Quand Chirac voulait faire embaucher la fille du charcutier au Conseil constitutionnel

Brèves · 14 mar. 2011 à 07:45

Petit arrangement Chirac Debré

Il y a des habitudes dont on a du mal à se défaire. Dans le livre qui vient de paraître, Le dernier Chirac, le journaliste Bruno Dive raconte une scène surréaliste entre Jacques Chirac et le président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré :

"Un beau jour de 2009, Jean-Louis Debré reçoit à son bureau du Conseil constitutionnel une lettre de l'ancien président qui attire son attention sur le cas d'une jeune femme, la fille d'un commerçant d'une bourgade de Corrèze. "Trouve-lui un emploi au Conseil", insiste, au feutre rouge souligné dans la marge, l'auteur de la lettre. Quand il lit cela, Jean-Louis Debré voit rouge, quitte son bureau et file en voiture jusqu'à celui de Jacques Chirac.
- "Monsieur! Ça ne vous suffit pas tout ce qui vous arrive? Il faut que vous en rajoutiez!
- Mais... c'est pour la fille du charcutier de Meymac...
- Au moins, n'écrivez pas: "Embauchez-la" au feutre rouge!"



Source : Extrait publié dans L'Express, "Jacques Chirac, une vie après l'Elysée"



>> Chirac, une retraite à 30 000 euros par mois

Retraite de Chirac



>> Déclaration de patrimoine : Jacques Chirac plus pauvre en 2007 qu'en 2002

Chirac chateau



>> Logement gratuit de Chirac : la famille Hariri paie un loyer de 10 000 euros par mois

Appartement de Jacques Chirac



>> Le gouffre financier du musée Chirac : 1,5 million d'euros par an pour les contribuables

Musée Chirac



>> En 2009, deux mois après les propos d'Hortefeux, Chirac dérapait sur l'origine, mais la vidéo était effacée à la demande de Canal +

Chirac et l'Origine



>> Le Pen et Chirac : la poignée de main de 1987 et la rencontre pendant la présidentielle de 1988

Chirac, Le Pen, 1988

Commentaires