Revue de presse du 7 mai 2007 : la victoire de Nicolas Sarkozy

Enquete · 7 mai 2007 à 09:02

Les Unes de la presse

Nicolas Sarkozy est élu président de la République avec 53,06% contre 46,94% pour Ségolène Royal.

Il se prépare à cette élection depuis 2002. D'abord ministre de l'Intérieur, puis ministre de l'Economie, il prend en 2004 la tête de l'UMP. Il revient au gouvernement en 2005 en tant que ministre de l'Intérieur et écarte ses rivaux un par un, Dominique de Villepin, Michèle Alliot-Marie, Jacques Chirac. Le 14 janvier 2007, il est officiellement désigné candidat par l'UMP. Favori de l'élection dans les sondages, il réalise un score élevé. Alors qu'il était à un poste particulièrement exposé (ministre de l'Intérieur), qu'il a monopolisé la sphère médiatique quitte à risquer l'overdose pendant 5 ans, il parvient finalement à accéder à la fonction suprême.

De son côté, la gauche perd les élections présidentielles pour la troisième fois consécutive. Sur 6 présidents de la République depuis 1958, seul François Mitterrand aura permis à la gauche d'accéder à la tête de l'Etat. Coincée entre l'extrême gauche qui ne veut accéder au pouvoir et le centre qui s'est toujours allié à la droite, le PS n'a pas su pendant 5 ans se moderniser et actualiser sa doctrine. Dans tous les pays européens où la gauche est au pouvoir, ce sont des partis sociaux-démocrates qui gouvernent, c'est-à-dire des partis réformistes qui défendent la justice sociale mais en tenant compte du principe de réalité.
La candidature de Ségolène Royal est un malentendu. Elle a été investie grâce à des propositions plus à droites que le projet du Parti Socialiste : critique des 35 heures alors que le projet prévoit de les généraliser, assouplissement de la carte scolaire alors que le projet prévoit de la maintenir. Il en est de même sur la sécurité, le travail, les retraites. En 4 mois de campagne, elle a cherché à faire évoluer le PS vers la social-démocratie mais en étant tenue de défendre un projet socialiste jugé par beaucoup comme archaïque. Dès l'annonce des résultats, plusieurs responsables socialistes ont appelé à une rénovation politique. Ce sera la seule condition pour ne pas perdre à nouveau en 2012.

Toutes les Unes de la presse sont consacrées à l'élection de Nicolas Sarkozy : "L'éclatante victoire" titre Le Figaro. Libération est amer et titre "Dur...". "Nette victoire de Nicolas Sarkozy" selon Ouest France. "C'est lui !" annonce Le Parisien. Nicolas Sarkozy devrait partir quelques jours en Corse pour se reposer et préparer la suite : prise de fonction, nomination d'un Premier ministre et d'un gouvernement, préparation des élections législatives. A gauche, un conseil national exceptionnel au Parti Socialiste devrait avoir lieu dans la semaine pour faire le bilan de la campagne et préparer les élections législatives.

Les titres du jour

La victoire de Nicolas Sarkozy
- Le Monde : Une victoire sans concessions
- Libération : Avec Sarkozy, la France serre à droite
- Le Monde : Soir de fête pour les sympathisants de Nicolas Sarkozy
- Le Figaro : Les messages de félicitation de l'étranger

La défaite de la gauche
- Libération : La gauche en déroute identitaire
- NouvelObs : Feu sur le quartier général ! (édito de Jacques Julliard)
- Le Figaro : L'heure des règlements de comptes au PS

Retour sur...

- Les textes de loi de Sarkozy sont déjà prêts
- Les positions de Nicolas Sarkozy sur la fiscalité et le travail

Commentaires