Diplôme de Rachida Dati : les pressions sur la presse

Enquete · 1er nov. 2007 à 20:47

Rachida Dati et L'Express

Mercredi 24 octobre, L'Express consacrait une enquête à Rachida Dati. Les journalistes ont notamment évoqué le « diplôme mystère » de la ministre de la justice. Celle-ci a suivi le cursus du MBA HEC-ISA mais parce qu'elle se mariait, elle n'a pu suivre le dernier séminaire et par conséquent obtenir son diplôme. Alors qu'elle voulait être dispensée parce qu'elle avait un empêchement privé, son école a refusé. Elle n'a donc jamais obtenu son diplôme. Rachida Dati reconnaît cet épisode. Le problème c'est que dans son dossier de candidature à l'Ecole nationale de magistrature, il y est écrit qu'elle a « obtenu » le MBA en question. Elle n'est, a priori, pas responsable de cette erreur administrative de l'école de magistrature.

La rumeur

Quelques jours après la parution de L'Express, de nombreux sites sur Internet reprennent l'affaire mais au lieu d'expliquer l'erreur administrative de ce mystérieux diplôme de la ministre, préfèrent évoquer « un diplôme falsifié », ce qui change complètement les perspectives.
Au lieu de s'adresser directement aux responsables des sites et de régler l'affaire discrètement, Rachida Dati préfère exercer des pressions sur le Magazine d'information et exiger de sa part un démenti, ce que le directeur, Christophe Barbier, refuse de faire puisque l'anecdote a été expliquée clairement et que la ministre n'est nullement mise en cause.

Les menaces de Rachida Dati contre l'Express

Rachida Dati veut donc un démenti officiel et pour parvenir à ses fins, elle demande à ses collaborateurs de relayer ses menaces comme celle de passer à la télévision pour dire que le magazine est « raciste ». Elle a également demandé le soutien de plusieurs magistrats et d'un avocat pour défendre ses droits, faire valoir sa demande.
Pour calmer le jeu, le site du Nouvel Observateur publie une mise au point du magistrat qui à l'époque avait validé l'inscription de Rachida Dati. Celui-ci reconnaît un certain dysfonctionnement du système administratif ayant pu provoquer cette erreur.
Il semblerait que Le Canard enchaîné aussi ait subi le même genre de pression. Mais Franz-Olivier-Giesberg, dans le Point, au lieu de soutenir ses confrères ou de demeurer neutre, n'hésite pas à affirmer que pour attaquer ainsi Rachida Dati il faut bien être raciste !

Rachida Dati dément toutes pressions

La ministre a téléphoné à L'Express. Désormais elle dément avoir tenté la moindre pression. Elle reconnaît avoir un entourage très à son écoute, disponible pour régler les problèmes efficacement. Mais elle affirme ne pas avoir voulu intimider le journal. Elle s'était inquiétée de ce que L'Express publie des pièces de son dossier de candidature à l'Ecole nationale de la magistrature. Elle ne veut pas rendre public ce dossier parce qu'elle n'a pas à prouver quoi que ce soit. Selon elle, si elle devait se justifier sur la validité de son inscription à cette école, elle craint que certains exigeront encore des preuves de sa nationalité...

*** Liens

- Le temps des femmes en politique ?
- Biographie de la ministre de la justice
- La bataille entre Rachida Dati et le CSM
- L'humour de Rachida Dati pendant la campagne présidentielle

_____________________________________________________
Quiz : En quelle année l'âge pour avoir le droit de vote est-il passé de 21 à 18 ans ?

Commentaires