de témoignages d'agents "écœurés" par ces pratiques.


Lors de la fusion ANPE-Unedic, 33 indicateurs "performance" ont été mis en place pour mesurer l'efficacité des agences de Pôle emploi. Parmi les indicateurs de performance figure le "MER+" : il s'agit des "mises en relations positives" entre un demandeur d'emploi et un employeur. C'est ce critère que des agences de Pôle emploi ont truqué en créant de fausses offres d'emplois censés avoir été pourvues.

Comment ? Il suffit simplement que l'agence de Pôle emploi obtienne la liste des nouveaux employés auprès des entreprises qui viennent d'embaucher afin de rentrer cette liste dans son système informatique, à la rubrique : "offre satisfaite". Le Canard enchaîné cite ainsi l'exemple d'une agence qui s'est "fait communiquer par l'Union régionale de l'enseignement catholique la liste de tous ses professeurs remplaçants pour l'année. Cette liste recopiée, l'agence a affiché 228 recrutés grâce à Pôle emploi pour une annonce qui n'a été publiée que deux jours". Traduction : l'annonce a été créée de toute pièce uniquement pour faire rentrer ces 228 recrutés dans les statistiques de l'agence, bien que ces professeurs ne soient pas passés par Pôle emploi.

Ces annonces fictives, créées après les embauches, seraient une pratique courante : l'hebdomadaire cite l'exemple d'une autre agence qui a comptabilisé 90 apprentis chaudronniers, agents de maintenance, mécaniciens et autres tourneurs fraiseurs en "Mer+" alors qu'ils avaient trouvé un emploi depuis trois mois. Même chose dans un institut de sondages qui a embauché 406 enquêteurs, sans passer par Pôle emploi, mais qu'une agence de Pôle emploi a inclus dans ses statistiques après coup. Ces manipulations statistiques ne sont pas passées inaperçues. Une étude du Conseil économique et social, citée par Le Canard enchaîné, s'est par exemple étonnée d'un "manque de fiabilité de certains indicateurs de performance". C'est le moins qu'on puisse dire.


*** Source
- Dominique Simonnot, "Pôle s'emploie à truquer ses statistiques", Le Canard enchaîné n°4819, 06.03.2013

Pôle emploi et Le Canard enchaîné



_____________________________________________________

Pole emploi cocktail

>> Pôle emploi a dépensé 53 773 euros dans un cocktail dînatoire pour ses cadres et ses salariés

logo-500000.jpg

>> Pôle Emploi : un logo à 500 000 euros et une organisation interne à 16 millions d'euros

Allocation des députés au chômage

>> L'allocation chômage spécifique pour les députés non réélus : un coût de 630 000 euros en 2007

Commentaires

Real Time Analytics