Comment Jean Sarkozy est devenu président à 21 ans

Brèves · 16 juin 2008 à 21:28

Jean Sarkozy, Neuilly sur Seine

Jean Sarkozy est devenu président du groupe UMP du conseil général des Hauts-de-Seine. A seulement 21 ans, le fils cadet du président de la République entame une carrière politique précoce. En février dernier, il n'était encore que colistier aux municipales de Neuilly Sur Seine sur la liste menée par David Martinon.

Une ascension fulgurante dans l'ombre de son père

Jean Sarkozy, âgé seulement de 21 ans, vient de prendre le contrôle du groupe UMP du conseil général des Hauts-de-Seine alors que le poste était réservé à un conseiller général du Nouveau Centre, en accord avec le président du conseil général, Patrick Devedjian. Mais le fils du président de la République a une nouvelle fois fait le forcing pour s'imposer à la dernière minute. Cette nouvelle étape marque à la fois un sens politique aigue, doté d'un opportunisme spectaculaire, avec le soutien bienveillant de Nicolas Sarkozy.

Etape 1 : candidat aux cantonales

Jusqu'en février dernier, Jean Sarkozy figurait sur la liste de David Martinon pour les municipales à Neuilly. Suite à des sondages défavorables, il finit par lâcher celui qui est encore porte-parole de l'Elysée, dans l'espoir secret d'être investi par l'UMP. Finalement, après plusieurs heures de flottement, l'UMP finit par investir l'autre candidat de la droite, Jean-Christophe Fromentin. Jean Sarkozy négocie alors une candidature aux cantonales à la dernière minute.

Etape 2 : président du groupe UMP au conseil général

Elu avec 51,91% des voix quand son prédécesseur avait obtenu 71% en 2001, Jean Sarkozy devient l'un des plus jeunes conseillers généraux. Dans un premier temps, il prend la tête de l'UMP de Neuilly-sur-Seine et dirige la commission transports, voirie, circulation, environnement, qualité de vie et assainissement au Conseil général, avec en plus la délégation jeunesse.
La présidence du groupe UMP au conseil général est réservée à Hervé Marseille, le maire Nouveau Centre de Meudon, suite à des tractations avec Patrick Devedjian. Mais c'était sans compter la candidature surprise, encore à la dernière minute, de Jean Sarkozy à ce poste. Après négociations, il obtient la présidence du groupe, et le candidat pressenti n'obtient que la vice-présidence.

Etape 3 : la mairie de Neuilly sur Seine en 2014 ?

Cette ascension fulgurante permise par le soutien de son père a pour but de le placer en bonne position pour récupérer la mairie de Neuilly-sur-Seine. Nicolas Sarkozy n'a pas supporté de perdre la ville dont il a été maire pendant plus de 20 ans. Son fils se verrait donc bien récupérer la ville aux prochaines municipales en 2014. Il aura alors 27 ans, un an de moins que Nicolas Sarkozy lorsqu'il est devenu maire de Neuilly. En attendant, le fils du président de la République, étudiant en droit, va donc parfaire sa formation d'élus au conseil général.

Retour sur...

> Vidéo : quand Jean Sarkozy soutenait "à mort" David Martinon



> Les coulisses de l'éviction de David Martinon à Neuilly

Dossier Martinon

Commentaires