La justice stoppe une enquête potentiellement gênante sur Jean Castex, trois jours après sa nomination comme Premier ministre

Thematiques · 3 sep. 2020 à 07:03 · Commentaires 0

Jean Castex

Hasard du calendrier ou volonté de préserver le nouveau Premier ministre ? Selon Mediapart, une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Perpignan, potentiellement gênante pour Jean Castex, a été stoppée, lundi 6 juillet, soit trois jours après sa nomination comme Premier ministre. “L'abandon des investigations a été brutal et inexpliqué”, d'après une source proche du dossier consultée par Mediapart.

Les faits concernent la communauté de commune Conflent-Canigó, présidée par Jean Castex jusqu'à sa nomination : “Entamées en 2019, les investigations portaient sur les conditions d'exploitation de bennes à ordures par des ferrailleurs dans des déchetteries de la communauté de communes, précise le site d'information. Les enquêteurs suspectent plusieurs infractions au code de l'environnement (pollution) et au code du travail (travail illégal) dans l'exploitation de ces bennes, dont la gestion a été confiée depuis plusieurs années à deux familles de Prades dans des conditions opaques.”


Le vice-président de la communauté de commune, en charge des déchets, devait être convoqué cet été par la justice. Mais l'audition n'a pas eu lieu, suite à l'arrêt des investigations. De quoi arranger le Premier ministre, puisque ce vice-président n'est autre que son oncle par alliance.

Interrogé par Mediapart, le procureur se défend d'avoir stoppé l'enquête en raison de la nomination de Castex : “Le choix qui a été le nôtre n'est pas lié à la nomination du premier ministre ni à ses liens avec le vice-président de l'intercommunalité en charge de la déchetterie mais au traitement des éléments objectifs et juridiques du dossier”. Du côté de Matignon, on se défend de tout interventionnisme : “Jean Castex atteste n'être jamais intervenu dans cette enquête qui ne met pas [en cause], ni de près ni de loin, sa responsabilité”.

L'enquête étant stoppée, on attend maintenant la décision du parquet qui peut classer l'enquête, renvoyer l'affaire devant la justice ou nommer un juge d'instruction pour poursuivre les investigations.


*** Source
- Antton Rouget, “Une enquête embarrassante pour Jean Castex a été stoppée juste après sa nomination à Matignon”, Mediapart, 24.08.2020

Castex Mediapart



_____________________________________________________

Contrats courts

>> En pleine crise du covid-19, l'Assemblée change les règles des CDD et précarise un peu plus les salariés

Dividendes du CAC40

>> Malgré la crise, des entreprises du CAC 40 continuent de distribuer d'importants dividendes (dont 7 milliards d'euros pour les actionnaires de Total)

Commentaires