Brice Hortefeux à un journaliste arabe du quotidien Le Monde : "Vous avez vos papiers ?"

Brèves · 23 sep. 2009 à 19:51

Blague d'Hortefeux

Brice Hortefeux est un vrai farceur. Depuis la vidéo-polémique "Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", on sait que le ministre de l'Intérieur aime bien plaisanter avec l'origine de ses interlocuteurs. A propos de Fadela Amara, on avait eu le droit par exemple à "C'est une compatriote, même si ce n'est pas forcément évident". Dans les deux cas, Hortefeux s'en était sorti par une pirouette en expliquant qu'il parlait de leurs origines auvergnates (sic).


Nouveau rebondissement dans le feuilleton "Hortefeux adore faire des blagues sur les arabes" avec le témoignage surprenant d'un journaliste du Monde. Dans son édition datée du jeudi 24 septembre 2009, "" Le Monde " a demandé à un de ses journalistes, Mustapha Kessous, 30 ans, d'écrire ce qu'il racontait en aparté à ses collègues : les préjugés contre les Maghrébins, qui empoisonnent sa vie privée et professionnelle".

Dans ce long papier, le journaliste nous raconte comment Brice Hortefeux l'a accueilli le 24 avril 2008 :



"Brice Hortefeux a trop d'humour. Je le sais, il m'a fait une blague un jour. Jeudi 24 avril 2008. Le ministre de l'immigration et de l'identité nationale doit me recevoir dans son majestueux bureau. Un rendez-vous pour parler des grèves de sans-papiers dans des entreprises. Je ne l'avais jamais rencontré. Je patiente avec ma collègue Laetitia Van Eeckhout dans cet hôtel particulier de la République. Brice Hortefeux arrive, me tend la main, sourit et lâche : " Vous avez vos papiers ? (...)

Je pensais que ma " qualité " de journaliste au Monde allait enfin me préserver de mes principaux " défauts " : être un Arabe, avoir la peau trop basanée, être un musulman. Je croyais que ma carte de presse allait me protéger des " crochets " balancés par des gens obsédés par les origines et les apparences. Mais quels que soient le sujet, l'endroit, la population, les préjugés sont poisseux.

J'en parle souvent à mes collègues : ils peinent à me croire lorsque je leur décris cet " apartheid mental ", lorsque je leur détaille les petites humiliations éprouvées quand je suis en reportage, ou dans la vie ordinaire. A quoi bon me présenter comme journaliste au Monde, on ne me croit pas. Certains n'hésitent pas à appeler le siège pour signaler qu'" un Mustapha se fait passer pour un journaliste du Monde ! " "



Page Lue dans Le Monde
Mustapha Kessous, "Ça fait bien longtemps que je ne prononce plus mon prénom quand je me présente au téléphone", Le Monde, 24.09.2009, page 22

Le Monde, Hortefeux et les Arabes

*** Liens

Hortefeux adore faire des blagues...
- Dérapage d'Hortefeux : la vidéo intégrale est accablante pour le ministre
- Sur les Arabes, ce n'est pas la première fois (vidéos)
- Le Monde, Mediapart et Rue89 accusent, Libération et le Figaro zappent la polémique

Mais il s'en sort toujours... enfin presque
- La polémique cesse, mais les ministres se lâchent en off dans le Canard enchaîné

Depuis quelques mois, il les accumule...
- Hortefeux a commandé deux nouvelles Citroën C6 dès son arrivée au ministère de l'Intérieur
- Hortefeux dans les coulisses d'A vous de juger : "Au fait, c'est combien le montant du SMIC ?"
- Hortefeux avant le sommet social : "P..., il faut que je lise tout cela, moi. C'est très technique"
- Quand Hortefeux organise un séminaire gouvernemental chez un employeur de clandestins

_____________________________________________________
Qu'est-ce que Politique.net ? Plus de 1800 articles depuis janvier 2007 et 230 articles repérés sur notre nouveau compte Twitter

Commentaires