L'Elysée, un château entretenu par les autres ministères

Brèves · 6 avr. 2007 à 19:15

Budget de l'Elysee

L'Etat est fortement endetté, aux alentours de 1200 milliards d'euros. Après l'Education nationale, le remboursement des intérêts de la dette est le deuxième budget de l'Etat. Des économies sont nécessaires, des suppressions de postes de fonctionnaires ont lieu chaque année. Mais il y a un domaine qui reste tabou : c'est le budget de l'Elysée. Si les services du président disposent chaque année d'un budget voté par le parlement, beaucoup de frais sont financés autrement. Ainsi, les ministères fournissent gracieusement des personnels et prennent en charge un certain nombre de dépenses.

Les services de sécurité des ministères de la Défense et de l'Intérieur

La sécurité du président de la République et la surveillance de toutes ses résidences sont prises en charge par le ministère de la Défense. Sa sécurité mobilise des gardes républicains, des gendarmes qui font partie du GSPR (Groupe de Sécurité de la Présidence). Quant à la sécurité au palais de l'Elysée, elle est assurée par des policiers détachés du ministère de l'Intérieur.

L'entretien du patrimoine est confié au ministère de la Culture

Le ministère de la Culture est chargé de l'entretien du patrimoine de la présidence. Ainsi, une centaine de fonctionnaires issus de ce ministère s'assure de l'entretien quotidien. Les frais d'entretien des bâtiments s'élèvent à 5 millions d'euros par an et sont assurés par le ministère de la Culture dans le budget « Monuments historiques ».

Les réceptions officielles et les déplacements à l'étranger sont assurés par le ministère des Affaires étrangères

Lorsque le président de la République reçoit des chefs d'Etat et de gouvernement, les frais de réception sont assurés par le ministère des Affaires étrangères. De même, les déplacements à l'étranger sont assurés par le Quai d'Orsay. Au total, ces frais de représentation s'élèvent à 8 millions d'euros chaque année.


Si d'un point de vue pratique, on peut comprendre cette répartition des tâches, la prise en charge financière de ses dépenses par d'autres ministères participe à la politique de brouillage qui entoure le budget de l'Elysée.

*** Sources

- René Dosière, L'argent caché de l'Elysée, Seuil
- Hors série Le Monde 2, « L'Elysée, anatomie d'un lieu de pouvoir (1958-2007) »

*** Liens

- Le budget de l'Elysée a été multiplié par 9 sous Jacques Chirac
- Le budget de l'Elysée

Commentaires