Grande braderie au Front National : locaux, voiture blindée, permanents...

Enquete · 1er mai 2008 à 23:27

Front national

Le Front National a organisé aujourd'hui son traditionnel défilé du 1er mai pour célébrer Jeanne D'Arc. Mais cette année, les festivités ont été réduites, le cortège était très clairsemé et les moyens mobilisés pour organiser cette manifestation ont été considérablement revus à la baisse. Principale raison : la banqueroute financière du Front National après ses deux revers électoraux (présidentielle, législatives) de l'année dernière. Signe de la crise profonde du parti d'extrême droite : la vente de ses locaux, le licenciement de la moitié des permanents du parti et même... la mise en vente de la voiture blindée de Jean-Marie Le Pen sur E-bay.

Revue de presse du jeudi 01 mai 2008

- Le Figaro : Un défilé du 1er Mai morose pour Le Pen
- Backchich : Le Pen veut vendre son « paquebot » aux Chinois
- Rue89 : Après le "Paquebot", Le Pen vend sa 605 blindée sur eBay
- Le JDD : Le FN "malvenu" à Nanterre

Un parti d'extrême droite exsangue

Avec 10,44% à la dernière présidentielle et 4,29% aux législatives, le Front National connaît une déroute politique et financière. Ces deux échecs consécutifs ont considérablement réduit les financements publics du parti qui se voit contraint de devoir faire des économies drastiques. En ces temps de rigueur budgétaire, le défilé du 1er mai a illustré l'affaiblissement du parti. Entre 1250 (chiffres fournis par la police) et 6000 manifestants (chiffres fournis par le FN) ont participé au défilé, c'est-à-dire moitié moins que l'année dernière. Contrairement aux années précédentes, le parti n'avait pas affrété de bus pour ces militants, dépense jugée désormais trop coûteuse.

Un nouveau dérapage de Le Pen qui fait du bruit au FN

Le FN traverse une crise sans précédent. Jean-Marie Le Pen, qui va avoir 80 ans au mois de juin, est de plus en plus contesté au sein de son propre camp, notamment après son interview polémique sur le "détail" des chambres à gaz. Face à ce nouveau dérapage, Marine Le Pen a désavoué son père en précisant qu'elle ne partageait pas sa vision de la Seconde guerre mondiale. Cette nouvelle sortie du leader d'extrême droite montre sa difficulté à se faire entendre dans les médias, après ses revers électoraux. L'heure de la succession approche, mais en attendant, le parti doit faire des économies.

Réduction des dépenses du parti : vente des locaux et licenciement de permanents

Avec une dette d'environ 8 millions d'euros, le FN doit faire des économies. Son siège historique, surnommé le "Paquebot", à Saint-Cloud, a été mis en vente. D'une surface de 5000 m², le bâtiment peine toutefois à trouver un acquéreur. Selon le site d'information Backchich.info, le FN tente de vendre son siège à des chinois, moins gênés par la réputation sulfureuse du parti d'extrême droite. En attendant la vente du bâtiment, le FN a déjà retrouvé un nouveau siège à Nanterre, dans un immeuble de 2000 m². L'arrivée du FN dans ce bastion communiste suscite d'ailleurs une vive polémique à Nanterre, le maire de la ville cherchant à faire annuler le contrat de location signé par le parti d'extrême droite. En même temps que la vente du paquebot, le FN va licencier la moitié des permanents, soit un peu plus de 20 personnes. Désormais, environ 25 salariés devront faire tourner le parti.

La voiture blindée de Le Pen est en vente sur E-bay...

Pour l'anecdote, tous les moyens sont bons pour faire des économies et renflouer les caisses au Front national : depuis le début de la semaine, la voiture blindée utilisée jusqu'à présent par Jean-Marie Le Pen a été mise en vente sur le site d'enchères en ligne, E-bay. Il s'agit d'une Peugeot 605 blindée de 137 000 km. La mise à prix est de 1 euro, mais les enchères se sont vite envolées à près de 10 millions d'euros. Suite à ces enchères fantaisistes, le FN a retiré l'annonce, avant de la remettre en ligne à nouveau. Au siège du Front national, on espère pouvoir en retirer plusieurs millions d'euros en présentant ce véhicule comme un objet de collection. Pas sûr que les anti-FN laissent les enchères se dérouler normalement...


Le parti d'extrême droite apparaît donc à bout de souffle. Fortement endetté, le parti de Jean-Marie Le Pen doit vendre les bijoux de famille. Et à l'approche de la succession du vieux leader d'extrême droite, une lutte de clan fratricide pour se partager les restes du Front National n'est plus à exclure.

*** Liens

- Pourquoi l'extrême droite a-t-elle choisi Jeanne d'Arc comme symbole ?
- Crise financière et problèmes de succession au Front National
- Enquête sur le merchandising des petits partis politiques sur le net
- Quand Sophie Marceau refuse de croiser Jean-Marie Le Pen...
- Municipales 2008 : le Front National est le grand absent du scrutin

_____________________________________________________
Quiz : Dans quelle ville Marine Le Pen était-elle candidate aux municipales 2008 ?

Commentaires